Après leur officialisation ce mardi, je vous propose des photos du nouveau compact à objectifs interchangeables de Sony, le NEX-5. Je vous redirige ICI pour les caractéristiques techniques
Pour l’avoir eu en main pendant une journée entière, le NEX-5 séduit par sa taille, surtout avec son pancake de 16mm (eq. 24mm) qui vous permettra de glisser l’appareil dans une granche poche. Par contre, avec le 18-55mm, c’est une autre affaire et il faudra forcément un étui ou une sacoche. D’ailleurs, avec le 18-55mm et le futur 18-200mm, le tout me faisait penser au feu Cybershot DSC-F717. J’avais lu des commentaires sur la prise en main, et bien je peux vous rassurer sur ce domaine, la poignée permet une très bonne prise en main et je n’ai jamais eu à me plaindre sur ce point. L’écran est très bon et parfaitement fluide, même s’il manque un peu de contraste par rapport à celui (AMOLED) du Samsung NX10, sa résolution lui permet de rivaliser avec ceux des Canon EOS 7D ou autres Nikon D300s.

sony-nex-5-live-01

Evidemment, le NEX-5 supporte les MS Duo de la marque mais aussi les cartes mémoires SD/SDHC/SDXC, ce qui devrait ravir tout le monde. Se destinant au grand public, les menus ont été créés en conséquence et tout passera par les deux boutons de l’arrière ainsi que la roue codeuse qui intègre un pavé à 5 directions. C’est peut-être là un des points faibles de l’appareil. Il vous faudra passer par de multiples menus pour activer/désactiver une fonction. Par exemple, il m’a fallu quelque chose comme 6 clics pour changer de valeur ISO. On aurait effectivement aimé une molette en plus et la possibilité de personnaliser les boutons mais ce n’est pas effectivement dans la conception grand public. Peut-être avec les rumeurs autour d’un NEX-7. A côté, même si la molette de mise sous tension tombe bien sous le pouce, j’aurai aimé qu’elle soit autour du déclencheur.

sony-nex-5-live-15

Le capteur APS-C produit des images à la hauteur des réflex d’entrée de gamme comme l’Alpha 550 par exemple. Les photos jusqu’en 1600 ISO s’en sortent bien et c’est seulement à partir de cette valeur que le lissage se fait sentir, du moins, c’est l’impression que j’ai eu. Pour ce qui est des vidéos, c’est du bon aussi mais sans les contrôles de ses concurrents Micro4/3 par exemple, il vous sera impossible de faire une mise au point manuel alors que vous êtes en automatique. Soit vous êtes en manuel, soit en automatique mais pas les deux en même temps.

sony-nex-5-live-21

Pour ce qui est l’appareil en lui-même, même si l’autofocus s’en sort très bien, je l’ai trouvé un poil long au démarrage et à la sortie du mode veille. L’écran orientable est très pratique pour la visée en plongée ou en contre-plongée. Déjà présenté lors du test du WX1, j’aime toujours autant le mode Panorama. A noter pour le mois de juillet une mise à jour qui vous permettra de prendre des photos en 3D. Au niveau de l’autonomie, même si Sony clame les 330 clichés (CIPA), la vidéo et le mode panorama auront vite fait de vider votre batterie. Je ne saurai que trop vous conseiller de vous procurer une seconde batterie.

sony-nex-5-live-47

Sony propose donc une alternative intéressante et convaincante au Micro4/3 et au NX10 de Samsung. Il faudra quand même que Sony sorte un peu plus d’objectifs pour réellement convaincre, surtout que la marque nipponne a fait le pari d’un pancake grand angle au lieu d’une focale plus standard. De même, j’attends de voir plus de comparatifs dans les hautes sensibilité, le Samsung NX10 s’en était un peu mieux sorti que le Micro4/3 mais sans jamais lui mettre une vrai raclée.