La Russie lance un ultimatum à Google concernant « ses pratiques anticoncurrentielles »

Smartphone

Par Henri le

Accusé d’abus de position dominante, Google est actuellement sous le feu des autorités russes, qui viennent d’imposer un ultimatum à la firme.

yandex-going-after-google-in-russia-2015

L’affaire opposant Google à Yandex, un des leaders de la recherche internet en Russie, est loin d’être réglée. Ce dernier accusait le géant américain d’abuser de sa position, notamment sur le marché du mobile.

En effet, la firme de Mountain View demande aux fabricants de smartphones avec qui elle collabore de mettre en avant les applications officielles de Google (Search, Gmail, Maps…) sur le Play Store. Ils ont également l’interdiction de pré-installer d’autres applications. Yandex estime que ces partenariats empêchent de mettre en avant un autre moteur de recherche.

La FAS (le service fédéral antimonopole) russe a statué en faveur de Yandex, et laisse à Google jusqu’au 18 novembre pour stopper tous ses contrats passés avec les constructeurs de smartphones. Si elle ne cède pas, l’entreprise américaine pourrait avoir à payer une amende pouvant s’élever jusqu’à 15 % du son chiffre d’affaires dans le pays.

maxresdefault

Les avocats de Google n’ont pas encore exposé leur défense, mais il sera surement difficile de faire appel face à une Russie très protectionniste, et méfiante vis-à-vis du moteur le plus utilisé au monde.

Estimez-vous que Google soit dans son bon droit ?