[S’échapper de Durgesh] On a testé le premier DLC de Far Cry 4

Par Henri le

À peine deux mois après la sortie de Far Cry 4, la machine à DLC s’active avec un premier contenu nommé « S’échapper de Durgesh ». Mais que vaut-il vraiment ?

1418934695-5136-capture-d-ecran

Far Cry 4 a une nouvelle fois séduit la critique (8/10 chez nous) et les joueurs en réadaptant très légèrement son excellent prédécesseur. Les amateurs attendaient donc ce premier DLC, qui laissait présager des missions alternatives plutôt axées sur la discrétion, étant donné qu’il s’agissait de s’enfuir d’une des geôles de ce sagouin de Pagan Min. Le résultat final est étonnant, et pas vraiment dans le bon sens.

Ce constat se fait assez rapidement lorsque l’on analyse la structure de ce DLC. Après une très brève mise en bouche, on comprend que la mission principale consiste à traverser une partie déjà connue de la map afin d’atteindre un point d’extraction, où un hélicoptère nous attend. Il faudra par la suite défendre ce dernier pendant dix minutes contre de nombreux assaillants. Une situation qui n’étonnera hélas pas les joueurs puisque ces derniers ont déjà vécu cette situation de nombreuses fois dans les deux derniers épisodes.

1421318298-1741-capture-d-ecran

Les développeurs ont tenté d’implémenter un aspect time attack à cette fameuse mission, en ne laissant que 30 minutes au joueur pour rejoindre le point d’extraction. Dans les faits, c’est largement assez, d’autant plus que certains éléments du décor (arracher une affiche de propagande, sonner un gong) permettent de rajouter du temps au chrono. Sachez également que vous recommencerez le niveau du début si vous mourez. En revanche, vous ne perdrez pas vos armes et compétences, ce qui dilue beaucoup l’intérêt de la course contre le temps.

Cette demi-heure sert en fait à effectuer les quelques missions aux alentours : sauver un otage, détruire des bateaux ennemis… Remplir ces objectifs vous confère différent avantages lors de l’affrontement « final », comme des barils explosifs, une aide des rebelles ou des animaux sauvages qui rodent près de l’hélico (et le défendent). Comme souvent, ces missions restent sympathiques à effectuer avec un ami, mais paraissent vite redondantes lorsqu’on est seul, d’autant plus que leur difficulté est assez élevée et qu’elles ne proposent pas un challenge plus excitant que ça.

1421318299-2051-capture-d-ecran

S’échapper de Durgesh est un drôle de DLC. Vendu 9,99€, il n’apporte quasiment pas de nouveau contenu, et se cantonne à nous proposer des missions déjà faites auparavant. L’aspect time attack et la permadeath s’adaptent finalement peu à la liberté d’action de Far Cry. Au final, on se dit que l’on peut faire la plupart des défis avec le jeu principal… et un bon vieux chrono.

stopwatch 2 min.