Spotify : un demi-centime d’euro par chanson pour les artistes

Audio

Par Gregori Pujol le

Face à la critique et l’opacité qui réside dans la rémunération des artistes présents sur les sites de streaming musical, Spotify est sorti de l’ombre cette semaine en mettant en ligne un site Spotifyartists.com pour expliquer la chose.

large


Sur ce site, la startup suédoise leader dans le domaine dévoile notamment qu’elle a versé plus d’un milliard de dollars aux artistes depuis son lancement, dont 500 millions rien qu’en 2013. Malgré cette somme qui reste assez énorme, Spotify confirme que son modèle économique n’est pas encore très stable puisqu’en 2012 sa perte nette a été de 58,7 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 434,7 millions d’euros. À ce jour, la société n’a visiblement toujours pas encore réussi à faire des bénéfices.

Total-Annual-Royalty-Payout-Out

Mais là où cela devient intéressant, c’est à la page royalties, où on s’aperçoit que Spotify reverse tout de même 70% de ses recettes aux ayants-droits (pas à l’artiste directement, mais aux labels ou maisons de disques), et que finalement, via un calcul on arrive à une fourchette moyenne comprise entre 0,006 et 0,0084 de dollar par écoute. Évidemment, plus le groupe ou l’artiste est populaire, plus il est écouté et donc, rémunéré ( exemple : 3300 dollars pour un album indépendant vs 425 000 dollars pour les Daft Punk). Pour avoir une idée un peu plus précise, aux États-Unis un artiste dont la chanson a été écoutée un million de fois touche en moyenne 1 500 dollars.

Spotify-Royalty-Formula

En se plaçant comme une véritable alternative aux autres moyens de diffusion, mais aussi au piratage, Spotify voit l’avenir radieux et pense qu’en 2015 certains artistes gagneront plus de 10 fois plus d’argent qu’aujourd’hui. D’un point de vue global, Spotify c’est plus de 4,5 milliards d’heures – soit près de 50 000 ans – de musique qui ont été écoutées sur Spotify à travers le monde en 2013, pour 24 millions d’utilisateurs, dont plus de 6 millions d’utilisateurs payants.

Source: Source