Test

[Test] Metroid Prime : Federation Force [3DS]

Par Mortys le

Dès son trailer d’annonce, Metroid Prime : Federation Force a déclenché l’ire des fans de la série. Comment un jeu sans Samus allait pouvoir être digne de la série ? Simplement en le prenant pour ce qu’il est : un simple spin-off. Et il en ressort un des meilleurs titres sur 3DS de l’année.

Metroid Federation Force ne vous met pas dans l’armure de Samus mais d’un agent de la Federation Force. Section chargée d’enquêter et de combattre les agissements des pirates, la Force utilise des mechas pour combattre les dangers qui peuplent les différentes planètes où se déroule l’action de la campagne. Bien que Federation Force montre réellement toute sa richesse avec trois coéquipiers, en coopératif, il est tout à fait possible de réaliser l’intégralité du shooter seul. Certes, vous passerez à côté de quelques beaux moments de jeu mais l’expérience reste tout à fait remarquable avec une vingtaine de missions qui s’enchaînent particulièrement bien.

Des missions variées

Indépendantes, mais parfaitement intégrées dans le fil rouge du scénario, les missions se révèlent d’une grande variété. Certaines vous demanderont d’explorer des usines et autres ruines dans des ambiances étouffantes (pour peu que vous jouez dans le noir avec la 3D enclenchée) alors que d’autres, au contraire, vous propulseront au cœur d’une arène où vous devrez abattre un boss franchement retord.

3DS_MeroidPrimeFederationForce_scrn01

Après chaque mission, les joueurs obtiennent un score en fonction de leurs performances (nombre de cibles abattues, puissance des tirs, précision…) mais aussi de l’accomplissement d’un objectif secondaire (ne pas subir tel type de dégâts, tuer X ennemis du type Y…) et du temps nécessaire pour achever la mission. Alors que vos performances détermineront directement l’ordre dans lequel chaque joueur choisira un mod pour son mécha, les objectifs secondaires et le temps mis pour achever la mission participeront à l’obtention des médailles.
Ces médailles débloqueront ensuite différentes options de personnalisation de votre mecha, dont la plus importante : le nombre de mods que vous pouvez appliquer à votre engin. Ces modifications améliorent les performances du mecha ou de ses équipements. Et comme les mods sont dissimulés dans les niveaux ou gagnés en éliminant certains ennemis, c’est une raison de plus de relancer une partie, même après avoir fini (une première fois) l’ensemble des missions.

[nextpage title= »Un multi vraiment complet »]

Metroid Prime : Federation Force propose évidemment de jouer en local ou en ligne. Globalement, pas grand-chose à y redire. Les parties se trouvent facilement, l’utilisation de messages préprogrammés évite les dérapages et, dans l’ensemble, tout le monde a bien conscience que c’est la coopération qui décide de la réussite de la mission. Quant au système de loot, il est équitable puisque basé sur la réussite de chacun.

Quelques petites lacunes qui le privent d’une meilleure note

Même le mode BlastBall, un sport futuriste, s’avère amusant à défaut d’être passionnant. Malgré tout, impossible de ne pas regretter que Nintendo ait oublié de proposer la possibilité d’inviter ses amis depuis le jeu. Certes, il est possible de créer une partie en limitant l’accès aux membres de sa liste d’amis mais pas les inviter directement … Un sentiment d’inachevé que l’on retrouve également lorsqu’on aborde la question des contrôles. Si les deux modes proposés (visée gyroscopique ou libre avec le 2eme stick de la 3DS ou du Circle Pad Pro) se révèlent efficace, il aurait été agréable de pouvoir reconfigurer les touches ou, au moins, de proposer davantage de configurations, notamment pour les gauchers.

Metroid Prime : Federation Force, disponible à partir du 2 septembre 2016 sur 3DS, 35 euros environ.

Notre avis

À l’exception de ces quelques réserves, difficile de trouver grand-chose à reprocher à Metroid Federation Force. Le design, qui avait tant fait crier les fans, fonctionne parfaitement une fois la première mission lancée. D’autant plus qu’il permet des environnements riches en détails et regorgeant d’ennemis, parfaitement animés. Idem pour les boss, souvent gigantesques, qui demanderont un minimum de tactique pour en venir à bout sans trop de dommages. Reste tout de même une question. Qu’en sera-t-il des DLC ? Si le nombre de missions est conséquent, une fois pris par l’action, on en vient à en vouloir plus. Malheureusement, Nintendo n’a pas communiqué sur d’éventuels DLC et aucun élément du jeu ne laisse penser que nous aurons droit à des missions supplémentaires… même payantes.

7.5 / 10