Test

Test : Samsung Galaxy S7 edge

Android

Par Anh Phan le

​Réglée comme une petite horloge coréenne, c’est au MWC 2016 que Samsung a annoncé ses deux nouveaux smartphones porte-étendard. Voici donc les nouveaux Samsung Galaxy S7 et Galaxy S7 edge. Aujourd’hui, on vous propose le test de celui qui représentera sans doute le gros des ventes autour de la gamme Galaxy S7.

Lors de notre prise en main, une petite semaine avant l’annonce, on n’était pas en possession de tous les éléments. C’est maintenant chose faite avec la version commerciale qui confirme le fait que le Galaxy S7 est une juste évolution du Galaxy S6 en corrigeant les principaux défauts du modèle de l’année dernière.

samsung-galaxy-s7edge-live-01

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, les nouveaux Samsung Galaxy S7 edge vous proposent :

– Android 6.0.1 Marshmallow
– Surcouche TouchWiz UI
– Ecran Corning Gorilla Glass 4 incurvé
– Dalle Super AMOLED de 5,5″
– Résolution Quad HD de 2560×1440 (534ppp)
– Technologie Always-On Display
– Boîtier finition aluminium sur les tranches et dos en verre
– Processeur 14nm octa-core Exynos 8890 (Cortex-A53 : 4 x 2,3GHz + 4 x 1,6 GHz)
– GPU Mali-T880 MP12
– 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 200Go)
– 4Go de RAM
– Appareil Photo avec un capteur de 12 Mégapixels
– Technologie Dual Pixels
– Taille de 1/2.6″ avec des photosites de 1,4µm contre 1,2µm avant
– Flash LED et Autofocus de nouvelle génération
– Objectif grand-angle de 26mm avec une ouverture à F/1,7 et stabilisation optique
– Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p, HDR et Ultra HD 2160p
– Caméra visio avec un capteur rétro-éclairé de 5 Mégapixels
– Objectif visio grand-angle de 22mm avec une ouverture de F/1.9
– Ultra High Quality Audio (UHQ Upscaler, UHQ-BT Codec)
– 3G/3G+, H+, 4G LTE, 4G+ LTE Cat.9
– Port nano-SIM
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.2 LE, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
– NFC (support de Samsung Pay)
– Port USB 2.0 compatible MHL
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Support ANT+
– Capteur de proximité et de luminosité
– Capteur biométrique
– Cardiofréquencemètre et podomètre
– Certification IP68
– Batterie de 3600 mAh
– Rechargement ultra-rapide en filaire (10 minutes pour 4h d’utilisation moyenne)
– Recharge sans-fil compatible Qi et PMA
– Taille de 150,9×72,6×7,7mm
– Poids de 157g

samsung-galaxy-s7edge-live-37

Un des gros reproches sur les Galaxy S6 était la disparition du port MicroSD. Autant la batterie non-amovible, ça ne vous choquait pas, autant le port MicroSD en moins, c’était plus problématique. Dans tous les cas, le port MicroSD est bel et bien de retour pour notre plus grand plaisir. Pourquoi ? Tout simplement parce que Samsung a reconnu, avec le Galaxy S7, que le port MicroSD ne ralentira pas significativement l’appareil, du moins, d’un point de vue expérience utilisateur. Dans tous les cas, c’est une bonne chose, surtout avec la version 32Go qui n’a plus que 24Go disponible puisque l’OS occupe pas moins de 8Go par défaut, comme pour les modèles de l’année dernière au passage. Par contre, alors que le Samsung Galaxy S7 edge vous propose Android 6.0.1 Marshmallow, Samsung a pris le parti de ne pas supporter la technologie Adoptable Storage de Google.

samsung-galaxy-s7edge-live-06

En gros, pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, l’Adoptable Storage permet de fusionner la mémoire interne du smartphone avec une carte-mémoire. L’avantage, c’est que cela vous permet d’avoir une seule et même mémoire interne, et ce, de manière transparente pour l’utilisateur puisque c’est Android 6.0 qui gèrera au mieux. L’inconvénient, c’est que si votre carte mémoire n’est pas du genre rapide, elle ralentira votre smartphone. De plus, parce qu’elle serait formatée d’une certaine manière, il sera impossible de l’utiliser normalement dans un autre appareil. Ce sont pour ces deux raisons d’ailleurs que Samsung a choisi le parti de ne pas intégrer la technologie de Google. Par contre, c’est pendant le test qu’on a appris qu’on pouvait finalement installer des applications sur la carte-mémoire, la seule condition était de les installer d’abord sur la mémoire interne puis de les transférer après sur la carte-mémoire. Même si je comprends les raisons de Samsung et que j’aurais sans doute choisi leur solution pour mon usage personnel, j’aurais aimé avoir le choix.

samsung-galaxy-s7edge-live-10

À côté, les nouveaux Samsung Galaxy S7 ne proposent toujours de port USB Type-C, mais continuent avec le classique port Micro-USB. D’après Samsung, c’est tout simplement parce que pour l’instant, l’adoption de l’USB Type-C n’a pas encore passé un cap stratégique. Ce n’est pas faux dans l’absolu, mais quitte à innover, autant y passer maintenant et imposer le standard, surtout avec la force de frappe de Samsung. Côté packaging, vous vous doutez bien que la marque coréenne ne va pas révolutionner le genre si ce n’est une boîte qui se déplie maintenant. Bon, ça n’apporte franchement rien du tout, mais c’est toujours sympa. On retrouve ainsi la boîte en carton rectangulaire et sans surprise, on retrouve les éternels câbles micro-USB, chargeur USB, des écouteurs/kits mains-libres intra-auriculaires, avec un câble plat et dans une boîte, ainsi que les notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original donc si ce n’est les écouteurs qui s’en sortent plutôt bien et que j’ai trouvé plutôt confortable.

samsung-galaxy-s7edge-live-39

Pour son prix, ils vous reste quelques jours pour le pré-commander (avant le 11/03) et bénéficier de l’offre avec un casque Gear VR. Comptez 799€ hors abonnement.

[nextpage title= »Design »]

​On vous l’avait dit lors de la prise en main, le Samsung Galaxy S7 edge est une évolution des Galaxy S6 edge et Galaxy S6 edge+. Samsung a pris en compte toutes les remarques de ses utilisateurs afin de les intégrer dans le Galaxy S7 edge. Le résultat est très positif. On reprochait aux Galaxy S6 edge et Galaxy S6 edge+ une prise en main un peu délicate avec des tranches un peu trop marquées. Du coup, Samsung a arrondi le dos du Galaxy S7 edge. Du coup, on a l’impression d’avoir des tranches arrondies en main et c’est agréable. La prise en main s’en ressent et c’est meilleur.

samsung-galaxy-s7edge-live-27

Le design est toujours agréable, en finesse avec deux faces en verre et un contour en aluminium. Par rapport aux Galaxy S6 edge+, le contour en aluminium n’est plus biseauté grâce aux dos arrondis au niveau des bords. Du coup, on peut considérer que le Galaxy S7 edge vous propose un écran incurvé à la fois sur la face avant et le dos. Comme pour les Galaxy S6 edge, c’est complètement inutile, mais ça permet d’avoir un design unique qui tranche avec tous les autres smartphones concurrents. Samsung a modifié quelques éléments esthétiques comme le bouton d’Accueil qui ne propose plus de contour chromé. Ce n’est pas grand-chose, mais ça permet d’être plus discret. Le contour en aluminium propose des courbures propres et en adéquation avec le design. Le tout donne un aspect global sobre et élégant. Le dos en verre, également incurvé, est très agréable et comme vous vous en doutez, en dehors de la version blanche, il faudra faire attention aux traces de doigts. À côté, j’ai été étonné de voir comment Samsung a réussi à contenir la taille du Galaxy S7 edge. Alors qu’il vous propose un écran de 5,5″, l’encombrement est similaire à un Sony Xperia Z5 qui ne propose qu’un écran de 5,2″.

samsung-galaxy-s7edge-live-34

Du côté de la description physique, on retrouve en haut de l’écran le premier haut-parleur avec, à ses côtés, une LED de notification intégrée dans le plastique, la caméra visio avec un capteur de 5 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Juste en dessous du haut-parleur se trouve le logo de Samsung. En bas de l’écran se trouvent le bouton physique d’accueil qui intègre le capteur biométrique et les deux boutons sensitifs. Comme pour les précédents Galaxy, on retrouve à gauche le bouton d’application qui permet d’accéder au multitâches. Une pression longue permet toutefois de lancer le menu d’option. De l’autre côté se trouve le bouton de retour.

samsung-galaxy-s7edge-live-03

Concernant le bouton d’accueil, je vous rappelle qu’il intègre le même capteur biométrique que les précédents Galaxy S6 et vous n’aurez qu’à poser votre doigt pour déverrouiller le smartphone. L’utilisation au quotidien se passe sans aucun souci et vous pourrez enregistrer jusqu’à 5 empreintes. Au dos, on retrouve l’APN en haut au centre avec, à ses côtés, le flash LED et le cardiofréquencemètre. Le logo Samsung se trouve au centre du dos. On pourra toujours reprocher le dépassement de l’appareil photo dans le dos, mais Samsung a fait un gros effort pour que ça soit le plus fin possible. Cela ne m’a pas spécialement gêné, mais certains pourront ne pas aimer le fait que le smartphone ne reste pas forcément à plat sur une table.

samsung-galaxy-s7edge-live-08

Sur la tranche gauche se trouvent les deux boutons de volumes et du côté de la tranche de droite, on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille. Le port nano-SIM avec le port Micro-SD se trouve sur la tranche du haut. Vous trouverez le port jack de 3,5mm, le port Micro-USB, un second micro et le haut-parleur multimédia sur la tranche du bas. Comme vous le remarquerez, le port USB 2.0 n’est pas recouvert et je vous rappelle ainsi que le Galaxy S7 edge est certifié IP68.

[nextpage title= »Affichage et Son »]

​Samsung ne va pas changer une formule qui gagne. Les écrans des Galaxy S6 et Galaxy S6 edge+ étaient des références l’année dernière et le sont toujours aujourd’hui. Le nouveau Galaxy S7 vous propose ainsi une dalle Super AMOLED de 5,5” avec une définition Quad HD soit 1440×2560 avec donc une densité de 534ppp.
Du coup, sans grosse surprise, on découvre que l’écran du Samsung Galaxy S7 edge est tout simplement excellent. En terme de finesse d’affichage, c’est un peu moins fin que le Galaxy S6 edge dans les chiffres, mais dans votre quotidien, je vous défie de trouver une différence à l’oeil nu pour tout ce qui est finesse d’affichage au niveau des textes et autres. En fait, la seule façon de voir une différence, c’est avec le Gear VR qui vous place tout près des pixels.

samsung-galaxy-s7edge-live-06

Avec la technologie OLED, vous vous en doutez, les noirs sont très profonds et les couleurs vous sautent aux yeux. Et on le sait depuis quelques générations, Samsung s’en sort avec les honneurs au niveau des couleurs. La colorimétrie est parfaitement maitrisée. Les angles de visions sont très bons et je n’ai eu aucun problème de visibilité en plein soleil. Une nouvelle référence avec les Galaxy S6 de l’année dernière.

samsung-galaxy-s7edge-live-08

Comme on l’avait déjà vu avec les Galaxy S6 edge et Galaxy S6 edge+, les courbures de l’écran ne nuisent pas à la lisibilité globale. Pour rappel, quand vous regardez une vidéo en mode paysage, vous aurez cette impression que l’image sort de l’écran, que ce n’est plus limité à un cadre. Bon, c’est juste une impression avant tout et il se peut que vous ne ressentiez pas forcément la même chose. Je vous rappelle que cet écran courbe ne sert à rien dans l’absolu. Par rapport au Galaxy S6 edge et Galaxy S6 edge+, Samsung a encore peaufiné un peu plus sa fonction Edge UX et a amélioré les barres latérales avec une colonne supplémentaire ou quelques fonctions gadgets comme les trending topics de Twitter ou encore une petite réglette. Maintenant, très honnêtement, je ne trouve pas cela spécialement pratique dans l’absolu et j’ai désactivé la fonction. Il est toujours plus rapide de déverrouiller son smartphone et avoir accès à vos widgets/applications que d’essayer de lire sur la tranche.

samsung-galaxy-s7edge-live-05

Pour ce qui est du haut-parleur multimédia, comme vous avez pu le voir, il se situe sur la tranche du bas, comme les anciens Galaxy S6. J’avoue avoir été agréablement surpris par la qualité sonore en sortie puisque le haut-parleur arrive à filtrer et à ne pas vraiment saturer. C’est à peu près la même chose que ce qu’on avait avec le Galaxy S6 edge+. Que cela soit des vidéos de séries ou des vidéos YouTube, le son restait clair. Maintenant, ça reste des haut-parleurs et ça ne remplacera jamais un bon casque, de bons écouteurs ou une enceinte externe. Contrairement à certains concurrents haut de gamme, le DAC balance assez de jus pour profiter pleinement de vos fichiers multimédias, surtout avec du FLAC et autres fichiers audio HiRes.

samsung-galaxy-s7edge-live-40

Comme pour les Galaxy S6, le Galaxy S7 edge supporte l’Audio HD comme le propose de plus en plus ses concurrents. Samsung propose toujours l’Ultra High Quality Audio (UHQ Upscaler, UHQ-BT Codec) et la présence d’un égaliseur pour un meilleur traitement du son. Je ne suis pas un spécialiste non plus et je suis sûr que les plus audiophiles d’entre vous trouveront un usage plus en adéquation à ce que propose Samsung. Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’absolu. On notera surtout que Samsung propose toujours la navigation par dossiers. Et pour la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et une bonne réception en général.

[nextpage title= »Utilisation, TouchWiz et Gear VR »]

​Pour la surcouche TouchWiz, c’est quasiment la même chose que ce qu’on avait avec les Galaxy S6. On se retrouve ainsi toujours avec une surcouche plutôt épurée par rapport à ce qu’on avait il y a encore quelques années. L’expérience utilisateur se rapproche très grandement de ce que propose Google. Par défaut, on aura toujours droit aux couleurs pétantes du constructeur coréen, mais grâce aux thèmes, vous pourrez maintenant avoir des couleurs plus en adéquation avec ce que vous aimez. Si on retrouve quelques applications maison, la majorité est des applications d’éditeurs tiers et vous pourrez désinstaller celles qui ne vous intéressent pas. Je pense notamment aux applications Microsoft par exemple. Maintenant, si les applications Samsung vous manquent, le Galaxy App Store est toujours là pour vous aider comme récupéré l’application Musiques qui n’est plus installée par défaut.

Samsung ne propose plus de partenariat avec Flipboard pour notre plus grand désarroi. On a toujours un bolet Briefing pour accéder aux dernières actualités, mais c’est maintenant avec Upday qu’on ne connaissait pas avant le Galaxy S7. On retrouve aussi le mode double-fenêtre ou la possibilité d’avoir une fenêtre flottante depuis une application compatible. Il vous suffit ainsi de faire un geste depuis le coin supérieur gauche/droite de l’écran et de descendre jusqu’à la taille souhaitée. À noter aussi la possibilité de lancer les multi-fenêtres depuis le menu des dernières applications utilisées (qui se présente sous la forme d’un carrousel), les applications compatibles sont indiquées par un double rectangle en haut à droite. On retrouve également les raccourcis dans la barre de notifications, le clavier virtuel avec sa rangée supplémentaire dédiée aux chiffres et toujours une iconographie similaire au Material Design de Google, S Health avec le podomètre intégré et le cardiofréquencemètre. On a bien évidemment toujours la possibilité de choisir sa grille d’applications allant du 4×4 au 5×5. Et enfin, OK Google et S Voice sont toujours à l’écoute. À noter bien évidemment l’évolution de Edge UX qui vous permet d’afficher plus d’options. Dans mon cas, je ne trouve toujours pas cette fonctionnalité très pratique. Je vous rappelle enfin que le tout est basé sur Android 6.0.1 Marshmallow et vous bénéficierez de tous les avantages de la dernière version d’Android à part le coup de la mémoire qu’on vous a expliqué avec les caractéristiques techniques. Au final, l’interface s’est toujours montrée très réactive et fluide.

Et enfin, pour ceux qui ont un Gear VR, sachez que c’est actuellement le meilleur casque de Réalité Virtuelle sur le marché. Il intègre des raccourcis pour naviguer, valider, revenir, gérer le volume et recharger le smartphone. Une fois qu’on y a goûté, difficile de revenir à un simple CardBoard. Avec sa densité de pixels, c’est un peu mieux que le Galaxy S6 edge+, mais ça reste moins bon que le Galaxy S6 edge en terme de finesse d’affichage. Maintenant, j’ai pu essayer des jeux et des vidéos depuis l’Oculus Store et je n’ai pas noté de désagrément si ce n’est ceux qu’on connait déjà avec la Réalité Virtuelle. À ce sujet, le Gear VR sorti pour les Galaxy S6 et le Galaxy Note 5 est compatible avec le Galaxy S7.

samsung-galaxy-s7edge-live-36

[nextpage title= »Performances et Autonomie »]

​Du côté des performances, sans grande surprise, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de haute volée. Je vous rappelle que la version française du Galaxy S7 edge n’embarque pas un processeur Qualcomm Snapdragon 820, mais un Exynos 8890 de chez Samsung. Dans l’ensemble, les benchs sont bien évidemment excellents et en particulier dans Antutu qui crée un gap assez énorme avec le Huawei Mate 8 qui était jusqu’à maintenant la référence. J’ai bien évidemment essayé toutes les applications gourmandes comme Real Racing 3, Asphalt 8 ou autres Implosion, je n’ai pas noté de ralentissement.

Concernant les modes autour des jeux vidéo qui permettent de baisser la puissance de votre Galaxy S7 edge pour économiser de la batterie, je vous avouerai que je n’en ai quasiment pas fait appel. J’ai essayé Implosion avec une résolution moindre et une limite au niveau des FPS, c’était au final assez désagréable une fois qu’on s’est habitué au meilleur du jeu. Bon, très honnêtement, ça peut servir pour des jeux comme Candy Crush ou autres, mais pour les vrais jeux, vous allez très peu faire appel aux fonctions de Samsung.
Du coup, je vous laisse voir les résultats dans les différents benchmarks. Mais plus que des chiffres, je n’ai eu aucun souci au niveau de l’expérience utilisateur alors qu’on est en présence d’un écran Quad HD. Côté chaleur, si le Galaxy S7 edge chauffe en fonction des applications, ça reste assez bien contenu dans l’absolu.

Le Samsung Galaxy S7 edge vous propose une batterie de 3600mAh et bien évidemment la recharge rapide ainsi que la recharge sans-fil compatible Qi et PMA (PowerMat). Comme vous vous en doutez, la recharge filaire ira beaucoup plus vite que la recharge sans-fil. Avec le chargeur livré, on passe de 0% à 100% en moins de 100 minutes en filaire, c’est impressionnant ! En sans-fil, il faudra compter deux petites heures et comme pour les anciens Galaxy S6, Samsung vous promet 4h d’utilisation avec seulement 10 minutes de charge. Je vous rappelle qu’avec le socle de recharge sans-fil, dès que le smartphone sera rechargé à 100%, la charge s’arrêtera automatiquement

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-81

Pour l’autonomie, tout dépend bien évidemment de vos usages. Dans mon cas, et je me considère comme un Power-User, j’ai tenu sans problème une journée et je suis sûr qu’on peut tirer facilement sur la journée et demie voire plus. Maintenant, j’avoue avoir été un peu déçu, surtout après avoir utilisé pendant quelque temps le Huawei Mate 8. En fait, la grosse différence se situe au niveau de la veille où Huawei a tendance, par défaut, de tout couper, d’où l’autonomie de malade. Sur le Galaxy S7, tout tourne toujours par défaut. Maintenant, pour être honnête, c’est du tout bon dans l’absolu.

Maintenant, j’aimerai aborder le sujet des benchmarks d’autonomie. Le Galaxy S7 edge pourra donner des résultats super positifs et c’est normal. Mais le gros problème de ces benchmarks, c’est qu’ils ne sont pas le reflet d’un véritable usage au quotidien. Comme on a pu le voir avec nos tests (sur deux Galaxy S7 edge sur la dernière semaine), l’autonomie varie entre la semaine et le WE. Du coup, on a pu constater que durant le WE, avec un usage plus WiFi et vidéo, le Galaxy S7 edge affichait une excellente autonomie, bien meilleure qu’en semaine avec un usage autour des mails, du web, des réseaux sociaux et autres. On a eu limite l’impression que le Galaxy S7 edge était vraiment optimisé pour les vidéos. Dans tous les cas, pour toutes les captures d’écrans suivantes, le Galaxy S7 edge était tout le temps connecté à une Gear S2 (un Motorola 360 (2015) sur le second S7 edge) et pour la musique, c’était en moyenne deux heures en Bluetooth avec un Parrot Zik 3.

Voici l’état de la batterie du Galaxy S7 Edge après une journée d’utilisation type avec le Always-On Display activé :

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-84

Maintenant, sans l’Always-On Display activé et sans UpDay, le remplaçant de Flipboard Briefing (Pourquoi ?) :

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-86

Une journée plus classique :

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-88

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-89

Une autre plus classique, mais avec pas moins de 100 photos dans la journée :

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-91

Une dernière avec une utilisation plus WiFi, web et vidéo :

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-92

[nextpage title= »Photo et Vidéo »]

​En terme de photos et vidéos, on va faire simple, les Galaxy S6 étaient les références en terme de photophones. L’autofocus est super rapide, les photos propres et détaillées. Inutile de vous dire qu’on attendait le Galaxy S7 au tournant. Je vous rappelle que lors de la prise en main, on avait émis quelques doutes parce qu’on trouvait que le gain de performances en basse luminosité nous donnait des photos trop lissées pour nous, un peu comme ce que propose Sony en fait.

samsung-galaxy-s7edge-live-11

Le Samsung Galaxy S7 edge vous propose ainsi un capteur rétro-éclairé de 12 Mégapixels (1/2.6” et 1,4µm) avec un flash Dual-LED et un autofocus de nouvelle génération, le tout est accompagné d’un objectif grand-angle de 26mm avec une ouverture de F/1,7 et d’une stabilisation optique qui vous servira grandement pour les photos en faible luminosité bien évidemment, mais aussi pour les vidéos. En plus de cela, le capteur est doté de la technologie Dual Pixel. Pour faire simple, cette technologie double le nombre de photodiodes par pixel et utilise ainsi tous les pixels du capteur pour faire la mise au point. Du coup, la mise au point est super rapide. Maintenant, très honnêtement, à l’œil un, vous ne verrez pas spécialement de différence avec les Galaxy S6 qui étaient déjà super rapides en terme de mise au point.

samsung-galaxy-s7edge-live-13

Avec des pixels plus gros, lors de notre prise en main, on avait noté que c’était effectivement meilleur en condition de faible luminosité mais du coup, on perdait énormément de détails. Je vais vous la faire courte. Samsung a travaillé dessus depuis notre prise en main et les résultats sont bien meilleurs en faible luminosité. Alors oui, on perd finalement un peu de détails, mais in fine, on s’en passe assez bien. Dans des conditions de luminosité normale, le Galaxy S7 edge vous propose des photos équilibrées, nettes et détaillées. Avec l’écran AMOLED, c’est encore plus impressionnant. Sur un écran d’ordinateur, on réalise à quel point Samsung maitrise sa post-production pour nous proposer des clichés équilibrés et colorés. C’est toujours aussi propre dans la prise de vue macro, même si on ne peut plus se rapprocher autant qu’avec les Galaxy S6. Avec des conditions de basse lumière, on notera cependant une balance des blancs moins maitrisée en mode automatique qui donne parfois des clichés très chauds.

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-66

Je vous rappelle qu’il vous suffira de cliquer deux fois de suite sur le bouton d’accueil du smartphone, que ce dernier soit verrouillé ou pas, pour lancer l’application photo ! Pratique et rapide à l’usage. Au final, sur la prise de vue à la photo finale, Samsung a réussi à conserver le juste-milieu qui permet une utilisation agréable au quotidien de ses smartphones.

Mais mieux que des mots, voici quelques exemples de photos :

Samsung Galaxy S7 edge Photos de Test

Côté selfie, on a toujours le même capteur de 5 Mégapixels avec un objectif grand-angle dont l’ouverture est de F/1.9, ce qui aidera grandement quand vous ne serez pas dans les bonnes conditions lumineuses. Comme pour les Galaxy S6, Samsung n’a pas revu sa formule et aura tendance à un peu trop lisser (surtout avec le mode beauté activé par défaut) ses photos en basse lumière, mais cela reste totalement exploitable. On notera le mode « Selfie Panorama » qui vous permettra de coller jusqu’à 3 captures selfie et vous créer une photo avec un angle de prise de vue jusqu’à 120°. Très honnêtement, je ne suis toujours pas dans le mouvement selfie (vous pouvez vérifier mon compte Instagram ou on mon compte Twitter, PROMIS), mais ça fera plaisir à ceux qui font souvent des selfies. Je vous rappelle par ailleurs que vous pourrez utiliser le cardio-fréquencemètre ou la paume de votre main pour activer la prise de vue.

samsung-galaxy-s7edge-live-02

​Pour ce qui est de l’application photo, c’est la même que celle des Galaxy S6. Elle est assez classique et complète, mais reste moins intuitive que celle des iPhones, un modèle du genre. Vous avez un mode Pro où vous pourrez influer sur la sensibilité, la balance des blancs, l’ouverture ou encore la vitesse. On retrouve toutes les fonctions qu’on connait déjà comme les modes supplémentaires avec ou sans filtres. On n’oublie pas les différents modes allant du mode Photo Sonore au mode Focus qui permet de choisir la mise au point en post-production en passant par les photos de sports ou de modélisation en pseudo-3D. On note aussi l’arrivée des Photos en Mouvement (Photo + Clip de 3 secondes), comme chez les concurrents. Mais histoire d’apporter une petite note d’originalité, le Galaxy S7 propose en plus des Panoramas en Mouvement ! En gros, c’est comme les Photos en Mouvement mais sur un panorama, vous aurez ainsi droit à un petit clip sur la partie du panorama que vous visionnez.

samsung-galaxy-s7edge-soft-live-62

Côté vidéo, la stabilisation optique apporte forcément beaucoup et comme vous vous en doutez, le Samsung Galaxy S7 edge vous propose l’enregistrement de vidéo en Ultra HD 2160p soit une résolution de 3840×2160. Il faudra juste faire attention à la taille du média parce que l’Ultra HD, c’est quand même quatre fois la Full HD. Côté résultat, c’est très propre et détaillé. Et enfin, comme sur les Galaxy S6, on retrouve la possibilité de faire du Live depuis l’application photo pour une diffusion sur YouTube.

Voici un exemple de vidéo :

[nextpage title= »Galerie et Conclusion »]





Notre avis

Avec ce nouveau Galaxy S7, Samsung confirme ce qu'il avait initié avec les Galaxy S6 edge l'année dernière. L'écran incurvé ne sert toujours pas à grand-chose dans l'absolu, mais c'est beau et c'est un peu ce qu'on attend d'un smartphone haut de gamme.

Samsung a corrigé quasiment tous les petits tracas des Galaxy S6 edge et propose un Galaxy S7 edge quasiment sans défaut. Des performances à la photo en passant par l'autonomie et un excellent écran, le Galaxy S7 edge ne vous fera pas faux bond.

9 / 10