[TAS] Le fou qui finit le dernier niveau de Super Mario 64 sans sauter une seule fois

Par Corentin le

Ce TAS va vous démontrer que le bouton A, le bouton de saut, dans Super Mario 64, ça ne sert à rien en fait.

Tas-SM64-no-jump

Le Tool-Assisted Speedrunner pannenkoek2012 est peut-être le plus grand expert du monde sur Super Mario 64. C’était lui qui avait réussi à attraper la fameuse pièce impossible et qui en avait identifié une nouvelle, peu de temps après.

Mais la chaîne YouTube de pannenkoek2012 est surtout remplie de TAS où il essaye d’obtenir un maximum d’étoile sans utiliser le bouton A. Pour les béotiens, il s’agit du bouton le plus fondamental puisqu’il permet de sauter (et accessoirement de nager).

Sa dernière vidéo est particulièrement impressionnante. Il s’agit du tout dernier niveau du jeu, le Bowser des Cieux, qui est un grand parcours d’obstacle où il faut, en temps normal, sauter tout le temps.

La vidéo dure un peu moins de 6 minutes, mais la run dure en réalité 38 minutes et 36 secondes. Pour ceux qui ne comprennent pas tout, je vous explique ce qu’il se passe juste après.

Ce qui rend cette run particulièrement longue est l’interminable phase de clonage d’objets à laquelle procède pannenkoek2012. Devant un obstacle insurmontable sans sauter à un moment donné dans le niveau, il doit réussir à se créer un escalier d’ennemis pour monter sur la plateforme suivante.

Le clonage est une technique avancée de Super Mario 64 qui permet de créer une copie d’un objet dans le niveau. Pour faire simple, Mario met deux frames pour attraper un objet au sol. Si l’objet disparaît pour une raison ou pour une autre dans ce laps de temps (dans le cas présent, la bob-omb explose), Mario tiendra alors du vide qui sera remplacé par le prochain objet qui chargera à l’écran. Le plus souvent en s’en rapprochant assez. L’objet ainsi créé est un clone qui aura la particularité de ne pouvoir interagir qu’une seule fois avec Mario, même s’il reste à l’écran.

Pour ceux qui sont intéressés par la science du clonage, vous pouvez regarder cette vidéo où le TASseur explique très bien la façon dont fonctionne le jeu.

Et c’est pour cela que vous voyez de nombreux Goombas à l’écran. En réalité, une fois que Mario a rebondi dessus, c’est fini, il lui passera au travers la prochaine fois. C’est pour cette raison que notre runner a besoin de 34 ennemis pour monter. À chaque fois, il est obligé de poser un ennemi un peu plus haut, puis de reconstituer l’escalier qu’il vient d’emprunter, puis de recommencer, jusqu’à arriver en haut.

En tout cas, il aura fallu 22 heures de travail à pannenkoek2012 pour améliorer sa précédente run où il était parvenu à finir le niveau en utilisant deux fois le bouton A. Et pour ceux que cela intéresse, il a également fait une version de cette run où il attrape au passage les pièces rouges. Comme si cela n’était déjà pas assez impressionnant.

Et n’oubliez pas d’aller voir les vidéos du bloc TAS du début de semaine de l’AGDQ 2015 sur Pokémon Rouge et Super Mario World si vous les avez ratées.

stopwatch 2 min.