Le fusil anti-drones, nouvelle arme de protection dans les grandes manifestations (dont le Forum économique mondial)

drone

Par Fabio le

Pour parer à toute attaque de drones en marge de la réunion annuelle du Forum économique mondial (du 17 au 20 janvier 2017, à Davos), la police suisse s’était équipée de fusils anti-drones. La pratique devrait se généraliser face au développement de ces objets volants.

Crédits : Photographer: Simon Dawson/Bloomberg
Crédits : Photographer: Simon Dawson/Bloomberg

À Davos, la police a effectué des tests pour être sûre que cet équipement était fonctionnel et capable de mettre à terre n’importe quel drone, a indiqué Steffen Wicker, managing director chez H.P. Marketing & Consulting Wüst, l’entreprise allemande qui a mis au point cet impressionant fusil. Ce fusil, justement, est un HP 47 Counter UAV Jammer et est capable de brouiller les signaux reçus ou envoyés par les drones à une distance de 300 mètres. Il a déjà été utilisé l’an dernier par la police allemande lors d’une visite de Barack Obama ou dans le cadre d’une conférence à Hambourg, il y a quelques semaines.

Ce que redoutent les organisations du monde entier n’est pas tant que le drone puisse attaquer directement un point sensible (pas pour le moment, du moins) mais plutôt de permettre à son propriétaire de repérer les failles dans la sécurité en marge d’un rassemblement, en cartographiant les alentours, en prenant des photos des positions de la police ou en effectuant de la surveillance.

Un marché qui croit rapidement

Selon Wicker toujours, la demande de ce type d’armes a en tout cas explosé ces dernières années, alors que le développement des drones, pour des usages commerciaux ou militaires bat actuellement son plein.

Source: Source