Test

Test : Samsung Gear Fit

Notre avis
6 / 10
Android

Par Anh Phan le

Le marché de la montre connectée en est encore à ses débuts et les premiers acteurs tels que Samsung sont encore en train de tâtonner le terrain pour nous proposer la meilleure solution possible. C’était lors de l’IFA 2013 que Samsung avait dévoilé sa Galaxy Gear. À peine six mois après, au MWC 2014, Samsung a déjà prévu la relève avec la Gear 2, la Gear 2 Lite et surtout la Gear Fit, hybride entre montre et traqueur d’activité.

Comme vous avez pu le constater, les nouvelles montres Gear ne font plus partie des accessoires Galaxy et se veulent être une gamme de produit à part entière, ce qui signifie que Samsung croit au marché de la montre connectée. La marque coréenne n’est pas la seule et les concurrents se multiplient. Il y a encore quelques mois, c’était surtout les start-up comme Pebble ou Omate aux côtés de Samsung et Sony Mobile qui faisaient l’actualité du marché. Maintenant, les grands noms de l’électronique grand public commencent à arriver avec LG ou encore Motorola, en partenariat avec Google et son Android Wear.

Elu meilleur produit du MWC 2014, la Samsung Gear Fit arrive en même temps que le Samsung Galaxy S5 avec le même rôle que la Galaxy Gear lors de la sortie du Samsung Galaxy Note 3 en septembre dernier. Avec son design plus sportif et son écran OLED incurvé, Samsung a donné un grand coup d’accélérateur. Est-ce que cela sera suffisant pour convaincre les consommateurs ?

samsung-gear-fit-live-01

Le design et l’écran

Au CES 2014, on voyait les traqueurs d’activité en forme de bracelet se multiplier mais bizarrement, rien de très novateur, tant au niveau des start-ups que des grands de l’électronique grand public. Pour cause, tout le monde était plus ou moins en stand-by. Et c’est finalement au MWC 2014 que Samsung avait créé la surprise avec l’annonce de la Gear Fit, premier bracelet fitness de la marque.

samsung-gear-fit-live-07

Mais au lieu de s’arrêter à ce que proposaient les concurrents, Samsung a vu bien plus loin en ajoutant à son bracelet fitness toutes les fonctions de ses montres Gear si bien que la Gear Fit a relégué l’annonce des Gear 2 et Gear 2 Lite au second plan. Samsung ne s’y est pas trompé. Le design général du bracelet est très réussi et colle parfaitement à l’usage fitness/sportif auquel la Gear Fit est destinée. Mais là où Samsung frappe fort, c’est au niveau de l’affichage. Alors que la concurrence se contente au mieux de diodes LED, la marque coréenne a profité de son expertise dans les écrans pour équiper la Gear Fit d’un superbe écran OLED incurvé.

samsung-gear-fit-live-06

Personnellement, je la trouve encore un chouilla épaisse et il n’y a pas de doute que la prochaine version risque de s’affiner. Petite anecdote amusante, c’est la première smartwatch approuvée par la gente féminine dans mon entourage, ce n’est pas rien. Mais revenons à notre écran OLED incurvé. Il est tactile et vous propose une diagonale de 1,84”, les bords d’écran sont encore, à mon humble avis, épais mais cela n’affecte pas le design général, c’est sans doute grâce au contour argenté de la Gear Fit. L’écran en lui-même est contrasté, lumineux et avec de bons angles de visions. Le fait qu’il soit incurvé fait aussi son petit effet et n’est pas étranger à son effet “Wouah” en général, bien plus que le cardio-fréquence-mètre de l’autre côté de l’écran. On notera aussi juste à côté, les connecteurs pour la recharge ainsi qu’un bouton sur le côté droit de la Gear Fit qui n’est autre que la mise sous tension et/ou de verrouillage (vous pourrez configurer une fonction liée à un double-appui).

SAMSUNG CSC

Alors oui, parce que c’est un bracelet fitness, la forme de l’écran est un peu bizarre et il faut le dire, ce n’est pas des plus pratique pour les notifications, surtout si vous utilisez l’affichage verticale. L’affichage horizontal peut paraître plus pratique mais pas tant que cela après plus d’une semaine d’utilisation. Bon, cela reste utilisable mais la Gear 2 / Gear 2 Lite est bien plus indiquée si votre utilisation première n’est pas le traqueur d’activité. En revanche, pour les informations comme l’heure, la météo, le tracking des activités sportives, je n’ai pas noté de soucis particuliers dans mon utilisation quotidienne.

samsung-gear-fit-live-05

Le bracelet, lui, est en plastique et surtout, vous pouvez le changer. Je l’ai trouvé très agréable et il tient bien au poignet. Le plastique est de qualité et le système pour clipper le bracelet à votre poignet est à des années lumières de ce que propose Fitbit par exemple. Ici, ça marche et le tout tient bien. Bien évidemment, j’attends de voir aussi comment les accessoiristes vont se déchaîner autour des bracelets de rechange. Le tout est très léger au poignet et la Gear Fit sait se faire oublier.

L’autonomie

Comme je l’avais dit plus haut, pour recharger la Gear Fit le connecteur se trouve en dessous de la montre à côté du cardio-fréquence-mètre. C’est malheureusement un connecteur propriétaire et il faudra utiliser l’adaptateur livré avec la Gear Fit pour recharger cette dernière à un port Micro-USB. Ce n’est pas grand chose en soi mais si vous oubliez ce petit adaptateur en déplacement, vous ne pourrez pas recharger votre Gear Fit. Je suis quasiment persuadé que certains vont le perdre à terme. J’aurais tellement préféré un port Micro-USB intégré ou alors du rechargement sans-fil 😛

SAMSUNG CSC

Pour ce qui de l’autonomie de la Gear Fit, dans mon utilisation quotidienne avec le Samsung Galaxy S5, j’ai activé les notifications de Gmail, Facebook, SMS/MMS, alarmes, calendriers et les appels. Du coup, avec l’écran qui s’active à chaque notification et/ou quand on bouge son poignet pour lire l’heure, j’ai pu tenir un peu plus de 3 jours, ce qui est nettement mieux que la Galaxy Gear. Du coup, en désactivant l’allumage de l’écran à chaque notification, je suis sûr qu’on peut tirer jusqu’à 5 jours mais c’est tellement moins pratique. On est loin de la semaine d’autonomie que propose la Qualcomm Toq par exemple ou encore celle de certains bracelet fitness.

Côté smartwatch

La Samsung Gear Fit fait partie de cette nouvelle génération de bracelet fitness puisqu’elle fait aussi smartwatch et très honnêtement, de ce côté là, elle n’a rien à envier à sa sœur, la Gear 2 / Gear 2 /Lite et à ses concurrentes. Elle vous permet ainsi de recevoir des notifications et ce n’est pas limité qu’aux applications Samsung. En effet, basé sur le système de notification d’Android 4.x, vous pouvez paramétrer n’importe quelle notification allant de Gmail à un jeu comme Real Racing 3. Bien évidemment, ce n’est pas le but mais c’est bon de savoir que ce n’est pas limité. La seule vraie limite reste l’écran qui n’est pas le plus pratique selon moi.

samsung-gear-fit-live-20

En plus des notifications qui seront signalées par une vibration et l’écran qui s’allume, vous pourrez aussi gérer les appels et les options des notifications. À la réception d’un appel, vous pourrez soit renvoyer un message pré-enregistré, soit refuser tout simplement l’appel. Vous ne pourrez pas répondre puisqu’il n’y a pas de micro sur la Gear Fit, contrairement à la Galaxy Gear ou la Gear 2 / Gear 2 Lite. Pour ce qui est des notifications, tout dépend de ce que propose l’application sur le smartphone. Ainsi, si on prend l’exemple de Facebook, ce sont exactement les mêmes notifications que sur le smartphone et vous ne pourrez que lire et supprimer les notifications. Maintenant, si on passe à Gmail, vous pourrez aussi supprimer les mails que vous jugez nécessaire, reprenant ainsi les mêmes notifications que sur votre smartphone.

samsung-gear-fit-live-42

Après, pour les notifications au poignet, je continue de me poser encore la question de savoir si c’est vraiment utile de recevoir des notifications sur sa montre alors qu’on a les mêmes dans sa poche… Oui et non au final, c’est plutôt pratique dans certains cas, comme les réunions ou autres mais je ne suis pas totalement convaincu encore. Et personnellement, je me contente vraiment du strict minimum.

samsung-gear-fit-soft-live-10

Pour lire l’heure, il vous suffira d’appuyer sur le bouton de veille ou alors d’utiliser l’accéléromètre. Ce dernier reconnaîtra le mouvement que votre bras fait normalement pour cela et allumera ainsi automatiquement l’écran. De manière général, ça fonctionne plutôt bien et à part quelques cas particuliers, je n’ai pas eu à m’y reprendre souvent. Néanmoins, il est dommage de ne pas pouvoir désactiver ce réveil automatique durant votre sommeil. En effet, si vous gardez votre montre à votre poignet lorsque vous dormez, il est fort possible que vous puissiez être réveillé par la lumière, très forte dans la nuit, de l’écran. Même lorsque vous lancez le mode sommeil pour traquer votre nuit, l’écran pourra s’allumer, c’est vraiment dommage que Samsung ne se soit pas dit que lorsqu’on dort, on n’a pas besoin d’un écran qui s’allume.

samsung-gear-fit-live-40

En parlant de mode sommeil, c’est plutôt basique et comme le reste des concurrents, la Samsung Gear Fit ne va mesurer que les vrais moments où vous bougez dans la nuit. On reviendra sur S Health mais dans l’application de Samsung, on n’a aucun moyen de voir les résultats liés au sommeil. Il faut noter que c’est vous qui devez activer la fonction sommeil et l’éteindre. J’aurais aimé un mode plus automatique, comme chez Fitbit. En fait, dans un soucis d’économie de la batterie, Samsung a fait des compromis qui n’ont pas forcément lieu d’être.

Côté fitness

De ce côté là, la Samsung Gear Fit doit faire face à des concurrents bien en place, comme Nike avec son Fuelband SE, Jawbone avec l’Up24, Fitbix avec son Flex ou encore tous les autres traqueurs comme Withings ou encore Misfit. Utilisateur du Fuelband SE depuis bientôt deux ans et aussi du Shine de Misift depuis quelques mois, j’avoue avoir été déçu par la Gear Fit.

samsung-gear-fit-live-32

Je me doute bien que cela reste un produit grand public et que ce n’est pas, tout comme ses concurrents, le produit le plus précis du monde, cependant je m’attendais à avoir au moins la même chose en terme de traitement des résultats : des graphiques, des statistiques, etc. Avec S Health, c’est super basique. En plus, je n’ai pas trouvé le moyen de faire en sorte que S Health fusionne la partie podomètre du Samsung Galaxy S5 avec la Gear Fit. Du coup, j’ai les résultats des marches faites avec la Gear Fit mais seulement dans une page sommaire et sur la partie podomètre de S Health, j’ai toujours zéro. Ce n’est pas grand chose mais ça ne donne pas tant envie que ça d’utiliser l’application avec la Gear Fit. À noter que vous devrez activer la fonction podomètre, ce n’est pas automatique. Du coup, pour moi, la fonction est toujours active.

2014-04-12 10.13.39

La Samsung Gear Fit s’en sort mieux avec les activités sportives puisque pour la course et le vélo par exemple, le bracelet se connecte au smartphone pour retirer les infos GPS, ce qui implique forcément de courir avec son smartphone. J’aurais vraiment mais vraiment aimé avoir un GPS intégré et ainsi avoir une synchronisation post-exercice comme le propose certains produits de Tomtom ou Garmin. Mais de ce côté là, on a bien plus d’informations par rapport au podomètre même si ça reste très sommaire. Samsung doit vraiment regarder et utiliser les produits des concurrents pour s’en inspirer (et pas copier :P). Le marché en est encore à ses débuts et il y a tant à faire.

2014-04-12 10.13.53

2014-04-12 10.14.06

Côté cardio-fréquence-mètre, l’idée est excellente ! En revanche, la réalisation n’est pas à la hauteur de mes espérances. Déjà, vous devez être quasi immobile pour l’utiliser et imaginez comment vous pouvez être après une séance de sport, il y a très peu de chance que vous puissiez être vraiment immobile. J’ai souvent dû m’y reprendre à plusieurs reprises, si bien que j’ai arrêté d’utiliser la fonction, c’est dommage.

samsung-gear-fit-live-37

Conclusion

Alors que LG a utilisé son G Flex pour mettre en avant sa technologie d’écran incurvé, Samsung a préféré utiliser la Gear Fit et quelque part, c’est un meilleur choix pour mettre en avant l’intérêt d’un écran courbe. Technologiquement parlant, le bracelet fitness de Samsung est impressionnant et c’est sans doute un des produits mobiles de la marque les plus réussis en terme de design. Pour l’instant c’est l’un des seuls produits connectés que je me vois bien porter dans ma vie de tous les jours, c’est ce qui lui permet d’avoir cette note.

Néanmoins, il y a quelques couacs qui ne permettent – malheureusement – pas encore à la Gear Fit de s’imposer. Côté smartwatch, il y a meilleur et côté traqueur d’activité, il y a aussi meilleur. De plus, le bracelet de Samsung n’est compatible, pour l’instant et de manière officielle, qu’avec une quinzaine de smartphone Samsung Galaxy. Au final, je m’en sers plus comme une smartwatch qu’autre chose et très honnêtement, il y a mieux pour l’instant. À moins que la marque coréenne nous sorte un nouveau firmware et une meilleure utilisation de S Health.

Je reste optimiste sur le fait qu’un constructeur puisse nous proposer le meilleur des deux mondes en un seul produit mais ce n’est pas encore le cas. Samsung est sur la bonne voie cependant il lui reste encore tant à faire.

Galerie

Le marché de la montre connectée en est encore à ses débuts et les premiers acteurs tels que Samsung sont encore en train de tâtonner le terrain pour nous proposer la meilleure solution possible. C’était lors de l’IFA 2013 que Samsung avait dévoilé sa Galaxy Gear. À peine six mois après, au MWC 2014, Samsung a déjà prévu la relève avec la Gear 2, la Gear 2 Lite et surtout la Gear Fit, hybride entre montre et traqueur d’activité.

Comme vous avez pu le constater, les nouvelles montres Gear ne font plus partie des accessoires Galaxy et se veulent être une gamme de produit à part entière, ce qui signifie que Samsung croit au marché de la montre connectée. La marque coréenne n’est pas la seule et les concurrents se multiplient. Il y a encore quelques mois, c’était surtout les start-up comme Pebble ou Omate aux côtés de Samsung et Sony Mobile qui faisaient l’actualité du marché. Maintenant, les grands noms de l’électronique grand public commencent à arriver avec LG ou encore Motorola, en partenariat avec Google et son Android Wear.

Elu meilleur produit du MWC 2014, la Samsung Gear Fit arrive en même temps que le Samsung Galaxy S5 avec le même rôle que la Galaxy Gear lors de la sortie du Samsung Galaxy Note 3 en septembre dernier. Avec son design plus sportif et son écran OLED incurvé, Samsung a donné un grand coup d’accélérateur. Est-ce que cela sera suffisant pour convaincre les consommateurs ?

samsung-gear-fit-live-01

Le design et l’écran

Au CES 2014, on voyait les traqueurs d’activité en forme de bracelet se multiplier mais bizarrement, rien de très novateur, tant au niveau des start-ups que des grands de l’électronique grand public. Pour cause, tout le monde était plus ou moins en stand-by. Et c’est finalement au MWC 2014 que Samsung avait créé la surprise avec l’annonce de la Gear Fit, premier bracelet fitness de la marque.

samsung-gear-fit-live-07

Mais au lieu de s’arrêter à ce que proposaient les concurrents, Samsung a vu bien plus loin en ajoutant à son bracelet fitness toutes les fonctions de ses montres Gear si bien que la Gear Fit a relégué l’annonce des Gear 2 et Gear 2 Lite au second plan. Samsung ne s’y est pas trompé. Le design général du bracelet est très réussi et colle parfaitement à l’usage fitness/sportif auquel la Gear Fit est destinée. Mais là où Samsung frappe fort, c’est au niveau de l’affichage. Alors que la concurrence se contente au mieux de diodes LED, la marque coréenne a profité de son expertise dans les écrans pour équiper la Gear Fit d’un superbe écran OLED incurvé.

samsung-gear-fit-live-06

Personnellement, je la trouve encore un chouilla épaisse et il n’y a pas de doute que la prochaine version risque de s’affiner. Petite anecdote amusante, c’est la première smartwatch approuvée par la gente féminine dans mon entourage, ce n’est pas rien. Mais revenons à notre écran OLED incurvé. Il est tactile et vous propose une diagonale de 1,84”, les bords d’écran sont encore, à mon humble avis, épais mais cela n’affecte pas le design général, c’est sans doute grâce au contour argenté de la Gear Fit. L’écran en lui-même est contrasté, lumineux et avec de bons angles de visions. Le fait qu’il soit incurvé fait aussi son petit effet et n’est pas étranger à son effet “Wouah” en général, bien plus que le cardio-fréquence-mètre de l’autre côté de l’écran. On notera aussi juste à côté, les connecteurs pour la recharge ainsi qu’un bouton sur le côté droit de la Gear Fit qui n’est autre que la mise sous tension et/ou de verrouillage (vous pourrez configurer une fonction liée à un double-appui).

SAMSUNG CSC

Alors oui, parce que c’est un bracelet fitness, la forme de l’écran est un peu bizarre et il faut le dire, ce n’est pas des plus pratique pour les notifications, surtout si vous utilisez l’affichage verticale. L’affichage horizontal peut paraître plus pratique mais pas tant que cela après plus d’une semaine d’utilisation. Bon, cela reste utilisable mais la Gear 2 / Gear 2 Lite est bien plus indiquée si votre utilisation première n’est pas le traqueur d’activité. En revanche, pour les informations comme l’heure, la météo, le tracking des activités sportives, je n’ai pas noté de soucis particuliers dans mon utilisation quotidienne.

samsung-gear-fit-live-05

Le bracelet, lui, est en plastique et surtout, vous pouvez le changer. Je l’ai trouvé très agréable et il tient bien au poignet. Le plastique est de qualité et le système pour clipper le bracelet à votre poignet est à des années lumières de ce que propose Fitbit par exemple. Ici, ça marche et le tout tient bien. Bien évidemment, j’attends de voir aussi comment les accessoiristes vont se déchaîner autour des bracelets de rechange. Le tout est très léger au poignet et la Gear Fit sait se faire oublier.

L’autonomie

Comme je l’avais dit plus haut, pour recharger la Gear Fit le connecteur se trouve en dessous de la montre à côté du cardio-fréquence-mètre. C’est malheureusement un connecteur propriétaire et il faudra utiliser l’adaptateur livré avec la Gear Fit pour recharger cette dernière à un port Micro-USB. Ce n’est pas grand chose en soi mais si vous oubliez ce petit adaptateur en déplacement, vous ne pourrez pas recharger votre Gear Fit. Je suis quasiment persuadé que certains vont le perdre à terme. J’aurais tellement préféré un port Micro-USB intégré ou alors du rechargement sans-fil 😛

SAMSUNG CSC

Pour ce qui de l’autonomie de la Gear Fit, dans mon utilisation quotidienne avec le Samsung Galaxy S5, j’ai activé les notifications de Gmail, Facebook, SMS/MMS, alarmes, calendriers et les appels. Du coup, avec l’écran qui s’active à chaque notification et/ou quand on bouge son poignet pour lire l’heure, j’ai pu tenir un peu plus de 3 jours, ce qui est nettement mieux que la Galaxy Gear. Du coup, en désactivant l’allumage de l’écran à chaque notification, je suis sûr qu’on peut tirer jusqu’à 5 jours mais c’est tellement moins pratique. On est loin de la semaine d’autonomie que propose la Qualcomm Toq par exemple ou encore celle de certains bracelet fitness.

Côté smartwatch

La Samsung Gear Fit fait partie de cette nouvelle génération de bracelet fitness puisqu’elle fait aussi smartwatch et très honnêtement, de ce côté là, elle n’a rien à envier à sa sœur, la Gear 2 / Gear 2 /Lite et à ses concurrentes. Elle vous permet ainsi de recevoir des notifications et ce n’est pas limité qu’aux applications Samsung. En effet, basé sur le système de notification d’Android 4.x, vous pouvez paramétrer n’importe quelle notification allant de Gmail à un jeu comme Real Racing 3. Bien évidemment, ce n’est pas le but mais c’est bon de savoir que ce n’est pas limité. La seule vraie limite reste l’écran qui n’est pas le plus pratique selon moi.

samsung-gear-fit-live-20

En plus des notifications qui seront signalées par une vibration et l’écran qui s’allume, vous pourrez aussi gérer les appels et les options des notifications. À la réception d’un appel, vous pourrez soit renvoyer un message pré-enregistré, soit refuser tout simplement l’appel. Vous ne pourrez pas répondre puisqu’il n’y a pas de micro sur la Gear Fit, contrairement à la Galaxy Gear ou la Gear 2 / Gear 2 Lite. Pour ce qui est des notifications, tout dépend de ce que propose l’application sur le smartphone. Ainsi, si on prend l’exemple de Facebook, ce sont exactement les mêmes notifications que sur le smartphone et vous ne pourrez que lire et supprimer les notifications. Maintenant, si on passe à Gmail, vous pourrez aussi supprimer les mails que vous jugez nécessaire, reprenant ainsi les mêmes notifications que sur votre smartphone.

samsung-gear-fit-live-42

Après, pour les notifications au poignet, je continue de me poser encore la question de savoir si c’est vraiment utile de recevoir des notifications sur sa montre alors qu’on a les mêmes dans sa poche… Oui et non au final, c’est plutôt pratique dans certains cas, comme les réunions ou autres mais je ne suis pas totalement convaincu encore. Et personnellement, je me contente vraiment du strict minimum.

samsung-gear-fit-soft-live-10

Pour lire l’heure, il vous suffira d’appuyer sur le bouton de veille ou alors d’utiliser l’accéléromètre. Ce dernier reconnaîtra le mouvement que votre bras fait normalement pour cela et allumera ainsi automatiquement l’écran. De manière général, ça fonctionne plutôt bien et à part quelques cas particuliers, je n’ai pas eu à m’y reprendre souvent. Néanmoins, il est dommage de ne pas pouvoir désactiver ce réveil automatique durant votre sommeil. En effet, si vous gardez votre montre à votre poignet lorsque vous dormez, il est fort possible que vous puissiez être réveillé par la lumière, très forte dans la nuit, de l’écran. Même lorsque vous lancez le mode sommeil pour traquer votre nuit, l’écran pourra s’allumer, c’est vraiment dommage que Samsung ne se soit pas dit que lorsqu’on dort, on n’a pas besoin d’un écran qui s’allume.

samsung-gear-fit-live-40

En parlant de mode sommeil, c’est plutôt basique et comme le reste des concurrents, la Samsung Gear Fit ne va mesurer que les vrais moments où vous bougez dans la nuit. On reviendra sur S Health mais dans l’application de Samsung, on n’a aucun moyen de voir les résultats liés au sommeil. Il faut noter que c’est vous qui devez activer la fonction sommeil et l’éteindre. J’aurais aimé un mode plus automatique, comme chez Fitbit. En fait, dans un soucis d’économie de la batterie, Samsung a fait des compromis qui n’ont pas forcément lieu d’être.

Côté fitness

De ce côté là, la Samsung Gear Fit doit faire face à des concurrents bien en place, comme Nike avec son Fuelband SE, Jawbone avec l’Up24, Fitbix avec son Flex ou encore tous les autres traqueurs comme Withings ou encore Misfit. Utilisateur du Fuelband SE depuis bientôt deux ans et aussi du Shine de Misift depuis quelques mois, j’avoue avoir été déçu par la Gear Fit.

samsung-gear-fit-live-32

Je me doute bien que cela reste un produit grand public et que ce n’est pas, tout comme ses concurrents, le produit le plus précis du monde, cependant je m’attendais à avoir au moins la même chose en terme de traitement des résultats : des graphiques, des statistiques, etc. Avec S Health, c’est super basique. En plus, je n’ai pas trouvé le moyen de faire en sorte que S Health fusionne la partie podomètre du Samsung Galaxy S5 avec la Gear Fit. Du coup, j’ai les résultats des marches faites avec la Gear Fit mais seulement dans une page sommaire et sur la partie podomètre de S Health, j’ai toujours zéro. Ce n’est pas grand chose mais ça ne donne pas tant envie que ça d’utiliser l’application avec la Gear Fit. À noter que vous devrez activer la fonction podomètre, ce n’est pas automatique. Du coup, pour moi, la fonction est toujours active.

2014-04-12 10.13.39

La Samsung Gear Fit s’en sort mieux avec les activités sportives puisque pour la course et le vélo par exemple, le bracelet se connecte au smartphone pour retirer les infos GPS, ce qui implique forcément de courir avec son smartphone. J’aurais vraiment mais vraiment aimé avoir un GPS intégré et ainsi avoir une synchronisation post-exercice comme le propose certains produits de Tomtom ou Garmin. Mais de ce côté là, on a bien plus d’informations par rapport au podomètre même si ça reste très sommaire. Samsung doit vraiment regarder et utiliser les produits des concurrents pour s’en inspirer (et pas copier :P). Le marché en est encore à ses débuts et il y a tant à faire.

2014-04-12 10.13.53

2014-04-12 10.14.06

Côté cardio-fréquence-mètre, l’idée est excellente ! En revanche, la réalisation n’est pas à la hauteur de mes espérances. Déjà, vous devez être quasi immobile pour l’utiliser et imaginez comment vous pouvez être après une séance de sport, il y a très peu de chance que vous puissiez être vraiment immobile. J’ai souvent dû m’y reprendre à plusieurs reprises, si bien que j’ai arrêté d’utiliser la fonction, c’est dommage.

samsung-gear-fit-live-37

Conclusion

Alors que LG a utilisé son G Flex pour mettre en avant sa technologie d’écran incurvé, Samsung a préféré utiliser la Gear Fit et quelque part, c’est un meilleur choix pour mettre en avant l’intérêt d’un écran courbe. Technologiquement parlant, le bracelet fitness de Samsung est impressionnant et c’est sans doute un des produits mobiles de la marque les plus réussis en terme de design. Pour l’instant c’est l’un des seuls produits connectés que je me vois bien porter dans ma vie de tous les jours, c’est ce qui lui permet d’avoir cette note.

Néanmoins, il y a quelques couacs qui ne permettent – malheureusement – pas encore à la Gear Fit de s’imposer. Côté smartwatch, il y a meilleur et côté traqueur d’activité, il y a aussi meilleur. De plus, le bracelet de Samsung n’est compatible, pour l’instant et de manière officielle, qu’avec une quinzaine de smartphone Samsung Galaxy. Au final, je m’en sers plus comme une smartwatch qu’autre chose et très honnêtement, il y a mieux pour l’instant. À moins que la marque coréenne nous sorte un nouveau firmware et une meilleure utilisation de S Health.

Je reste optimiste sur le fait qu’un constructeur puisse nous proposer le meilleur des deux mondes en un seul produit mais ce n’est pas encore le cas. Samsung est sur la bonne voie cependant il lui reste encore tant à faire.

Galerie

Notre avis

En course

6 / 10