Apple et Samsung réduisent leurs accusations mutuelles

Business

Par Pierre le

Apple et Samsung, en voilà deux qui ne s’aiment pas. Mais alors vraiment pas. Les deux s’accusent mutuellement de violations de brevet, dans une bataille digne des meilleures rixes de récréations. Aux États-Unis, la juge Lucy Koh a tenté de régler le problème, en proposant que les deux CEO se rencontrent afin de régler l’affaire à l’amiable. Les dates de la rencontre étant fixées le 21 et 22 mai prochain, Apple et Samsung préparent le terrain dans ce qui pourrait être leur dernière chance de s’entendre.

Pour tenter de calmer le jeu, les deux entreprises ont décidé d’abandonner un certain nombre de poursuites l’une envers l’autre. Ainsi, Apple a décidé de réduire de moitié la liste des brevets qui auraient été violés par Samsung. La firme sud-coréenne, elle, a abandonné les poursuites sur 5 des 12 brevets qu’elle jugeait s’être fait voler par la pomme. Un geste de bonne volonté avant le sommet entre les deux boîtes.

Avec ce geste, l’on pourrait imaginer que Tim Cook et Gee-Sung Choi vont se faire des câlins et une lan de Diablo 3 dans la bonne humeur lors des rencontres des 21 et 22 mai prochain, mais cela sera loin d’être le cas. Malgré l’abandon des poursuites de la moitié des brevets concernés, Samsung juge la liste des brevets qui auraient été violés par Apple encore trop longue, et la pomme reproche à Samsung son manque de coopération. De plus, Apple estime que si Samsung est devenu le leader du marché mondial des mobiles, c’est grâce à SES brevets.

Bref, la rencontre de la dernière chance pourrait être tendue. Au cas où les deux CEO n’en viennent aux mains ne se mettent pas d’accord, le procès qui les opposera aura bien lieu le 30 juillet prochain.

Source: Source