Apple : pas d’impôts payés au Royaume-uni en 2012

Apple

Par Jerome Durel le

Apple aurait réussi à ne pas payer d’impôts pour l’année fiscale 2012, s’étant terminée en septembre 2012, au Royaume-Uni, et ce en dépit de bénéfices avoisinants les 68 millions de livres (environ 80 millions d’euros) … avant impôts. C’est ce qu’indique le Financial Times (article payant), qui cite des documents fiscaux. L’année précédente, la Pomme avait déjà réussi l’exploit de ne s’acquitter que de 11,4 millions de livre d’impôts (13,3 millions d’euros).

Comment ? Tout simplement en offrant à certains employés des stock options qui sont déductibles, suffisamment pour ne pas avoir à mettre la main au porte-monnaie. Tout ça restant bien évidemment légal, et donc du domaine de « l’optimisation fiscale ». Une nouvelle qui ne devrait toutefois pas améliorer l’image d’Apple et d’autres grandes entreprises du secteur auprès des Européens. On citera par exemple Google qui n’a eu qu’à reverser 6 millions de livres au trésor public britannique.

bad-apple

Source: Source