Test

Test du Xiaomi Mi 8 Pro : le prix du design

Interface et performances

Smartphone

Par Camille Suard le

Interface et performances

MIUI… qu’on adhère ou non, il faut reconnaître que Xiaomi livre une surcouche facilement identifiable et qui s’est améliorée au fil du temps. Dans sa version 9.6, celle installée sur ce Mi 8 Pro, les habitués ne sont pas dépaysés, mais pour les autres, un petit temps d’adaptation est nécessaire. Pas de tiroir d’applications à l’horizon, si cela vous manque on ne peut que vous conseiller d’installer un launcher. Les notifications et les raccourcis sont à dérouler du haut vers le bas, un geste accessible sur la quasi-totalité de l’écran ce qui est plus que bienvenue compte tenu de la taille de celui-ci. Tout comme sous iOS, un swipe vers la droite dévoile vos widgets, personnalisables. D’autres fonctionnalités permettent d’améliorer son expérience comme la navigation par geste, le mode Always On qui permet d’afficher notamment l’heure et les notifications quand l’écran n’est pas allumé, cloner des applications pour le multicompte, activer le mode une main, créer un profil pro… Vous pouvez même retirer l’encoche au profit d’une bande noire, mais sachez que cela coupe sans scrupule une partie de l’écran dans certaines applications et jeux.

Côté performances, le Mi 8 Pro embarque comme son prédécesseur un Snapdragon 845 (la puce mobile la plus puissante de Qualcomm sur le marché), mais opte pour 8 Go de RAM au lieu de 6. Sans surprise, la navigation et les parties de jeux se déroulent avec fluidité. Fortement sollicité, comme après une partie de PUBG Mobile par exemple, le Mi 8 Pro voit sa coque en verre chauffer un peu, mais ne vient pas perturber l’expérience non plus.

Autonomie et charge

Le Mi 8 pouvait tenir une bonne journée voire un peu plus avec sa batterie de 3400 mAh. Le Mi 8 Pro fait de même avec pourtant une batterie un peu moins généreuse de 3000 mAh. Rien de fou donc, son principal concurrent le OnePlus 6T réussi à faire le double. La recharge rapide lui permet de regagner environ 80 %, une demi-heure supplémentaire pour atteindre les 100 %. Honorable, mais éloigné de ce que propose OnePlus ou même Oppo. La recharge sans fil n’est toujours pas de la partie malgré son dos en verre.