Test

[Test] Ratchet & Clank : Devez-vous le Ratcheter ?

Par Mathieu le

Ratchet et Clank sont de retour au premier plan en cette année 2016 ! Alors que le film est sorti sur nos écrans il y a deux jours, voilà que le jeu vidéo, reboot du premier épisode, trouve enfin le chemin de nos playstation 4. Edité par Sony, mais surtout développé par Insomniac Games qui revient donc à ses premiers amours, le titre se veut bien un véritable remake du tout premier jeu, sorti en 2002 sur nos Playstation 2.

Le lombax et son ami robot n’ont donc pas encore décidé de nous faire vivre la suite de leurs aventures après l’excellent « A Crack in Time » qui date tout de même de 2009 mais plutôt de revenir à leurs origines pour expliquer les racines de leur amitié à tous ceux qui n’ont pas eu la chance de posséder un PS2. Une bonne idée ?

Ratchet & Clank™_20160413165950

Reboot ou nouveau jeu ?

Le principe de reboot est simple en soi. On reprend les grandes lignes d’un épisode précédent et on tente de l’incorporer avec les technologies actuelles. Pour Ratchet & Clank, Insomniac aurait donc pu décider de reprendre le jeu de base, sorti en version HD sur PS3 et Vita, et le retravailler de sorte à ce qu’il soit techniquement juste pour 2016, sans pour autant lui apporter de grandes modifications. Mais non. Le titre se veut beaucoup plus intelligent que ça. Bien évidemment, les nostalgiques retrouveront tout ce qui a fait le charme du premier jeu sorti il y a 14 ans mais les néophytes pourront également découvrir un univers qu’ils ne connaissaient pas et dont ils ont beaucoup à apprendre. Véritable ôde au jeu de plateforme/action, le Ratchet et Clank cuvé PS4 apporte un lot de nouveautés appréciables comme, par exemple, le niveau du train, qui ne servait que de cinématique en 2002. Les niveaux sont plus vastes, plus vivants et regorgent de détails qui font plaisir. La galaxie de Solana, où l’on doit affronter le terrible et infâme Président Drake, est constituée de nombreuses planètes que vous retrouverez avec plaisir ou découvrirez avec enchantement. Oui, que des jolis mots qui prouvent à quel point les petits bonhommes de chez Insomniac ont réussi à faire du neuf avec du vieux.

Dans ce sens, le système d’holocartes est très intéréssant. Ces cartes à collectionner que vous pourrez trouver dans des coins cachés de planètes, mais également en tuant des ennemis, vous permettront de collecter des bonus actifs dans votre partie (comme l’augmentation du nombre de boulons donnés sur une planète) mais également passifs pour le mode défi, déblocable une fois le jeu terminé.

Ratchet & Clank™_20160413154359

Ratchet & Clank™_20160413154602

À cela ajoutons qu’une grande partie des cinématiques proviennent directement du film Ratchet et Clank et qu’elles sont évidemment de bonne facture. En revanche, à l’inverse de la version cinéma, les voix sont bien les originales et non celles de Squeezie ou Jhon Rachid. À vous de décider si c’est une bonne idée ou non…

[nextpage title= »Beau comme un boulon d’or »]

Ratchet, tes poils volent au vent

Techniquement, le jeu fait honneur à la PlayStation 4. L’opus tourne en 1080p/30 images par seconde (on aurait préféré 60),et il faut avouer que les graphismes sont splendides, les arrières-plans détaillés et les textures assez fines. Insomniac Games a encore réussi à profiter de la puissance de la console pour nous offrir un titre qui flatte nos pupilles. Les décors sont, eux, très fidèles au style Ratchet & Clank et l’ensemble des planètes offre une faune et une flore différentes avec lesquelles on doit parfois s’adapter. Les créateurs ont réussi à reprendre les bases du jeu sur PS2 et à lui insuffler modernité et originalité, tout en intégrant quelques clins d’œil bienvenus qui resurgissent du passé.

Ratchet & Clank™_20160412184123

Ratchet & Clank™_20160412185748

On se surprend souvent à s’arrêter pour contempler les paysages qui nous sont offerts et à prendre quelques screenshots avec notre console, histoire de montrer que la PS4 en a quand même pas mal sous le capot. Pour ceux qui ont vu le film, la différence entre ce que l’on voit à l’écran et ce que l’on joue est extrêmement fine et c’est le tour de force de cet opus. Quant à Ratchet lui-même, il est magnifiquement modélisé et voir les poils de ses oreilles voler au vent est tout simplement jouissif pour l’œil.

Go Go Gadgetron !

Mais que serait un Ratchet & Clank sans ses armes et ses gadgets à profusion ? Cette édition 2016 reste classique à ce niveau là. Pas de véritables nouvelles armes mais toujours la possibilité de les améliorer grâce aux différents cristaux que vous pourrez trouver dans les niveaux ou, comme pour les holocartes, en tuant des ennemis. Dans ce sens, il vous faudra de nombreuses heures de jeux pour compléter à 100% les améliorations des armes : même après une première session, ne comptez pas réussir à en finir avec ne serait-ce que la moitié. Une replay-value limitée qui trouve tout de même un sens avec les fameux Boulons d’or, (28 sur l’ensemble du jeu) et qui donneront du fil à retordre aux joueurs les plus exigeants. Pour exemple, à la fin de ma première partie, je n’en avais débloqué que 16 et ce n’était pourtant pas faute de les avoir cherché un peu partout.
Enfin, ce reboot a l’intelligence d’apporter son lot de nouveaux gadgets qui ont un véritable impact sur le gameplay et notamment dans la façon dont on se doit d’aborder les boss du titre, toujours aussi sympathiques à combattre bien que le boss final soit assez simple à tuer.

Ratchet & Clank™_20160413181252

Ratchet & Clank™_20160413165840

Notons également que certaines phases du jeu se font exclusivement avec Clank et que la plupart du temps, elles regorgent d’énigmes. Malheureusement, elles ont tendance à couper avec les séquences d’action pur et n’ont probablement pas l’effet escompté sur le joueur qui baignait jusqu’alors dans une sauce de roquettes et de fusil plasma.
Pour ce qui est de la durée de vie, il vous faudra en moyenne 12 à 15 heures pour faire le tour de ce reboot vendu entre 35 et 40€. Le mode défi, débloqué à la fin de votre première session est une sorte de New Game + vous donnant la possibilité de refaire le jeu avec vos armes et vos boulons, histoire de tout terminer à 100%.

Ratchet & Clank™_20160414180056

Notre avis

Beau, moderne et emprunt de nostalgie, ce reboot de Ratchet et Clank ravira les vieux fans comme les néophytes. En plus de permettre aux joueurs de donner à manger à une Playstation 4 à la recherche continuelle d'exclusivités, l'opus rassemble le meilleur de ce que signifie en 2016 "plateforme et "action" . Malgré une histoire et un gampelay perfectibles, le jeu nous fait ressentir à quel point le lombax et le petit robot nous avait manqué et combien il est important aujourd'hui de respecter certains codes vidéoludiques. Véritable chaînon manquant entre le film et le premier jeu de 2002, le titre fait souffler un véritable vent de fraîcheur sur nos visages de gamers et nous donnent envie de voir une suite au plus vite. Un bon signe, à n'en pas douter.

8 / 10