Test

Test : Samsung Galaxy S5

Android

Par Anh Phan le

L’écran

Alors que les concurrents préfèrent toujours les dalles IPS, Samsung continue avec les dalles Super AMOLED. On se retrouve cette fois avec une diagonale de 5,1″, soit 0,11″ de plus que le Samsung Galaxy S4. La résolution est toujours Full HD et comme Samsung n’utilise toujours pas de boutons virtuels, la totalité de l’écran est utilisé pour le contenu, ce qui n’est pas plus mal.

SAMSUNG CSC

Depuis le Galaxy S4, Samsung a prouvé qu’il n’était pas forcément impossible d’associer saturation des couleurs, profondeur des noirs et une certaine fidélité de ces couleurs. On retrouve sur ce Galaxy S5 la même qualité que chez son prédécesseur ou plus récemment le Galaxy Note 3. Alors oui, ça ne rivalise pas avec les dalles Super LCD3 de HTC en terme de fidélité mais on est bien loin des dalles AMOLED d’il y a encore deux ans. On notera toujours des blancs un peu bleutées, surtout quand vous mettez un HTC One (M8) à ses côtés.

SAMSUNG CSC

Super AMOLED oblige, les contrastes sont au top avec des noirs profonds et des couleurs qui sautent aux yeux. Attention tout de même à la déception quand vous repasser à votre écran d’ordinateur qui ne propose pas les mêmes contrastes. Avec une résolution Full HD, le Galaxy S5 vous propose une densité de 432ppp. Très honnêtement, à moins d’y aller au microscope, vous ne verrez pas de différence à l’œil nu. Les angles de visions sont larges quelque soit votre position et au niveau de la luminosité, je n’ai noté aucun soucis si ce n’est parfois à la sortie de veille, le temps que le capteur comprenne qu’il faut balancer plus de lumière.. En plein soleil, il n’y a eu aucun soucis également. J’avais noté avec les Galaxy S4 et Galaxy Note 3 que la gestion automatique de la luminosité était quelque peu hasardeuse. Samsung semble avoir réglé une partie du problème puisque c’est surtout à la sortie de veille que ça se passe.

Le Son

Alors que le HTC One (M8) a choisi le bon parti de nous proposer des haut-parleurs multimédias en façade, Samsung a repris ce qu’il nous proposait déjà sur le Galaxy S4, à savoir un haut-parleur multimédia dans le dos. Du coup, vous vous doutez un peu du résultat et ce n’est finalement qu’un simple haut-parleur, on est bien loin du rendu proposé par le HTC One (M8). Alors oui, ça suffira pour des courtes vidéos sur Youtube mais pas plus. Dès que vous mettrez le volume sonore à fond, vous entendrez tout de suite que ça sature et ce n’est pas des plus agréables.

En plus de cela, avec le haut-parleur dans le dos, on a tendance à l’obstruer avec nos doigts. Et quand ce ne sont pas ces derniers, le bruit ambiant aura vite raison de vous et vous préférerez très rapidement utiliser une enceinte externe ou vos écouteurs.

SAMSUNG CSC

Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’ensemble. On notera surtout que Samsung propose toujours, en plus, la navigation par dossiers. Très honnêtement, je vous avouerai que je ne l’ai pas tellement utilisé puisque je suis un utilisateur Spotify. Du côté de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et donc une bonne réception.

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7