Test

Test : Google Nexus 5

Android

Par Anh Phan le

Photo et Vidéo

La gamme Nexus de Google n’a jamais vraiment brillé dans le domaine de la photo. Pour je ne sais quelle raison, les Nexus ont toujours eu un train de retard. Ce n’était pas les pires, mais il y avait bien mieux. Pour commencer sur une note un peu pessimiste, c’est un peu le cas avec le Nexus 5. Attention, je ne dis pas que c’est mauvais, mais en cette fin d’année 2013, il y a mieux et il y a pire aussi. En fait, ce n’est pas tant le duo capteur/optique qui est en cause, mais plutôt la partie logicielle qui est en cause.

SAMSUNG CSC

Commençons par l’application photo d’Android 4.4 KitKat qui n’a pas vraiment évolué depuis les versions Jelly Bean. Il lui manque toujours des options qui sont devenues de plus en plus essentielles de mon point de vue. Je ne comprends toujours pas pourquoi Google ne juge pas nécessaire l’intégration d’une grille, c’est mieux pour cadrer et respecter la règle des tiers, mais surtout, ça permet d’avoir un repère pour faire des photos droites… Mais ce n’est pas tout. Alors que le capteur propose un format 4/3 pour les photos, la prise de vue utilise intégralement l’écran qui, lui, est au format 16/9. Résultat des courses, on se retrouve avec du “surplus” par rapport à ce qu’on a cadré. Dans l’absolu, ce n’est pas si gênant, mais faut repasser par la case post-production pour rogner. Dans les autres doléances, on notera une certaine lenteur dans l’application photo. Alors que c’est quasiment instantané chez l’ensemble des concurrents, l’application de Google met entre une et deux secondes pour se lancer, et ce, même depuis l’écran de verrouillage. Dommage.

google-nexus-5-soft-live-45

Pour ce qui est de la qualité de la photo en elle-même, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas aussi bon que la concurrence, mais c’est nettement mieux que ce qu’on avait sur le Nexus 4. Avec un stabilisateur optique en plus, on s’attend à des résultats probants dans des conditions de basse luminosité. Et dans l’absolu, ça fonctionne plutôt bien, mais, AMHA, ça manque de détails et le Nexus 5 a tendance à trop lisser ses photos. C’est bien sûr exploitable et honnête, mais j’attendais au moins les mêmes performances que le LG G2. En revanche, il va falloir que Google travaille plus sur l’autofocus qui a une certaine tendance à patiner dans des conditions de faible lumière, tout comme la balance des blancs qui est perfectible.

SAMSUNG CSC

À part ça, dans des conditions de luminosité classiques et avec des sujets immobiles, le Nexus 5 s’en sort très bien. Je reprocherais juste un manque de contraste et de saturation ainsi qu’une certaine tendance à sous-exposer sur des conditions normales, ce qui traduit un certain manque de dynamique, mais permet du coup au mode HDR+ de briller et de compenser ce que donne le capteur. Dans tous les cas, Google est apparemment au courant et une future mise à jour axée sur la photo est prévue. En espérant que cela suffise.

Mieux que des mots, voici quand même des photos prises avec le Nexus 5, ce qui vous donnera une idée plus précise.

Du côté de la vidéo, rien de spécial à dire en fait puisqu’on est dans les standards de ce que proposent les autres smartphones concurrents. Néanmoins, vous vous imaginez bien qu’avec une stabilisation optique, c’est quand même bien plus pratique. Évidemment, ce n’est pas du niveau des des Nokia Lumia 920/925/1020 qui vous propose non seulement une stabilisation optique, mais aussi une stabilisation mécanique, une double stabilisation qui donne des résultats très impressionnants.

L’Autonomie

Avec les smartphones aujourd’hui, il est très compliqué de donner un chiffre arrêté concernant l’autonomie tant l’utilisation de chacun est différente. Ce qui est clair, c’est que le Nexus 5 n’embarque qu’une batterie de 2300 mAh, là où certains en ont une d’une capacité bien plus importante. Google a optimisé Android 4.4 KitKat pour que l’autonomie soit meilleure, l’OS peut maintenant tourner sur des smartphones avec des processeurs moins véloces et une petite batterie. De son côté, Qualcomm continue de travailler à optimiser ses derniers processeurs Snapdragon.

SAMSUNG CSC

Dans les faits, le Nexus 5 offre une autonomie légèrement supérieure à celle du Nexus 4, mais pourra en revanche vous surprendre suivant l’utilisation que vous en faites. Si celle-ci est fréquente avec du jeu, beaucoup de surf, mails, vidéos, vous devrez obligatoirement le brancher en fin de journée, soit une autonomie d’environ 16h. Si vous avez une utilisation plus disparate, moins “power user” l’appareil pourra tenir plus d’une journée. Une chose est sûre concernant l’autonomie, l’écran de l’appareil consomme énormément (cf screenshots) !

2013-11-08 06.50.39

2013-11-06 06.20.22

Pour terminer cette partie, le Nexus 5 se charge assez rapidement entre 2h et 3h, la recharge sans fil fonctionne quant à elle à merveille (encore faut-il avoir le chargeur qui va bien).

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7