Alors que certains s’affairent à nous démontrer qu’il est possible de produire des pièces d’armes à feu à l’aide d’une imprimante 3D, d’autres tentent de nous révéler le véritable potentiel de cette technique en plein essor.

Dans le reportage ci-dessous, vous ferez la connaissance d’Emma, une petite fille de deux ans née avec une maladie orpheline nommée arthrogrypose qui l’empêche de lever ses bras sans une aide extérieure.

Pour tenter de remédier à son handicap et ainsi lui permettre de profiter pleinement de ses capacités, un hôpital dans le Delaware (côte Est des États-Unis) a conçu plusieurs exosquelettes en plastique lui permettant de se mouvoir et d’effectuer plusieurs gestes du quotidien.

Légers, mobiles, robustes et rebaptisés « Magic arms » par la petite, l’intérêt de ses bras en plastique (similaire à celui utilisé pour la fabrication des LEGOs) réside dans le fait que les ingénieurs peuvent (grâce à une imprimante 3D Stratasys) aisément recréer un nouvel exosquelette suivant la croissance d’Emma. Magnifique non ? :-)