Test

Test flash : Wario Ware : Do It Yourself

Par Rédacteur Invité le

Il faut l’avouer : même s’il fut vraiment efficace par le passé, le concept des mini-épreuves de Wario Ware commençait quelque peu à s’essouffler. Jamais à court d’idée, l’équipe d’Intelligent Systems a décidé cette fois de vous proposer de créer vos propres jeux. Et de se faire mâcher le boulot ? Pas vraiment…

test_WWDIY_1

Si Wario Ware a su vous amuser aussi bien sur DS que sur Wii (voir sur GBA pour les précurseurs…), il faut bien avouer que ce genre de soft n’arrive pas a captiver des heures durant. On joue quelques minutes, au mieux avec un pote, on lâche des sourires face à la débilité des épreuves proposées, et on passe à autre chose. Pour autant, le concept de la série a su fédérer. Conscient de son potentiel, Intelligent Systems a souhaité, plutôt que de sortir l’épisode de trop, prendre un virage à 180°, en proposant au joueur de créer ses propres jeux. Mais inutile d’aller trop vite en besogne : avant de vous lancer dans la création et laisser exploser votre potentiel enfoui durant toutes ces années, obligation de passer par des tutoriaux certes assez long, mais indispensables pour saisir ne serait-ce que les bases de l’éditeur de niveaux (divisés en plusieurs parties : l’une dédiée au décor, l’autre à l’I.A., etc…). Car ce qui fait la force de ce Do It Yourself, c’est assurément la richesse de son éditeur, qui permettra au plus téméraires de réaliser des épreuves qui pourront certainement rivaliser avec celles proposées jadis par les développeurs. A condition de s’armer de patience, et de disposer d’une bonne dose d’inventivité. Quitte donc à passer des heures et des heures à peaufiner le moindre détail de son « bébé », que ce soit l’animation de vos objets ou la musique que vous avez décidé d’implanter… Évidemment, les développeurs ont également fourni à leur soft un mode « prêt à l’emploi », ou vous pourrez retrouver une pléthore de mini-jeux à compléter. Du déjà-vu, certes, mais c’est toujours ça de pris. Mais cette partie reste accessoire, et en tout honnêteté, si l’idée de passer des heures dans un éditeur ne vous enchante pas plus que ça, alors ce Wario Ware : Do It Yourself ne devrait pas vous emballer. Pour les autres, sachez en plus que le soft dispose d’une boutique en ligne qui devrait être régulièrement fournie en nouveau contenu ainsi que de la possibilité d’échanger ses créations.

La série Wario Ware s’offre ici une seconde jeunesse, en ayant pris le pari risqué, mais ô combien payant du Do It Yourself. « Faites vos jeux vous-même ! » donc, et creusez vous la tête des heures et des heures durant, afin d’arriver au résultat escompté. Les bidouilleurs du dimanche (et les curieux) devraient y trouver leur compte. Et même bien plus !

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Des tutoriaux complets
L’éditeur de niveau simple d’accès
Les amateurs du genre passeront des heures et des heures à créer

Les –
Il faut toucher sa bille pour créer des jeux attrayants

Il faut l’avouer : même s’il fut vraiment efficace par le passé, le concept des mini-épreuves de Wario Ware commençait quelque peu à s’essouffler. Jamais à court d’idée, l’équipe d’Intelligent Systems a décidé cette fois de vous proposer de créer vos propres jeux. Et de se faire mâcher le boulot ? Pas vraiment…

test_WWDIY_1

Si Wario Ware a su vous amuser aussi bien sur DS que sur Wii (voir sur GBA pour les précurseurs…), il faut bien avouer que ce genre de soft n’arrive pas a captiver des heures durant. On joue quelques minutes, au mieux avec un pote, on lâche des sourires face à la débilité des épreuves proposées, et on passe à autre chose. Pour autant, le concept de la série a su fédérer. Conscient de son potentiel, Intelligent Systems a souhaité, plutôt que de sortir l’épisode de trop, prendre un virage à 180°, en proposant au joueur de créer ses propres jeux. Mais inutile d’aller trop vite en besogne : avant de vous lancer dans la création et laisser exploser votre potentiel enfoui durant toutes ces années, obligation de passer par des tutoriaux certes assez long, mais indispensables pour saisir ne serait-ce que les bases de l’éditeur de niveaux (divisés en plusieurs parties : l’une dédiée au décor, l’autre à l’I.A., etc…). Car ce qui fait la force de ce Do It Yourself, c’est assurément la richesse de son éditeur, qui permettra au plus téméraires de réaliser des épreuves qui pourront certainement rivaliser avec celles proposées jadis par les développeurs. A condition de s’armer de patience, et de disposer d’une bonne dose d’inventivité. Quitte donc à passer des heures et des heures à peaufiner le moindre détail de son « bébé », que ce soit l’animation de vos objets ou la musique que vous avez décidé d’implanter… Évidemment, les développeurs ont également fourni à leur soft un mode « prêt à l’emploi », ou vous pourrez retrouver une pléthore de mini-jeux à compléter. Du déjà-vu, certes, mais c’est toujours ça de pris. Mais cette partie reste accessoire, et en tout honnêteté, si l’idée de passer des heures dans un éditeur ne vous enchante pas plus que ça, alors ce Wario Ware : Do It Yourself ne devrait pas vous emballer. Pour les autres, sachez en plus que le soft dispose d’une boutique en ligne qui devrait être régulièrement fournie en nouveau contenu ainsi que de la possibilité d’échanger ses créations.

La série Wario Ware s’offre ici une seconde jeunesse, en ayant pris le pari risqué, mais ô combien payant du Do It Yourself. « Faites vos jeux vous-même ! » donc, et creusez vous la tête des heures et des heures durant, afin d’arriver au résultat escompté. Les bidouilleurs du dimanche (et les curieux) devraient y trouver leur compte. Et même bien plus !

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Des tutoriaux complets
L’éditeur de niveau simple d’accès
Les amateurs du genre passeront des heures et des heures à créer

Les –
Il faut toucher sa bille pour créer des jeux attrayants