Test

Test : Google Nexus 5

Android

Par Anh Phan le

Conclusion


Comme pour le Nexus 4, LG et Google ont réussi à tenir le pari de proposer un téléphone haut de gamme avec un prix très, très, très serré. Avec une partie photo perfectible et une meilleure batterie, le Google Nexus 5 aurait pu faire un “Perfect”. Mais le Nexus 5 c’est surtout le véritable “Google Phone” que de nombreuses personnes attendaient, il sera en effet le seul à bénéficier de certaines fonctionnalités inédites et montre véritablement la voie que souhaite prendre Google avec sa gamme Nexus (loin d’être un simple “hobby”).

Android 4.4 est tellement agréable à l’utilisation et mature qu’il est difficile de revenir à une version précédente ou à une surcouche constructeur. Google et LG signe avec le Nexus 5 un des meilleurs smartphones du marché si ce n’est le meilleur grâce à son rapport qualité/prix imbattable !

La Galerie Photo

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7
Après un excellent Google Nexus 4 en partenariat avec LG, les spéculations sur le constructeur partenaire du Google Nexus 5 étaient légions, surtout autour de Motorola et LG. C’est finalement avec LG que la firme de Mountain View a décidé de continuer et vu comment le constructeur coréen a le vent en poupe, ce n’est pas plus mal.

Fort de son expérience avec le Nexus 4 et de sa nouvelle gamme G, le constructeur coréen est parti d’une base de LG G2 pour proposer, avec Google, le nouveau Nexus 5. C’est aussi avec ce nouveau Nexus que Google en a profité pour annoncer, certes un peu en catimini, Android 4.4 KitKat.

SAMSUNG CSC

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques. Le Nexus 5 a été annoncé à la fin du mois d’octobre et c’est donc la nouvelle itération des smartphones Nexus. Petit à petit, Google est en train de mettre à jour ses produits Nexus et il ne manque plus que la tablette de 10″ pour que la boucle soit bouclée.

Au niveau des caractéristiques techniques, on retrouve donc :

– Android 4.4 KitKat
– Ecran IPS Full HD Gorilla Glass 3 de 4,95″
– Résolution Full HD de 1920×1080 (445ppp)
– Processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 800 à 2,26Ghz
– Adreno 330 cadencé à 450Mhz
– 16Go/32Go de mémoire interne
– 2Go de RAM
– APN avec un capteur rétro-éclairé de 8 Mégapixels
– Stabilisation optique
– Enregistrement de vidéos en Full HD
– Caméra visio avec un capteur de 1,3 Mégapixel
– 3G/3G+, H+, 4G LTE
– WiFi a/ac/b/g/n
– Bluetooth 4.0, NFC, A-GPS, Miracast (WiFi Direct)
– Port MicroUSB compatible Slimport
– Batterie de 2300 mAh
– Recharge sans-fil Qi
– Taille de 137,84×69,17×8,59mm
– Poids de 130g

SAMSUNG CSC

Reprenant la couleur bleue introduite avec la Google Nexus 7 (2013), le packaging du nouveau Google Nexus 5 est des plus classiques puisqu’on retrouve dans la boîte les éternels câble micro-USB, chargeur USB, les notices d’utilisation pour une première prise en main et un kit mains-libres.

SAMSUNG CSC

[nextpage title=”Test en vidéo”]

Test en vidéo

LG Nexus 5 from Ti on Sketchfab.

[nextpage title=”Conclusion et Galerie”]

Conclusion


Comme pour le Nexus 4, LG et Google ont réussi à tenir le pari de proposer un téléphone haut de gamme avec un prix très, très, très serré. Avec une partie photo perfectible et une meilleure batterie, le Google Nexus 5 aurait pu faire un “Perfect”. Mais le Nexus 5 c’est surtout le véritable “Google Phone” que de nombreuses personnes attendaient, il sera en effet le seul à bénéficier de certaines fonctionnalités inédites et montre véritablement la voie que souhaite prendre Google avec sa gamme Nexus (loin d’être un simple “hobby”).

Android 4.4 est tellement agréable à l’utilisation et mature qu’il est difficile de revenir à une version précédente ou à une surcouche constructeur. Google et LG signe avec le Nexus 5 un des meilleurs smartphones du marché si ce n’est le meilleur grâce à son rapport qualité/prix imbattable !

La Galerie Photo

[nextpage title=”Design”]

Le Design

Parce qu’on savait que le Google Nexus 5 était basé sur un LG G2, j’avais peur de retrouver du plastique glossy comme sur le Galaxy Nexus à l’époque. J’aimais beaucoup le dos en Gorilla Glass du Google Nexus 4 et j’espérais intérieurement que Google et LG allaient proposer quelque chose de différent par rapport au LG G2.

GIF-Nexus

SAMSUNG CSC

Et heureusement pour nous, le design du Google Nexus 5 est totalement différent du LG G2, pas que je n’aime pas celui du G2 mais j’aime la sobriété des smartphones Nexus. Du coup, avec le Nexus 5, on retrouve un design en évolution par rapport au Nexus 4. Il est maintenant plus grand et aussi plus fin mais on garde cependant les lignes directrices du modèle précédent. Vous l’aurez également compris, les boutons au dos resteront une exclusivité de la gamme G de LG. Dommage, je trouve ça super pratique ! Dans le même ordre d’idée, j’aurais voulu que Google s’inspire de la technologie Knock On (qu’on trouve sur le LG G2 ou encore les Nokia Lumia haut de gamme) qui permet de verrouiller/déverrouiller son smartphone avec de simples tapotements sur l’écran.

SAMSUNG CSC

Quand vous le prenez en main pour la première fois, vous ne pouvez qu’être agréablement surpris par la finesse de l’appareil. Avec cela, un poids de 130g seulement, ce qui le rend léger pour un smartphone de 5″. Tout comme cela l’avait été avec le Nexus 4, la finition est exemplaire avec non plus un dos en Gorilla Glass mais un plastique au revêtement “soft touch” des plus agréables et qui permettra au smartphone de ne pas trop glisser en main. J’aurais juste un peu peur que le soft touch vieillisse mal avec le temps, le modèle blanc par exemple pourrait facilement se salir.

SAMSUNG CSC

En fait, avec ce design sobre et élégant (trop classique ?), la seule chose que je pourrais vraiment reprocher concerne l’APN avec ce pseudo objectif immense. Je ne comprends pas trop ce choix mais pourquoi pas ! Ah oui, en parlant de design et de finition, cela me fait penser que la version blanche du Google Nexus 5 ne propose pas le même revêtement soft touch et fait du coup plus plastique. De même, alors que tout l’écran reste noir, le haut-parleur de la version blanche est blanc, ce qui dénature un peu avec l’écran.

SAMSUNG CSC

Côté description physique, on retrouve ainsi sur la face avant l’écran avec le haut-parleur centré en haut, la caméra visio à gauche et les capteurs de luminosité/proximité à droite. En bas de l’écran se trouve la LED de notification à la place où l’on retrouve habituellement un bouton Accueil. Je vous rappelle au passage que le Nexus 5 utilise les boutons virtuels d’Android 4.x et ne propose pas de boutons physiques ou sensitifs. On remarquera aussi l’absence de mention de marque ou de produit sur la face avant.

SAMSUNG CSC

Au niveau du dos, l’APN rétro-éclairé de 8 Mégapixels avec son flash LED se situe juste en dessous, le logo Nexus en plein milieu du dos et celui de LG, le partenaire constructeur, en dessous. C’est amusant de noter qu’on ne trouve aucune trace de la marque Google. Sur la tranche droite, on remarque le bouton de veille et/ou de mise sous tension avec la trappe pour la carte Micro-SIM. Sur la tranche gauche les boutons de volumes sont présents alors que sur la tranche haute, on retrouvera le port jack de 3,5mm et un micro.

SAMSUNG CSC

Je reviens vite fait sur les boutons de mise sous tension et/ou de veille ainsi que les boutons de volumes qui sont en céramique. Cela ne change pas grand chose dans l’absolu mais ce sont des petites touches qui font la différence. On finit sur la tranche basse qui accueille le port Micro-USB (compatible Slimport) avec le haut-parleur visiblement stéréo et le micro.

[nextpage title=”Utilisation, Performances & Android 4.4 KitKat”]

Android 4.4 KitKat, Utilisation et Performances

Attendu depuis un petit moment, Android 4.4 KitKat est installé de base sur le Nexus 5. Cette nouvelle version de l’OS mobile de Google n’est pas une révolution (pas de version 5.0 pour l’instant) mais apporte son lot de nouveautés dont une partie pourrait rester exclusive à ce terminal !

2013-11-07 18.23.58

Avec Android 4.4 KitKat, Google nous délivre un OS particulièrement mature et le géant américain en profite pour rafraîchir de la plus belle des manières l’interface utilisateur qui n’avait que peu évolué sur les dernières versions.

Du côté de l’interface donc, on notera que les couleurs sont plus neutres, plus claires (il n’y presque plus de noir). La barre de boutons ainsi que celle de notifications sont maintenant transparentes pour laisser plus de place à votre fond d’écran. Un fond d’écran qui n’a plus du tout besoin d’être redimensionné ! À noter que Google intègre maintenant un mode nommé « Immersive Mode » qui permet de lancer certaines applications compatibles en plein écran, et que l’interface est optimisée pour les grandes définitions avec une densité de pixels au-delà de 450 dpi.

2013-11-07 18.23.48

Au niveau des autres petites modifications, le nombre d’écrans n’est plus limité et défini à 5, vous pourrez ainsi en créer à la volée et même modifier leur organisation par la suite. Idem pour le menu Widgets, placé jusque-là dans le lanceur d’application, il est maintenant accessible directement depuis n’importe quel écran en laissant appuyer son doigt quelques secondes (cela permet aussi de changer de fond d’écran et de gérer les paramètres Google Now). Ces modifications ne sont pas une révolution, mais tellement pratiques.

2013-11-07 18.23.40

Google Now prend aussi de l’ampleur en s’intégrant encore un peu plus au sein de l’OS. En effet, une fois activé, Google Now a maintenant une page dédiée sur le bureau, il suffit pour cela d’aller tout à gauche pour y accéder. L’outil est de plus en plus complet et pertinent (même en France) et son utilisation devrait rapidement s’imposer, j’en ai moi-même prix l’habitude !

google-nexus-5-soft-live-37

Un nouveau menu fait également son apparition, c’est celui concernant la localisation. Ce dernier permet notamment de savoir quelles sont les applications qui utilisent le service et si cela consomme de la batterie. Bien utile.

2013-11-11 17.21.05

La nouvelle version de Hangouts est présente comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours. Cette application se transforme en une sorte de Hub puisqu’en plus de vos conversations (ex Google Talk), elle intègre maintenant vos SMS et MMS. Elle permet également d’identifier sur quel type d’appareil est votre correspondant (téléphone, PC, tablette…). L’idée de ce nouvel Hangouts est assez bonne, mais la réalisation est un peu brouillonne. Si vous avez de nombreux contacts, la différence entre Chat et SMS peut vite devenir problématique. L’ergonomie manque encore d’optimisation. Heureusement, vous pourrez installer une application SMS de votre choix depuis le Play Store si cette gestion par Hangouts ne vous convient pas.

2013-11-11 17.21.35

L’une des grosses nouveautés vient de l’application téléphonie, celle-ci a en effet été revue en profondeur ! Elle organise maintenant vos contacts en fonction de la fréquence des appels, ce qui est bien plus intuitif et pratique. Mais c’est surtout la fonction « caller-ID » qui impressionne. Elle va en effet aller chercher sur Google et Google Maps le numéro qui vous appelle et si ce dernier est une entreprise va aussitôt afficher les informations importantes et même une photo. Enfin, la numérotation d’un numéro de téléphone peut aussi faire office de recherche. Une application contact est toujours disponible si vous êtes un peu perdu et permet comme avant de gérer l’ensemble de ses contacts.

2013-11-10 09.47.42

2013-11-11 17.35.20

La fonction “Always on” qui consiste à dire « Ok Google » pour réveiller l’appareil et lancer une tâche (lancer une recherche vocale, envoyer un message, obtenir un itinéraire ou même écouter votre chanson préférée), avait été introduite avec les Google Glass puis sur le dernier Moto X, elle fait son apparition dans Android 4.4 KitKat, mais reste malheureusement réservée aux US pour le moment (vous pouvez cependant changer la langue de Google Search en Canadien et cela devrait fonctionner). C’est aussi le cas de Google Wallet indisponible chez nous.

2013-11-07 18.24.11

Petite déception, s’il n’y a pas de port microSD sur ce Nexus 5, comme toujours, il n’y a pas non plus de support de l’USB Host et c’est quand même dommage, surtout quand on sait que les concurrents Android le proposent et que ça ne doit pas forcément coûter plus cher.

C’est bien beau de parler d’Android 4.4 KitKat mais dans les faits ça donne quoi ?

Sans surprise, le Nexus 5 est très agréable à utiliser, très fluide (lancement des applications, retour au bureau, multitâche, jeux…), sans fonctionnalités inutiles, c’est véritablement le smartphone Android le plus rapide que j’ai pu tester. La nouvelle version de l’OS de Google ne présente pas de bugs majeurs, du moins je n’en ai pas rencontré, et son ergonomie s’est bien améliorée, il sera difficile de retourner à un smartphone avec surcouche !

Du côté des jeux, rien n’a signaler également, le GPU Adreno 330 cadencé à 450Mhz est puissant et les derniers jeux passent sans broncher ! Idem pour ce qui est de la vidéo, si certains formats comme le mkv ne sont pas supportés, le téléchargement d’une application sur le Play Store vous permettra de les lire sans encombre et en Full HD.

Du coup, coté performances avec un Snapdragon 800 à 2,26Ghz et 2Go de RAM, les résultats des benchmarks sont semblables aux ténors du moment (Galaxy Note 3, Sony Xperia Z1, LG G2…), même si remarquons-le, le Nexus 5 est dans le haut du classement, mais n’est visiblement pas le plus puissant. Voici l’ensemble des benchmarks effectués avec la comparaison face à son cousin de LG G2 mais aussi au Samsung Galaxy Note 3.

Quadrant

google-nexus-5-soft-live-47

LG G2 : 19820
Galaxy Note 3 : 21311

Antutu

google-nexus-5-soft-live-48

LG G2 : 26817
Galaxy Note 3 : 35011

Sunspider

2013-11-07 08.25.47

LG G2 : 948.3ms
Galaxy Note 3 : 606ms

Epic Citadel

google-nexus-5-soft-live-50

LG G2 : 56,8fps (1800×1080)
Galaxy Note 3 : 53,4fps (1920×1080)

3D Mark

2013-11-05 21.36.40

LG G2 : 13118
Galaxy Note 3 : 16561

Retrouvez d’autres benchmarks dans la galerie en fin de test.

[nextpage title=”Photo et Autonomie”]

Photo et Vidéo

La gamme Nexus de Google n’a jamais vraiment brillé dans le domaine de la photo. Pour je ne sais quelle raison, les Nexus ont toujours eu un train de retard. Ce n’était pas les pires, mais il y avait bien mieux. Pour commencer sur une note un peu pessimiste, c’est un peu le cas avec le Nexus 5. Attention, je ne dis pas que c’est mauvais, mais en cette fin d’année 2013, il y a mieux et il y a pire aussi. En fait, ce n’est pas tant le duo capteur/optique qui est en cause, mais plutôt la partie logicielle qui est en cause.

SAMSUNG CSC

Commençons par l’application photo d’Android 4.4 KitKat qui n’a pas vraiment évolué depuis les versions Jelly Bean. Il lui manque toujours des options qui sont devenues de plus en plus essentielles de mon point de vue. Je ne comprends toujours pas pourquoi Google ne juge pas nécessaire l’intégration d’une grille, c’est mieux pour cadrer et respecter la règle des tiers, mais surtout, ça permet d’avoir un repère pour faire des photos droites… Mais ce n’est pas tout. Alors que le capteur propose un format 4/3 pour les photos, la prise de vue utilise intégralement l’écran qui, lui, est au format 16/9. Résultat des courses, on se retrouve avec du “surplus” par rapport à ce qu’on a cadré. Dans l’absolu, ce n’est pas si gênant, mais faut repasser par la case post-production pour rogner. Dans les autres doléances, on notera une certaine lenteur dans l’application photo. Alors que c’est quasiment instantané chez l’ensemble des concurrents, l’application de Google met entre une et deux secondes pour se lancer, et ce, même depuis l’écran de verrouillage. Dommage.

google-nexus-5-soft-live-45

Pour ce qui est de la qualité de la photo en elle-même, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas aussi bon que la concurrence, mais c’est nettement mieux que ce qu’on avait sur le Nexus 4. Avec un stabilisateur optique en plus, on s’attend à des résultats probants dans des conditions de basse luminosité. Et dans l’absolu, ça fonctionne plutôt bien, mais, AMHA, ça manque de détails et le Nexus 5 a tendance à trop lisser ses photos. C’est bien sûr exploitable et honnête, mais j’attendais au moins les mêmes performances que le LG G2. En revanche, il va falloir que Google travaille plus sur l’autofocus qui a une certaine tendance à patiner dans des conditions de faible lumière, tout comme la balance des blancs qui est perfectible.

SAMSUNG CSC

À part ça, dans des conditions de luminosité classiques et avec des sujets immobiles, le Nexus 5 s’en sort très bien. Je reprocherais juste un manque de contraste et de saturation ainsi qu’une certaine tendance à sous-exposer sur des conditions normales, ce qui traduit un certain manque de dynamique, mais permet du coup au mode HDR+ de briller et de compenser ce que donne le capteur. Dans tous les cas, Google est apparemment au courant et une future mise à jour axée sur la photo est prévue. En espérant que cela suffise.

Mieux que des mots, voici quand même des photos prises avec le Nexus 5, ce qui vous donnera une idée plus précise.

Du côté de la vidéo, rien de spécial à dire en fait puisqu’on est dans les standards de ce que proposent les autres smartphones concurrents. Néanmoins, vous vous imaginez bien qu’avec une stabilisation optique, c’est quand même bien plus pratique. Évidemment, ce n’est pas du niveau des des Nokia Lumia 920/925/1020 qui vous propose non seulement une stabilisation optique, mais aussi une stabilisation mécanique, une double stabilisation qui donne des résultats très impressionnants.

L’Autonomie

Avec les smartphones aujourd’hui, il est très compliqué de donner un chiffre arrêté concernant l’autonomie tant l’utilisation de chacun est différente. Ce qui est clair, c’est que le Nexus 5 n’embarque qu’une batterie de 2300 mAh, là où certains en ont une d’une capacité bien plus importante. Google a optimisé Android 4.4 KitKat pour que l’autonomie soit meilleure, l’OS peut maintenant tourner sur des smartphones avec des processeurs moins véloces et une petite batterie. De son côté, Qualcomm continue de travailler à optimiser ses derniers processeurs Snapdragon.

SAMSUNG CSC

Dans les faits, le Nexus 5 offre une autonomie légèrement supérieure à celle du Nexus 4, mais pourra en revanche vous surprendre suivant l’utilisation que vous en faites. Si celle-ci est fréquente avec du jeu, beaucoup de surf, mails, vidéos, vous devrez obligatoirement le brancher en fin de journée, soit une autonomie d’environ 16h. Si vous avez une utilisation plus disparate, moins “power user” l’appareil pourra tenir plus d’une journée. Une chose est sûre concernant l’autonomie, l’écran de l’appareil consomme énormément (cf screenshots) !

2013-11-08 06.50.39

2013-11-06 06.20.22

Pour terminer cette partie, le Nexus 5 se charge assez rapidement entre 2h et 3h, la recharge sans fil fonctionne quant à elle à merveille (encore faut-il avoir le chargeur qui va bien).

[nextpage title=”Écran et Son”]

L’écran

Le Google Nexus 5 ne propose pas l’écran de 5,2″ du LG G2, ce qui nous permet de revenir à des proportions plutôt classiques sur le rapport entre l’écran et ses bords. Comme pour le Nexus 4, de loin, on ne distingue pas trop le haut et le bas de l’écran, ce qui pourra vous amener à le tenir à l’envers. Cela m’arrive tout le temps depuis qu’on l’a reçu mardi dans la journée. Du coup, mon seul point de repère est le haut-parleur que je confonds parfois avec un bouton d’accueil.

SAMSUNG CSC

Pour l’écran en lui-même, il est assez difficile dans un usage normal de lui reprocher grand-chose. C’est un écran de 4,95″ avec une résolution Full HD soit 1920×1080, ce qui donne une densité de pixels de 445ppp. Je vous défie d’aller trouver à l’oeil nu les différences avec les écrans concurrents de même résolution.

SAMSUNG CSC

Avec une dalle IPS, les couleurs m’ont semblé fidèles mais peut-être moins contrastées par rapport à celui du LG G2. Comme c’est une dalle IPS, les noirs sont aussi, au passage, moins noirs que ceux qu’on peut trouver sur un écran OLED comme celui du Samsung Galaxy S4 par exemple. Les angles de vues sont très bons et la finesse d’affichage est telle que vous ne pourrez pas voir les pixels au niveau des textes. Même s’il manque de luminosité par rapport à un LG G2 par exemple, l’écran du Google Nexus 5 reste parfaitement utilisable en condition de forte luminosité.

SAMSUNG CSC

Comme pour le LG G2, on pourra juste regretter que l’écran ne soit pas aussi sensible que celui du Samsung Galaxy S4 ou des derniers hauts de gamme Nokia Lumia, ce qui veut dire que vous ne pourrez pas utiliser vos gants classiques.

Le Son

Il est toujours difficile de donner un avis sur le son tant cette partie est assez subjective. Mais comme nous faisons beaucoup de tests, nous pouvons néanmoins vous en toucher deux mots.

Le son de ce Nexus 5 est globalement bon, le rendu avec un casque ou des intras est assez bon, Google a énormément travaillé sur cette partie visiblement. Cependant, on reste sur un son classique 16 bits stéréo, alors que le LG G2 peut sortir du 24 bits à 192 kHz. Il faut dire que le constructeur coréen avait énormément travaillé ce point pour son dernier smartphone. L’écoute de musique ou la lecture de films se passent donc sans soucis, le volume est assez élevé et équilibré. Si vous utilisez une application audio autre que Play Music, vous pourrez peut-être bénéficier d’améliorations de celle-ci qui rendra l’écoute encore plus agréable.

SAMSUNG CSC

Pour ce qui est des deux haut-parleurs externes, placés sur la tranche inférieure, c’est une erreur car contrairement à ce que pourrait laisser penser la photo à gauche, il y a le haut-parleur et à droite le micro. Le haut-parleur délivre un son pour une fois assez clair, bien entendu vous êtes loin de pouvoir sonoriser une soirée avec, mais disons que ça peut en effet dépanner, le tout restant cependant en dessous de ce que propose certains concurrents comme HTC avec BoomSound. À noter que le haut-parleur est placés sur la tranche, c’est mieux que ce qu’il y avait sur le Nexus 4 mais il pourra être obstrué par votre main si vous jouez à des jeux en mode paysage… Un choix étrange, mais ce n’est pas la première fois que nous voyons ça.

SAMSUNG CSC

Côté son lors des appels, cela est très bon, la fonctionnalité noise cancelling (réduction du bruit) joue bien son rôle et l’écoute est très clair. Par contre, j’ai trouvé que le volume de la sonnerie était un peu faible par rapport à certains concurrents, tout comme la puissance du vibreur.