Les Chromebook ont du mal à exister

Android

Par Olivier le

Google lançait ses premiers ChromeBook en juin 2011. Depuis, cette nouvelle catégorie d’ordinateurs portables dans le nuage n’ont visiblement pas réussi à se faire une place au soleil, malgré les grands noms qui se sont intéressés à la plateforme du moteur de recherche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Acer, Samsung, Lenovo, HP, tout ce petit monde a lancé des terminaux Chrome OS depuis deux ans, et malgré la jeunesse du système d’exploitation, on pouvait penser qu’il allait grappiller quelques parts de marché, surtout au vu des prix demandés (le modèle de Samsung est ainsi proposé à 299 euros en France, lire notre prise en main). Malheureusement, il ne semble pas que ce soit le cas. Mi-mars, une première alerte annonçait seulement 500.000 unités vendues, mais il s’agissait alors d’une rumeur.

Voici une donnée un peu plus tangible : NetMarketShare, qui mesure les requêtes web des systèmes d’exploitation et des différents navigateurs du marché, ne comptabilise toujours pas Chrome OS dans ses statistiques. Et pour cause : un OS ne peut pas y apparaître tant qu’il ne franchit pas la barre des 0,1%. Durant la semaine du 8 au 14 avril, Chrome OS s’est contenté de 0,023% des requêtes, ce qui pour une plateforme fortement connectée au web, est particulièrement faible.

Windows RT, lancé il y a six mois sur à peu près un seul terminal (la Surface RT de Microsoft), a fait mieux que Chrome OS dès janvier, et il s’agit d’une déception pour Redmond. Et ça n’est sans doute pas avec le Chromebook Pixel, avec son ticket d’entrée à 1.300$, qui devrait arranger les choses.

Source: Source