Test

Test Huawei FreeBuds 4, pour les allergiques au silicone

Audio

Par Remi Lou le

Après une ribambelle de produits audio, Huawei dégaine ses FreeBuds 4, des écouteurs sans fil qui misent sur un format open fit tout en proposant la réduction de bruit.

Huawei Freebuds 4
© Journal du Geek

Huawei a beau avoir perdu un peu de terrain du côté des smartphones depuis les sanctions américaines l’empêchant d’installer les services Google sur ses appareils, cela ne l’empêche pas de continuer son périple dans le monde de l’audio. Ainsi, après les FreeBuds 3 l’année dernière, les FreeBuds Pro et, plus récemment, le casque FreeBuds Studio ou encore les FreeBuds 4i, la marque chinoise dégaine ses FreeBuds 4, nouvelle référence true wireless.

Il s’agit ni plus ni moins que d’écouteurs sans fil comme on en trouve désormais à foison sur le marché. Néanmoins, les écouteurs de Huawei bénéficient d’un argument de poids : ils proposent un format open-fit — et pas intra-auriculaire — ainsi que la réduction de bruit active. De ce fait, ils pourraient représenter une excellente alternative pour ceux qui cherchent à s’isoler des sons extérieurs sans pour autant s’enfoncer des embouts en silicone dans les oreilles. Est-ce qu’ils tiennent leur promesse ? Réponse dans ce test des Huawei FreeBuds 4 !

Huawei Freebuds 4

Design, Ergonomie et Autonomie

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les FreeBuds 4 de Huawei ne font pas vraiment dans l’originalité… Mais ça ne les empêche pas de bénéficier d’une conception impeccable. Le plastique paraît solide et l’ouverture du boîtier ne souffre d’aucun jeu.

Huawei Freebuds 4

Côté look, les FreeBuds 4 se montrent similaires à leurs prédécesseurs directs, les FreeBuds 3. Dans les faits, on est très proche des AirPods classiques d’Apple, avec ce design en forme de tige devenu aujourd’hui très commun. Notez que les écouteurs bénéficient d’une certification IPX4, qui leur assure une résistance contre les éclaboussures.

En revanche, le boîtier de recharge marque sa différence avec celui de la Pomme avec sa forme ronde. Il est petit, se glisse aisément dans la poche d’un pantalon, et se recharge via USB-C de 0 à 100% en environ 30 minutes. Quant aux écouteurs, ils pourront être rechargés en une heure à l’intérieur du boîtier et celui-ci sera capable de les remplumer six à sept fois en moyenne. Malheureusement, ce boîtier ne bénéficie pas de la recharge à induction.

Huawei Freebuds 4

À noter que, contrairement à Apple, Huawei propose ses écouteurs en plusieurs coloris. On retrouve le classique blanc (notre modèle de test), mais aussi une version grise métallisée et rouge (mais seulement en Chine).

En ce qui concerne l’ergonomie, on a été conquis par ces écouteurs. Avec leur format open fit, ils s’insèrent très facilement dans les oreilles et s’oublient totalement à l’usage avec leur poids plume de 4,1 grammes. Néanmoins, il conviendra de tester cela par vous-même car ce type de format n’est pas forcément adapté à tous. Puisqu’ils ne bénéficient pas d’embouts en silicone, ils pourraient malencontreusement tomber de vos oreilles suivant leur forme car les écouteurs tiennent simplement dans le creux de celles-ci. De notre côté, nous n’avons rencontré aucun souci et les FreeBuds 4 sont restés parfaitement en place.

Huawei Freebuds 4

Les contrôles tactiles des FreeBuds 4 sont également particulièrement bien pensés. Outre le classique double tapotement pour lancer la lecture et mettre pause ou encore l’appui prolongé, Huawei a eu la bonne idée d’intégrer le contrôle du volume aux tiges. Ainsi, il suffit de glisser son doigt vers le haut pour augmenter le volume, et l’inverse pour le baisser. Cette option fonctionne à merveille, et c’est un réel plaisir à l’usage. Plus besoin de sortir son smartphone !

Huawei Freebuds 4

Enfin, du côté de l’autonomie, Huawei annonce 4 heures par écouteur et 22 heures au total avec le boîtier de charge. Dans les faits, la promesse est plus ou moins tenue, même si l’utilisation de la réduction de bruit active va logiquement drainer la batterie bien plus rapidement que cela. On trouve tout de même que l’autonomie s’avère un peu juste pour des écouteurs de ce type, d’autant qu’ils se montrent finalement assez imposants physiquement et qu’on a vu des nombreux écouteurs concurrents — et bien plus petits — offrir une meilleure autonomie. C’est suffisant, mais un peu juste.

Application et Qualité Sonore

Les FreeBuds 4 intègrent la puce Kirin A1 de Huawei et utilisent la toute dernière norme sans fil en la matière, le Bluetooth 5.2. Cette norme offre quelques avantages, comme la possibilité de basculer vos écouteurs entre plusieurs appareils très rapidement, ainsi qu’une latence réduite. Du côté des codecs supportés, on retrouvera les traditionnels SBC et AAC, mais aussi le L2HC de Huawei.

Comme pour les autres écouteurs de la marque, les FreeBuds 4 s’appuient sur une application, baptisée AI Life, disponible aussi bien sur l’AppGallery que le Play Store de Google ou l’App Store d’Apple. Vous pourrez donc les utiliser à 100% quelle que soit votre crémerie. Forcément, l’utilisation de ces écouteurs avec un smartphone Huawei sous EMUI 11 présentera quelques avantages, notamment au moment de l’appairage et si vous souhaitez utiliser le codec maison de la firme, le L2HC, mais vous n’y perdrez pas vraiment au change avec un smartphone d’une autre marque. De notre côté, on les a utilisé avec un smartphone Android de chez OnePlus et un iPhone sans aucun problème.

Huawei Freebuds 4

L’application se montre claire et efficace. On y retrouve la possibilité de modifier les contrôles tactiles, de visualiser l’autonomie restante ainsi qu’un égaliseur très basique permettant d’amplifier, au choix, les basses ou les aigus. C’est également par cette application qu’il faudra passer pour mettre à jour les écouteurs, via une section dédiée. À noter qu’on y retrouve également une option pour retrouver ses FreeBuds 4 égarés en les faisant sonner à plein volume. Pratique.

Enfin, qu’est-il du son des FreeBuds 4 ? Huawei y a intégré des transducteurs de 14,3 mm de diamètre, dans la moyenne haute de ce qui se fait aujourd’hui sur les écouteurs sans fil. À l’écoute, on a trouvé le rendu plutôt correct et très dynamique, mais le son se montre tout de même assez typé. On a trouvé que les FreeBuds 4 mettaient beaucoup en avant les mediums et, notamment, les aigus. Suivant le style de musique que vous écoutez, cela pourra rapidement devenir agaçant, et, de notre côté, on a préféré booster les basses sur l’application dédiée. Après cette manipulation, le rendu sonore devient d’un coup beaucoup plus équilibré.

Huawei Freebuds 4

Pour ce qui est du rendu des microphones, les FreeBuds 4 font un excellent travail. En appel, mes interlocuteurs ont pu entendre distinctement ma voix, même lorsque je me trouvais dans une rue bruyante. À noter que Huawei propose également une option baptisée « Appels HD » dans son application dédié, permettant d’améliorer encore davantage le rendu de votre voix.

Réduction de bruit active

Venons-en au principal attrait de ces Huawei FreeBuds 4 : la réduction de bruit active. Généralement, cette fonction est proposée sur des casques ou des écouteurs au format intra-auriculaire, permettant de proposer d’emblée une réduction de bruit passive. De ce fait, les FreeBuds 4 partent avec un désavantage considérable puisque la réduction de bruit sera totalement gérée de manière logicielle.

Le constructeur s’était déjà cassé les dents avec ses FreeBuds 3, qui proposaient eux-aussi l’ANC avec un format open-fit, avec un résultat franchement décevant. Plus récemment, Samsung débarquait lui aussi avec une promesse similaire sur ses Galaxy Buds Live, ses fameux écouteurs en forme de haricot, mais le résultat restait loin des écouteurs intra-auriculaires avec ANC.

Qu’en est-il de ces FreeBuds 4 ? Déjà, on trouve que les écouteurs s’en sortent bien mieux que leurs prédécesseurs, les FreeBuds 3. Néanmoins, on reste tout de même un peu sceptique. La marque annonce bien une réduction de bruit jusqu’à 25 dB, mais la sensation procurée par cette fonction reste en réalité bien légère. Effectivement, l’environnement sonore est moins perceptible, mais on reste bien loin des performances proposées par des écouteurs au format intra-auriculaire. N’imaginez donc pas pouvoir vous couper du monde.

Cela reste bon à prendre, mais ne vous y trompez pas : si vous cherchez une excellente réduction de bruit active, les FreeBuds 4 ne sont pas pour vous. En revanche, si vous voyez plutôt ça comme un petit plus pour réduire légèrement la pollution sonore autour de vous, alors ils pourraient vous convaincre.

Notre avis

Les FreeBuds 4 de Huawei sont plutôt convaincants dans l’ensemble. Pour les allergiques aux écouteurs intra-auriculaires, Huawei propose là une excellente alternative aux AirPods d’Apple. Leur format open fit est si confortable à l’usage, et l’ergonomie générale des écouteurs est exemplaire, avec une application bien pensée et des contrôles tactiles parfaitement fonctionnels. Mention spéciale pour le contrôle du volume intégré aux tiges des FreeBuds 4.

Néanmoins, on trouve cela dommage que la marque axe sa communication sur la réduction de bruit active que ces écouteurs proposent. Cela fonctionne, mais on reste loin — très loin — de ce que peuvent proposer des écouteurs intra-auriculaires avec ANC. La promesse d’écouteurs open fit avec réduction de bruit n’est donc pas vraiment tenue. De plus, l’autonomie globale des écouteurs reste un peu légère.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Le format open fit, ultra-confortable
  • Bluetooth 5.2
  • Le contrôle du volume depuis les écouteurs
  • La réduction de bruit, trop légère
  • L’autonomie