XKeyscore : l’autre PRISM

Business

Par Jerome le

Deuxième coup d’éclat pour Edward Snowden qui a mentionné lors d’un second avec le Guardian l’existence d’un autre programme d’espionnage de la NSA  : XKeyscore. Le quotidien britannique s’appuie également sur une série de documents « secret défense » qu’il a réussi à se procurer. Il permettrait aux services secrets américains d’accéder à de multiples données, notamment les historiques de navigation, de recherches ou même des emails.

Pour ce faire, il n’y aurait pas besoin de connaître l’identifiant « fort » de la personne comme une adresse email. On pourrait accéder à ses données à partir d’une simple requête sur Google Search. Toujours selon le Guardian, la NSA repérerait des requêtes un peu étranges avant de se lancer dans une enquête plus approfondie. Les documents mentionnent par exemple des recherches effectuées dans une langue peu usitée dans un pays donné.

KS1

Mieux encore, les recherches pourraient être effectuées sans réel contrôle. Un simple formulaire à remplir suffirait et resterait interne. Ce qui veut dire qu’aucun contrôle du juge n’est nécessaire. La NSA a quant à elle assuré que « XKS » ne sortait en aucun cas du cadre légal du recueil d’informations à l’étranger et que seules quelques personnes spécialement habilitées et formées pouvaient l’utiliser.

 

Source: Source