Test

Test : Sonos ZonePlayer S5 + ZoneBridge 100

Audio

Par Laurent le

A l’heure où de nombreuses marques de Hifi s’aventurent sur le marché de la numérisation des sources et commencent à proposer des solutions de streaming de musique numérique orientées Hifi, la marque hollandaise Sonos propose depuis déjà quelques temps une solution multi-pièces alléchante et a priori bien pensée. Dernier né de leur gamme, le ZonePlayer S5 est une enceinte toute intégrée qui permet de disposer d’un système d’écoute d’appoint, comme la Squeezebox Boom de Logitech, son principal concurrent. Le Journal Du Geek vous propose aujourd’hui un test du S5 dans une configuration multi-pièces (multi-room).

sonos_s5_05

Présentation

Sonos propose dans sa gamme de nombreux produits permettant à tout un chacun de se monter un système d’écoute de musique numérique. Le principe est simple : La musique est stockée au format numérique (FLAC pour du sans perte par exemple, ou MP3 pour le format le plus couramment utilisé) sur un ordinateur ou un NAS. Chaque pièce est équipée de ZonePlayers permettant de récupérer le flux de données. Suivant le besoin, il existe plusieurs ZonePlayers :

  • Le ZonePlayer 90 (ZP90) peut être branché à un amplificateur de salon (voire sur un DAC) et est donc le meilleur candidat pour équiper le système Hifi principal. C’est la version de base des ZP, dont le rôle est uniquement de récupérer le flux streamé et d’enventuellement le convertir en analogique.
  • Le ZonePlayer 120 (ZP120) est un ZP90 équipé d’un amplificateur intégré ; Il suffit donc de lui adjoindre des enceintes pour bénéficier d’un système d’appoint peu onéreux.
  • Enfin, Le ZP S5 intègre 5 amplificateurs et HP, et est donc à lui seul un petit système intégré.

Tous ces appareils sont contrôlés par une télécommande unique, ou un iPhone ou un Touch sur lequel est installée l’application de Sonos.

sonos_s5_12

Les différents ZP ont besoin d’être raccordés en réseau pour fonctionner. Ils arborent tous des prises Ethernet mais peuvent également utiliser la technologie sans fil de Sonos, qui n’est pas du Wifi classique. Il faudra dans ce cas connecter un ZoneBridge, le routeur sans fil de Sonos, sur le réseau domestique. Cette utilisation d’une technologie sans fil propriétaire est regrettable quand on sait que les concurrents utilisent du Wifi standard, mais Sonos le justifie par le fait que leur protocole de transfert est plus performant.

Comment ça marche ?

Je vous invite à parcourir le site de Sonos, très bien fait au demeurant, pour en apprendre plus sur leur offre.

Matériel en test

Le test porte sur le système suivant :

  • 2 ZonePlayer S5
  • 1 ZoneBridge 100 pour l’accès sans fil
  • 1 iPhone sur lequel est installée l’application Sonos permettant de contrôler les S5

Les deux S5 permettront de tester le multi-pièces, le ZoneBridge permettra de tester le raccordement sans fil des différents équipements, et l’iPhone permettra de tester l’application de contrôle de notre installation.

Packaging

Sonos ne se moque pas de son client et fait les choses comme il faut : Le packaging des S5 et ZoneBridge 100 est visuellement sympathique, contient toutes les protections qu’il faut pour que le matériel ne puisse pas bouger et puisse être sorti et rerangé facilement, et est on ne peut plus exhaustif. Outre un manuel d’explication, l’acheteur trouvera tout ce dont il a besoin en termes de câbles. Un très bon point.

sonos_s5_10

sonos_s5_23

Finition

Rien à redire de ce côté-là, Sonos fait du très bon travail : Le design des appareils est léché, tout en courbes agréables à l’oeil. Les différentes surfaces ne sont pas salissantes et ne prennent pas trop les traces de doigt, ni la poussière. Le S5 et le ZoneBridge respirent néanmoins la solidité. Tous les équipements Sonos n’existent que dans une belle robe blanche. C’est certes très joli mais il aurait pu être judicieux pour Sonos de proposer plus de choix de couleurs, tout le matériel Hifi étant généralement soit noir soit métallisé.

sonos_s5_17

Installation

L’installation est on ne peut plus simple, même pour un néophyte de l’informatique : Il suffit de brancher le ZoneBridge sur sa box ADSL ou son routeur, et de relier les S5 et le ZoneBridge au secteur pour les alimenter. Un bouton sur chacun des appareils permet ensuite de les synchroniser, et le tour est joué.

sonos_s5_22

Pour la partie bibliothèque de musique, il suffit d’installer le logiciel Sonos sur un PC (sous Windows uniquement, ou un Mac) ayant accès au répertoire de musique que l’on veut utiliser. Le logiciel Sonos servira par la suite également d’interface pour le système.

sonos_s5_26

Au rayon des regrets, on peut déplorer que Sonos ne propose pas de solution pour les utilisateurs de PC sous distributions GNU/Linux.

sonos-player

De même, le logiciel Sonos gérant la bibliothèque de musique ne peut accéder qu’à des répertoires locaux à la machine où il est installé, ou à des répertoires partagés sur le réseau (Samba, pas de nfs). Pas moyen donc de se connecter à un serveur uPnP par exemple.

sonos_s5_18

Une fois que le logiciel a indexé la bibliothèque musicale, l’interface (PC ou iPhone) présente les différents ZonePlayers repérés. Il devient alors possible de lancer de la musique différente sur chacun des ZonePlayers,ou la même chose sur tous.

sonos_s5_25

Outre la musique numérique de l’utilisateur, le système Sonos permet également d’accéder à nombre de radios Internet et aux principaux services de musique, tels que Deezer par exemple.

Utilisation

L’utilisation du système Sonos est vraiment très simple, que l’on utilise l’application iPhone ou l’interface PC. Il est vraiment très facile de jongler d’un ZP à l’autre, de choisir sa station radio, de parcourir sa collection musicale, de créer des playlists… Dommage en revanche que le S5 ne possède aucun bouton à part la gestion du volume, il faudra donc toujours avoir sa télécommande à portée de main pour pouvoir ne serait-ce que passer à la chanson suivante. Concernant l’iPhone justement, l’application Sonos a beau être très ergonomique et l’iPhone vraiment sympathique à utiliser en tactile, il n’en demeure pas moins qu’il devient vite ennuyeux d’attendre que le téléphone se reconnecte au Wifi à chaque fois qu’on le reprend en main, économie d’énergie oblige. L’adjonction de quelques boutons supplémentaires bien sentis sur le S5 auraient pâlié à ce léger problème d’utilisation.

sonos_s5_19

De plus au cours du test, quelques coupures courtes ont été notées lorsque des transferts de données réseaux étaient effectués en parallèle de l’écoute.

Qualité audio

sonos_s5_11

Pas grand chose à déclarer du côté de la qualité audio du S5, l’enceinte délivre en effet un son des plus agréables, ample, détaillé et équilibré, quoiqu’un peu métallique. Pour le prix et l’utilisation visée le S5 remplit tout à fait son contrat, et procure un plaisir d’écoute certain. Le S5 n’aura pas de mal à sonoriser des pièces de taille importante de par sa conception et sa puissance, le tout sans saturer.

sonos_s5_14

Conclusion

Sonos propose une solution de streaming clé en mains très sympathique, bâtie sur des technologies propriétaires, simple à configurer et à utiliser au quotidien, et la qualité audio est également au rendez-vous. C’est donc vraiment un sans faute pour la marque. Tous ces bons points ont néanmoins un prix qui peut paraître assez élevé, mais les produits Sonos valent clairement l’investissement.

Nous espérons maintenant pouvoir tester les ZP plus orientés Hifi de la marque, tels que le ZP90, ou le ZP120 et les enceintes Sonos 🙂

Prix : le Sonos ZonePlayer S5 est à 399 euros et le ZoneBridge 100 est à 99 euros.

Les +
+Simplicité d’installation et d’utilisation
+Le son
+Le design

Les –
-L’obligation d’avoir un ZoneBridge pour profiter du sans-fil
-Le tout propriétaire : Pas de Wifi, pas d’uPnP
-Le prix d’une installation multi-pièces décente

A l’heure où de nombreuses marques de Hifi s’aventurent sur le marché de la numérisation des sources et commencent à proposer des solutions de streaming de musique numérique orientées Hifi, la marque hollandaise Sonos propose depuis déjà quelques temps une solution multi-pièces alléchante et a priori bien pensée. Dernier né de leur gamme, le ZonePlayer S5 est une enceinte toute intégrée qui permet de disposer d’un système d’écoute d’appoint, comme la Squeezebox Boom de Logitech, son principal concurrent. Le Journal Du Geek vous propose aujourd’hui un test du S5 dans une configuration multi-pièces (multi-room).

sonos_s5_05

Présentation

Sonos propose dans sa gamme de nombreux produits permettant à tout un chacun de se monter un système d’écoute de musique numérique. Le principe est simple : La musique est stockée au format numérique (FLAC pour du sans perte par exemple, ou MP3 pour le format le plus couramment utilisé) sur un ordinateur ou un NAS. Chaque pièce est équipée de ZonePlayers permettant de récupérer le flux de données. Suivant le besoin, il existe plusieurs ZonePlayers :

  • Le ZonePlayer 90 (ZP90) peut être branché à un amplificateur de salon (voire sur un DAC) et est donc le meilleur candidat pour équiper le système Hifi principal. C’est la version de base des ZP, dont le rôle est uniquement de récupérer le flux streamé et d’enventuellement le convertir en analogique.
  • Le ZonePlayer 120 (ZP120) est un ZP90 équipé d’un amplificateur intégré ; Il suffit donc de lui adjoindre des enceintes pour bénéficier d’un système d’appoint peu onéreux.
  • Enfin, Le ZP S5 intègre 5 amplificateurs et HP, et est donc à lui seul un petit système intégré.

Tous ces appareils sont contrôlés par une télécommande unique, ou un iPhone ou un Touch sur lequel est installée l’application de Sonos.

sonos_s5_12

Les différents ZP ont besoin d’être raccordés en réseau pour fonctionner. Ils arborent tous des prises Ethernet mais peuvent également utiliser la technologie sans fil de Sonos, qui n’est pas du Wifi classique. Il faudra dans ce cas connecter un ZoneBridge, le routeur sans fil de Sonos, sur le réseau domestique. Cette utilisation d’une technologie sans fil propriétaire est regrettable quand on sait que les concurrents utilisent du Wifi standard, mais Sonos le justifie par le fait que leur protocole de transfert est plus performant.

Comment ça marche ?

Je vous invite à parcourir le site de Sonos, très bien fait au demeurant, pour en apprendre plus sur leur offre.

Matériel en test

Le test porte sur le système suivant :

  • 2 ZonePlayer S5
  • 1 ZoneBridge 100 pour l’accès sans fil
  • 1 iPhone sur lequel est installée l’application Sonos permettant de contrôler les S5

Les deux S5 permettront de tester le multi-pièces, le ZoneBridge permettra de tester le raccordement sans fil des différents équipements, et l’iPhone permettra de tester l’application de contrôle de notre installation.

Packaging

Sonos ne se moque pas de son client et fait les choses comme il faut : Le packaging des S5 et ZoneBridge 100 est visuellement sympathique, contient toutes les protections qu’il faut pour que le matériel ne puisse pas bouger et puisse être sorti et rerangé facilement, et est on ne peut plus exhaustif. Outre un manuel d’explication, l’acheteur trouvera tout ce dont il a besoin en termes de câbles. Un très bon point.

sonos_s5_10

sonos_s5_23

Finition

Rien à redire de ce côté-là, Sonos fait du très bon travail : Le design des appareils est léché, tout en courbes agréables à l’oeil. Les différentes surfaces ne sont pas salissantes et ne prennent pas trop les traces de doigt, ni la poussière. Le S5 et le ZoneBridge respirent néanmoins la solidité. Tous les équipements Sonos n’existent que dans une belle robe blanche. C’est certes très joli mais il aurait pu être judicieux pour Sonos de proposer plus de choix de couleurs, tout le matériel Hifi étant généralement soit noir soit métallisé.

sonos_s5_17

Installation

L’installation est on ne peut plus simple, même pour un néophyte de l’informatique : Il suffit de brancher le ZoneBridge sur sa box ADSL ou son routeur, et de relier les S5 et le ZoneBridge au secteur pour les alimenter. Un bouton sur chacun des appareils permet ensuite de les synchroniser, et le tour est joué.

sonos_s5_22

Pour la partie bibliothèque de musique, il suffit d’installer le logiciel Sonos sur un PC (sous Windows uniquement, ou un Mac) ayant accès au répertoire de musique que l’on veut utiliser. Le logiciel Sonos servira par la suite également d’interface pour le système.

sonos_s5_26

Au rayon des regrets, on peut déplorer que Sonos ne propose pas de solution pour les utilisateurs de PC sous distributions GNU/Linux.

sonos-player

De même, le logiciel Sonos gérant la bibliothèque de musique ne peut accéder qu’à des répertoires locaux à la machine où il est installé, ou à des répertoires partagés sur le réseau (Samba, pas de nfs). Pas moyen donc de se connecter à un serveur uPnP par exemple.

sonos_s5_18

Une fois que le logiciel a indexé la bibliothèque musicale, l’interface (PC ou iPhone) présente les différents ZonePlayers repérés. Il devient alors possible de lancer de la musique différente sur chacun des ZonePlayers,ou la même chose sur tous.

sonos_s5_25

Outre la musique numérique de l’utilisateur, le système Sonos permet également d’accéder à nombre de radios Internet et aux principaux services de musique, tels que Deezer par exemple.

Utilisation

L’utilisation du système Sonos est vraiment très simple, que l’on utilise l’application iPhone ou l’interface PC. Il est vraiment très facile de jongler d’un ZP à l’autre, de choisir sa station radio, de parcourir sa collection musicale, de créer des playlists… Dommage en revanche que le S5 ne possède aucun bouton à part la gestion du volume, il faudra donc toujours avoir sa télécommande à portée de main pour pouvoir ne serait-ce que passer à la chanson suivante. Concernant l’iPhone justement, l’application Sonos a beau être très ergonomique et l’iPhone vraiment sympathique à utiliser en tactile, il n’en demeure pas moins qu’il devient vite ennuyeux d’attendre que le téléphone se reconnecte au Wifi à chaque fois qu’on le reprend en main, économie d’énergie oblige. L’adjonction de quelques boutons supplémentaires bien sentis sur le S5 auraient pâlié à ce léger problème d’utilisation.

sonos_s5_19

De plus au cours du test, quelques coupures courtes ont été notées lorsque des transferts de données réseaux étaient effectués en parallèle de l’écoute.

Qualité audio

sonos_s5_11

Pas grand chose à déclarer du côté de la qualité audio du S5, l’enceinte délivre en effet un son des plus agréables, ample, détaillé et équilibré, quoiqu’un peu métallique. Pour le prix et l’utilisation visée le S5 remplit tout à fait son contrat, et procure un plaisir d’écoute certain. Le S5 n’aura pas de mal à sonoriser des pièces de taille importante de par sa conception et sa puissance, le tout sans saturer.

sonos_s5_14

Conclusion

Sonos propose une solution de streaming clé en mains très sympathique, bâtie sur des technologies propriétaires, simple à configurer et à utiliser au quotidien, et la qualité audio est également au rendez-vous. C’est donc vraiment un sans faute pour la marque. Tous ces bons points ont néanmoins un prix qui peut paraître assez élevé, mais les produits Sonos valent clairement l’investissement.

Nous espérons maintenant pouvoir tester les ZP plus orientés Hifi de la marque, tels que le ZP90, ou le ZP120 et les enceintes Sonos 🙂

Prix : le Sonos ZonePlayer S5 est à 399 euros et le ZoneBridge 100 est à 99 euros.

Les +
+Simplicité d’installation et d’utilisation
+Le son
+Le design

Les –
-L’obligation d’avoir un ZoneBridge pour profiter du sans-fil
-Le tout propriétaire : Pas de Wifi, pas d’uPnP
-Le prix d’une installation multi-pièces décente