Test

Test : montre connectée Omate Truesmart

Notre avis
5 / 10
Gadget

Par le

Greg : “Jérémy ? Tu veux tester une montre connectée ?”
Mon visage afficha alors ce sourire niais, celui dont les pommettes apparentes présagent ces crampes faciales caractéristiques de ce truc étrange qu’on appelle bonheur. J’ai crié “Oh ouais!” puis j’ai saisi la Omate Truesmart afin de vivre l’expérience d’un garde temps connecté totalement autonome.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de commencer, il faut préciser un détail. La Truesmart n’est pas une simple montre connectée, mais une montre totalement autonome. Ainsi, vous allez pouvoir y insérer votre micro SIM et vous en servir comme véritable smartphone tournant sous Android.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Issue d’une campagne Kickstarter réclamant un million de dollars et bouclée en moins d’un mois, elle est le rêve de beaucoup de fans de High Tech, et peut-être le renouveau des “Timepieces”. Le prix a également contribué au succès : 249€ pour la version 4Gb (qui contient un emplacement pour carte micro SD).

Design

Présentée dans sa boite-chargeur, j’ai d’abord cru à un ordinateur de plongée. Une fois déshabillée, la TrueSmart Omate se révèle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa recharge s’effectue via un câble Micro USB relié au boîtier

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa Truesmart est compacte, sobre, bien finie

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOn ne dirait pas comme ça, mais mon poignet est très fin

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe boitier noir mat lui confère un aspect assez luxueux

OLYMPUS DIGITAL CAMERASon épaisseur fait penser à celle d’une montre automatique à mouvement Valjoux 7750

Le bracelet en caoutchouc fait transpirer, mais pas de soucis, la montre est étanche. Certifiée IP67, elle permet d’être immergé pendant 30 minutes jusqu’à un mètre de profondeur et tiendra donc plusieurs heures en piscine.

omate69

omate70

Le poids est contenu, les touches bien intégrées ne présentent aucun jeu. L’écran éteint se dissimule derrière un verre Saphir sombre aux bords arrondis. Franchement, elle a de la gueule ! Au poignet, on dirait une vraie montre et ça tombe bien, puisque c’en est une. En fait, c’est même beaucoup plus que ça. Joyeux, je décide d’y introduire ma carte micro SIM et là, premier défaut : l’insertion de la carte SIM nécessite de dévisser les deux toutes petites vis d’un cache, sous lequel se trouve un joint de protection qui a tendance à se faire la malle. On referme en vissant correctement, en prenant soin à bien mettre le joint comme il faut. Sinon, au revoir l’étanchéité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa Micro Sim a une sale tête, mais c’est l’adaptateur qui n’a pas apprécié l’insertion

OLYMPUS DIGITAL CAMERAL‘insertion de la carte est délicate

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes vis sont minuscules, il faudra être méticuleux et soigneux

Caractéristiques 

On a dit autonome. Autonome, ça signifie que la montre n’a pas besoin de se connecter à un smartphone pour fonctionner. Elle EST Zlatan le smartphone.

Voici les fonctions :

  • Processeur Dual Core Cortex A7 – 1.3ghz
  • Système Omate OS 1.0 / Android 4.2.2 Jelly Bean
  • Ecran 1.54’’ TFT LG (240 x 240 pixels) Multi touch capacitif tactile avec verre Saphire Glass
  • 2G (850/900/1800/1900)
  • GPRS class 12 EDGE Class 12
  • 3G WCDMA : Mono band (1900 ou 2100)
  • HSPA 7.2 Mbps/5.76 Mbps
  • Wifi : IEE 802.11b/g/n
  • Bluetooth 4.0
  • GPS
  • Capteur photo 5 Megapixel
  • Enregistrement vidéo en 720 et 30 images/seconde
  • Memoire : 512 Mo ram  + 4 Go stockage ( extension via micro SD jusqu’à 32 Go)
  • Micro SIM 
  • Batterie 600 mAh
  • Etanche (certification IP67 soit 30 minutes d’immersion à 1 mètre maximum)
  • Messagerie via : SMS / MMS / Email / SNS
  • Capteur de G, Boussole et Gyroscope
  • Contrôle vocal
  • Compatible avec certaines applications Android + des applications supplémentaires sur Store dédié
  • Téléphone
  • Calculatrice
  • Dictaphone
  • Lecteur audio
  • Lecteur video
  • Alarme
  • Agenda
  • Fuseaux horraires
  • Navigateur Web

Il s’agit probablement de la liste de fonctions la plus WTF qu’on puisse lire pour une montre. Il ne manque plus qu’une fonction LED rouge à oscillations latérales pour faire rêver les fans du chevalier solitaire dans ce monde dangereux.
Du coup on reste perplexe. D’un côté c’est Wonderworld au poignet et de l’autre, on subit la contrainte de la miniaturisation. On se dit que l’ergonomie doit être exécrable. C’est ce que nous verrons plus bas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Si on avait pu imaginer il y a tout juste 15 ans qu’une montre servirait de lien social virtuel…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les dossiers sont créés automatiquement mais restent modifiables

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le “Owatch ON” affiche l’heure via mouvement du poignet à l’instar des G-Shock de Casio

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe haut parleur est impresionnant de qualité, de quoi s’amuser à écouter sa playlist sous l’eau lors de quelques longueurs

Sommaire du Test :