Yves Guillemot sur la Wii U : « Oui nide more selzes ! »

Par Corentin le

Hormis l’exclusivité annulée au dernier moment de Rayman Legends, Ubisoft reste malgré tout l’éditeur qui a le plus soutenu Nintendo et sa Wii U jusqu’à présent.

Aisha Guillemot

Et il continuera d’ailleurs à le faire avec la sortie de Watch Dogs et d’Assassin’s Creed IV sur la console. Mais devant un journaliste de Kotaku, Yves Guillemot crève publiquement un abcès : « Pour faire de nouveaux jeux exclusifs, nous avons besoin de plus de vente [de la Wii U]. »

Bref, oui nide more selz. Mais Yves ne désespère pas pour le futur de la console.

Cinq des plus grandes licences [de Nintendo] arrivent bientôt. De plus, le Yen est en baisse. Ils feront peut-être le nécessaire pour augmenter le nombre de consoles vendues.

Par « le nécessaire », entendez « baisse de prix ». Cependant, Ubisoft ne renie pas son expérience de développement sur la console.

Nous devons adapter l’entreprise au potentiel du marché. Ce que nous avons fait l’année dernière nous a permis d’apprendre à utiliser un deuxième écran avec Nintendo. Nous pouvons maintenant utiliser au maximum cette possibilité que la console nous apporte.

Laissez-moi traduire : « Grâce à Nintendo, on sait se servir de Smart Glass. On repasse multi plateformes maintenant. Merci, bisous. » Oh, mais attendez, c’est exactement ce que Guillemot dit en fait :

Nous nous sommes rendu compte en apprenant à développer avec un second écran que nous pouvions également utiliser ce savoir-faire avec d’autres appareils comme le Smart Glass, par exemple, et c’est une belle opportunité qui s’offre à nous.

Par conséquent, s’il y a bien un projet lié à la franchise ZombiU dans les tiroirs d’Ubisoft, peu de chances qu’il soit exclusif à la Wii U. À moins bien sûr, s’il s’agisse d’un remake de ZombiU pour Smart Glass, tant qu’on est dans l’ingratitude.

stopwatch 3 min.