Galaxy Note 7 : un désastre pour Samsung qui aura un impact considérable sur la marque Note

Smartphone

Par Gaël Weiss le

C’est désormais officiel, Samsung a décidé de suspendre (temporairement) la production du Galaxy Note 7 en Corée du Sud. Les nouveaux cas de Galaxy Note 7, pourtant remplacés et censés être sûrs, ayant pris feu aux États-Unis ont entièrement rompu la confiance encore accordée par la presse, les opérateurs et le public à Samsung.

img_0083

Ce n’est pas 3, comme on le pensait vendredi soir, ni 5, comme l’annonçaient plusieurs médias américains hier soir, mais déjà 7 cas de Galaxy Note 7 remplacés et censés être sûrs qui ont été comptabilisés par le site Ars Technica. Bref, déjà trop d’appareils défectueux et dangereux entre les mains de consommateurs américains qui ont poussé Samsung à arrêter purement et simplement la production de Note 7. Samsung a refusé de commenter la nouvelle, mais il semble que cette suspension soit temporaire.

Comment faire encore confiance à Samsung ?

Quoi qu’il en soit, le constructeur coréen a passé un très mauvais week-end. Tout a commencé samedi par la publication de nombreux articles appelant à ne pas acheter de Galaxy Note 7 sur les sites de référence américains. C’est le cas par exemple d’Android Police ou d’Android Central. The Verge demande clairement à ses lecteurs de retourner leur Galaxy Note 7 et de se le faire rembourser.

Pire, AT&T, l’un des deux plus gros opérateurs mobiles américains, refuse désormais d’échanger les Galaxy Note 7 contre de nouveaux appareils censés être sûrs et même de vendre le Galaxy Note 7. T-Mobile a également suivi son concurrent et les autres opérateurs américains ne devraient pas tarder à annoncer de leur côté qu’ils n’en vendront ou n’en échangeront plus.

Concernant la France, on ne sait pas encore ce qu’il va se passer. Rappelons que Samsung avait retardé la sortie française du Note 7 et comptait reprendre les ventes à la fin du mois d’octobre. Une date qui lui laisse encore le temps de voir venir.

La très probable fin de la marque Note

Que peut faire Samsung pour contrer cette tendance ? Pour l’instant, ses options sont peu nombreuses et toutes sont catastrophiques pour lui. Il peut demander un second rappel. Il peut également arrêter tout simplement la vente de Galaxy Note 7 et le commercialiser à nouveau d’ici quelques semaines sous un nouveau nom.

Et cette seconde option est de loin la plus probable étant donné que la marque Note a subi un tel contrecoup qu’elle ne s’en relèvera certainement jamais. Il fait peu dire que Samsung a perdu la confiance du public — ou au moins du public américain. Il faudrait désormais un miracle pour parvenir à remonter la pente.