Apple : Swatch pas impressionné par l’iWatch

Apple

Par Olivier le

Tout le monde n’est pas emballé par l’iWatch, qu’Apple développerait dans un secret tout relatif. La montre connectée et intelligente du constructeur pourrait ainsi être lancée dès cette année, croient savoir les oracles, mais elle n’atterrira sans doute pas au poignet de Nick Hayek. Hayek est le patron du groupe Swatch, fabricant bien connu de […]

Tout le monde n’est pas emballé par l’iWatch, qu’Apple développerait dans un secret tout relatif. La montre connectée et intelligente du constructeur pourrait ainsi être lancée dès cette année, croient savoir les oracles, mais elle n’atterrira sans doute pas au poignet de Nick Hayek.

4408576553_c0edcbaa80

Hayek est le patron du groupe Swatch, fabricant bien connu de montres en tout genre. Il ne croit pas que « l’iWatch [soit] la prochaine révolution ».

«Remplacer un iPhone avec un terminal interactif à son poignet est difficile. Vous ne disposez pas d’un immense écran» Nick Hayek

Pourtant, Swatch n’est pas étranger au mouvement qui rendrait les montres un peu plus intelligentes. En 2004, le constructeur s’entendait avec Microsoft pour ses Swatch Paparazzi, qui permettait à son propriétaire de consulter des informations comme l’actualité, la météo, les cours de la Bourse ou les résultats sportifs. L’expérience a fait long feu, au vu du succès très mitigé de cette gamme. Cela n’empêchera pas la société suisse d’intégrer le Bluetooth dans de nouvelles montres cette année.

En 2011, Swatch obtenait également une licence pour utiliser Liquidmetal, un alliage de métaux « miraculeux » dont la technologie est également dans les mains d’Apple, qui n’en a pas tiré grand chose pour le moment.

Source: Source