Test

[Test] Uncharted 4 : A Thief’s End. Le meilleur jeu de la PS4 est arrivé ?

Notre avis
8.5 / 10

Par Mathieu le

Tout a une fin et les aventures de Nathan Drake doivent se finir cette année sur Playstation 4. L’une des plus grandes exclusivités éditées par Sony doit donc vivre son dernier voyage dès le 10 mai prochain et nombreux sont ceux à attendre les premiers retours, histoire de savoir si oui ou non, cette virée vaut la peine d’être jouée. Alors, est-ce une franche réussite, un titre sympathique ou un jeu à oublier ? La réponse, dès maintenant.

Uncharted-4_drake-rope-bridge_14344290511

Une journée en enfer

Nous commençons notre aventure avec un Nathan jeune, peu de temps après ce que nous avons déjà pu entrevoir dans le troisième épisode de ses aventures lorsqu’il rencontrait son futur ami Victor Sullivan. C’est un moment important, chronologiquement, dans la génèse des péripéties de notre héros. La trame se met rapidement en place et, après un premier chapitre introductif qui nous permet de retrouver les sensations qu’on avait mises de côté depuis la PlayStation 3, tout s’accélère au rythme si particulier que savent mettre en place les petits gars de chez Naughty Dog.

Nous allons d’abord faire la connaissance d’un membre de la famille de Nathan : son frère Sam. La narration du jeu est, comme à son habitude, l’un des points forts de Uncharted 4. On s’intéresse rapidement aux différents protagonistes qui se dressent face à nous et l’histoire qui nous est contée, bien que peu surprenante, est intrigante et bien écrite. Mais, le problème de cette partie des aventures de Nate, c’est le rythme qu’elle concède durant les premières heures. Autant le dire tout de suite, les sept premiers chapitres du jeu sont quelque peu poussifs et donnent la désagréable impression de ne pas jouer à un nouvel épisode mais à une suite sans saveur. Mais ne vous inquiétez pas, tout s’emballe très rapidement et on découvre enfin l’ADN de A Thief’s End après ce premier quart de jeu décevant. Si je ne vous en dévoilerais pas trop sur le scènario de ce quatrième opus, sachez qu’il dévoilera une nouvelle facette de son héros principal mais également de ses amis et ennemis. On apprend encore plus à aimer Nathan Drake et son passé et on arrive presque à ne plus le voir comme un personnage de jeu vidéo mais bien un être à part entière, une entité de notre monde avec laquelle nous avons de nombreuses choses à partager.

Uncharted-4_drake-sully-vista_1434429073

A Thief’s End nous permet donc de découvrir Sam, grand frère plus vieux de 5 ans de ce cher Nathan mais aussi de retrouver ce bon vieux Victor Sullivan, meilleur ami depuis ses débuts. N’oublions pas non plus Elena Fisher, la compagne de Nate qui prend d’ailleurs une toute autre dimension dans ce quatrième opus puisque je l’ai trouvée plus charismatique et importante dans l’histoire par rapport aux partitions, parfois sans âme, qu’elle avait pour habitude de distribuer dans les anciens épisodes. Cette fois-ci, les antagonistes sont également quelque peu plus mémorables, bien qu’ils ne fassent pas non plus vraiment peur et apportent leur lot de rebondissements, ce qui représente une part importante dans un épisode d’Uncharted, avouons-le. Si rien de bien novateur n’est à noter de ce point de vue là, nous ne sommes pas déçu de ce que nous avons pu voir et c’est déjà pas si mal.

Uncharted-4_drake-truck-leap_1434429084