Yardarm : des armes connectées pour les forces de l’ordre américaines

Gadget

Par Auré le

Une start-up californienne née il y a à peine 18 mois et baptisée Yardarm aurait réussi à lever plus d’1,5 million de dollars pour développer un capteur à implanter dans la crosse d’une arme à feu et relier au smartphone de son propriétaire. Ceci pour détecter si l’arme se trouve dans son étui, si elle a fait feu et dans quelle direction la balle est allée grâce à un système géolocalisation en temps réel.

Initialement destinées aux particuliers, les forces de maintien de l’ordre américaines se sont intéressé de plus près à ce dispositif connecté en Bluetooth avec un smartphone suite aux drames ayant eu lieu au cours des derniers mois et dans lesquels plusieurs de jeunes américains non armés auraient étés abattu par des policiers.

Actuellement testé par les agents du comté de Santa Cruz en Californie et Carrollton au Texas, cette technologie (venant quelquefois compléter les caméras filmant les patrouilles quotidiennes) permettrait un meilleur encadrement des actions policières et serait plutôt bien accueillie par les forces de l’ordre si l’on en croit le shérif du comté de Santa Cruz Phil Wowak :

Chaque shérif et chef de police du monde entier devrait se pencher sur ce produit pour l’avenir de son département

Une initiative ayant abouti notamment grâce à une pétition de la Maison-Blanche ayant récolté de près de 150 000 signatures en faveur de la généralisation de ce dispositif dans tout le pays. En France, sachez que 235 caméras seraient également testées par des policiers depuis plus d’un an. Il ne serait donc pas étonnant de découvrir des armes connectées d’ici peu dans notre hexagone.

yardam-arme-connectee

Source: Source