Test

Nokia 7.1 : notre test d’un smartphone aux atouts séduisants

Android

Par Camille Suard le

Le Nokia 7 ne nous a pas fait l’honneur d’être commercialisé en France. Mais pour cette fin d’année 2018, HMD nous propose le Nokia 7.1, un smartphone milieu de gamme tarifé à 330 euros qui bénéficie du programme Android One. 

Avec le constructeur de smartphones HMD, Nokia est revenu sur le devant de la scène. La marque populaire couvre désormais toutes les gammes, mais s’est surtout fait remarquer cette année grâce à des milieux de gamme vraiment convaincants avec le Nokia 7 Plus. En proposant une fiche technique plus que correcte, un appareil photo signé Zeiss, Android One et un design assez compact, le Nokia 7.1 semble avoir les armes pour se faire une place de choix sur le marché des smartphones à moins de 330 euros.

Avant d’attaquer notre test, voici les caractéristiques intégrés au Nokia 7.1.

NomNokia 7.1
Taille de l'écran5,84 pouces
Définition de l'écran1080 x 2280 pixels
Type d'écran - IPS LCD
- Corning Gorilla Glass 3
SoCQualcommm Snapdragon 636 (14 nm)
Mémoire vive3 Go
Mémoire interne32 Go
Port micro-SDOui, jusqu'à 400 Go
Batterie3 060 mAh
Appareil photo dorsalDouble module photo Zeiss avec un premier capteur de 12 Mégapixels (f/1,8) et un second capteur de 5 Mégapixels (f/2,4)
Appareil photo frontal8 Mégapixels (f/2,0)
Version d'Android- Android One
- Android 9 Pie
Dimensions149.7 x 71.2 x 8 mm
Poids160 grammes
Capteur d'empreintes digitalesOui (dorsal)
Connectique- USB Type-C
- 802.11 a/b/g/n/ac
- Bluetooth 5.0, A2DP, EDR, LE, aptX
- Port Jack 3,5 mm
NFCOui
Prix initial de vente329,90 euros

Le Nokia 7.1 au meilleur prix

[nextpage title=”Design”]Le Nokia 7.1 opte pour un format assez compact, un poids plutôt léger et des bords arrondis. Résultat, il est agréable en main et ergonomique : l’index tombe directement sous le capteur d’empreintes dorsal et les boutons de déverrouillage et de volume placés sur le côté droit se trouvent particulièrement accessibles. Il jouit de belles finitions et son dos en plastique imite parfaitement le verre réservé aux smartphones plus haut de gamme.

Côté connectique, il accueille un port USB Type-C et une prise jack. Le tiroir à cartes nano Sim et micro SD est placé sur la tranche de gauche. À l’arrière, nous trouvons au centre et à la verticale le double module photo réalisé en partenariat avec Zeiss, ainsi que les noms de Nokia et Android One. Notons que la marque a également été apposée sur la large bordure en dessous de l’écran.

[nextpage title=”Écran”]Pour son écran, HMD a fait le choix d’une dalle LCD IPS de 5,84 pouces au format 19:9. Cela est rendu possible grâce à la présence d’une encoche plutôt bien intégrée, laissant entrevoir les notifications. La définition s’élève à 1080 x 2280 pixels pour une résolution confortable de 432 ppp. Le blanc tire un peu trop sur le bleu, mais l’affichage profite d’une bonne luminosité et d’un taux de contraste satisfaisant ce qui rend son utilisation plaisante au quotidien. Bien qu’il appartienne au milieu de gamme, le smartphone de Nokia offre une compatibilité avec les contenus HDR. Cette fonctionnalité peut être activée dans les paramètres dédiés à l’affichage et permet de visionner des vidéos et photos de très bonne qualité. Le bémol, c’est que ce mode s’applique à tous les contenus, même ceux qui ne sont pas HDR : les effets ne sont donc pas tous très heureux.

[nextpage title=”Performances”]Le Nokia 7.1 embarque comme puce mobile le Snapdragon 636 de Qualcomm, couplé à 3 Go de RAM. Ça n’a rien de bien impressionnant si on compare cette configuration à ses concurrents. Ses résultats aux benchmarks le placent en dessous d’un Honor 8X (Kirin 710 et 4 Go) ou même d’un Xiaomi Mi A2 (Snapdragon 660 et 4 Go), des smartphones pourtant moins chers à l’achat. À l’utilisation, la navigation se révèle la plupart du temps fluide, mais malheureusement, l’appareil a tendance à souffrir lorsque vous lancez plusieurs applications. Il m’est arrivé d’attendre quelques secondes qu’un logiciel se décide enfin à s’ouvrir. J’ai même eu le droit à des bugs comme l’arrêt d’une application ou l’apparition d’un écran noir. Pour ce qui est des jeux, il peine également à proposer une expérience satisfaisante ; les ralentissements sont nombreux et le boîtier chauffe rapidement. Ajoutons que sa mémoire interne ne propose que 32 Go, mais fort heureusement, il est possible d’étendre l’espace de stockage jusqu’à 400 Go grâce à une micro SD.

[nextpage title=”Logiciel, autonomie”]C’est l’un des arguments majeurs du Nokia 7.1, Android One fait profiter des dernières fonctionnalités et mises à jour de sécurité de l’OS de Google. Pas de surcouche ou de fioritures, HMD propose même Android Pie pour une utilisation optimale et une organisation on ne peut plus simple. Nous retrouvons le fameux tiroir d’application, la navigation par gestes ou encore le « Bien être numérique » pour gérer au mieux sa consommation d’applications jour par jour, heure par heure. Cependant, nous aurions apprécié que Nokia ajoute une option supplémentaire pour mieux calibrer la température de l’écran, nativement un peu trop froide.

Autonomie

Malgré l’effort de la part de HMD d’intégrer un port USB Type C, la batterie et ses 3060 mAh ne permettent ni une grande autonomie ni une recharge rapide. Le Nokia 7.1 ne tient guère plus qu’une petite journée d’utilisation et il faut compter deux bonnes heures pour retrouver 100 % de sa capacité. Je ne cache pas ma déception, je m’attendais à de meilleurs résultats dans ce domaine, très souvent pris en compte lors de l’achat d’un smartphone.

[nextpage title=”Photo”]

La vraie surprise se cache dans l’équipement photo de l’appareil. Le double module dorsal signé Zeiss se compose d’un premier capteur de 12 Mégapixels avec un objectif ouvrant à f/1,8 et un second de 5 Mégapixels (f/2,4). Ce dernier a la particularité d’endosser le rôle de soutien pour le capteur principal. Il vient améliorer les captures en leur fournissant notamment davantage de détails. Ce traitement se ressent d’autant plus que l’attente pour voir le résultat final peut être assez longue de plusieurs secondes. Quoi qu’il en soit, les clichés en hautes lumières offrent une bonne qualité pour un smartphone à 330 euros. Les couleurs respectent bien la réalité et le niveau de détail se veut plutôt convaincant. Attention tout de même à la surexposition qui peut parfois brûler l’image, je vous conseille d’activer le mode HDR qui vient en partie corriger ce type de désagrément. Enfin, le logiciel photo propose de nombreux modes bienvenus : carré, panorama, bokeh en direct, pro, vidéos au ralenti ou en accéléré, etc.

En basses lumières il s’en tire assez bien également. Évidemment, les photos comportent un peu plus de bruit, les détails et la palette de couleur s’amoindrissent, mais cela reste convenable pour la gamme à laquelle appartient le Nokia 7.1.

La caméra avant et ses 8 Mégapixels capture des autoportraits assez satisfaisants avec assez de piqué et des couleurs fidèles à la réalité. On remarque cependant que de ce côté-ci aussi, les clichés peuvent souffrir de surexposition.

[nextpage title=”Où l’acheter ? Galerie photo et conclusion”]Le Nokia 7.1 est dors et déjà disponible en France au prix conseillé de 329,90 euros. Il existe en deux coloris différents : bleu ou gris.

Le Nokia 7.1 au meilleur prix

Galerie Photo

 

 

Notre avis

Le Nokia 7.1 présente de sérieux arguments entre la qualité surprenante de son appareil photo, son design réussi et la présence d’Android One. Il aurait de quoi faire de l’ombre aux smartphones de Honor et Xiaomi si certains défauts difficilement oubliables ne venaient pas gâcher l’expérience. Son autonomie juste, son temps de chargement long et ses performances un peu basses viennent ternir le tableau. C’est bien dommage, car du potentiel, il n’en manquait pas !

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Un design compact avec de belles finitions
  • Son appareil photo convaincant
  • Android One et Android Pie
  • Temps de recharge long
  • Autonomie juste
  • Des performances clairement pas à la hauteur