Barnes & Noble demande une enquête sur Microsoft concernant les brevets Android

Smartphone

Par jeanjean le

Au Journal du Geek nous avons souvent évoqué les problématiques qui durent depuis quelques mois concernant les brevets, et notamment ceux concernant Android.
Pour mémoire, Android, qui se voyait être un système « libre » ne l’est plus depuis que Microsoft a affirmé que certains de ses brevets étaient intégrés à l’OS de Google.

Le résultat est simple : tout géant de l’industrie, quel qu’il soit, se doit de payer des royalties à Microsoft dès lors qu’il utilise cet OS sur ses terminaux (téléphones, tablettes, liseuse…).
C’est précisément de là que vient l’histoire du jour.

Barnes & Noble, le plus gros libraire des Etats-Unis, demande qu’une enquête soit menée contre Microsoft concernant ces fameux brevets intégrés à Android.
Jusqu’à présent tous les géants s’étaient pliés à cette règle, versant ainsi les royalties demandées par Microsoft, estimant au passage se faire spolier. Google a même parlé « d’extorsion » concernant cette pratique.

D’après l’avocat de Barnes et Noble, Microsoft utiliserait des méthodes anticoncurrentielles basées sur des prétendues violations de brevets, extorquant au passage les constructeurs, faisant devenir payant un OS à la base gratuit, et rendant l’utilisation de la licence Window Phone 7 moins chère que celle du robot vert. Tout cela, dans le but de faciliter la commercialisation de son OS.
Du lourd puisque cette pratique, si elle s’avère vraie, est totalement anticoncurrentielle et interdite.

Toute cette histoire est parti à cause (grâce ?) au Nook de Barnes & Noble, la liseuse de la firme tournant sous Android, et dont la mise à jour de l’OS était limité (voire impossible) à cause de cette histoire de brevets.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai hâte de lire la suite !

Source: Source