[Microsoft] Marine Le Pen dénonce « l’espionnage généralisé » de Windows 10

culture geek

Par Elodie le

Profitant de la sortie mondiale de Microsoft, Windows 10, la présidente du FN a dénoncé « l’espionnage généralisé des ordinateurs des Français par le biais du nouveau système d’exploitation Windows 10 » et en appelle à la CNIL dans une lettre ouverte.

marine_le_pen_dénonce_espionnage_microsoft_windows_10

Madame Le Pen ferait-elle diversion ? Alors que les bisbilles avec son père autour de sa présence au Front national donnent une piteuse image du parti, Marine Le Pen allume un contre-feu.
En marge de la sortie de Windows 10, nombre de sites ont décrit les nouveautés apportées, émis d’éventuelles critiques, bref testé cette nouvelle version qui doit remplacer la précédente sur l’ensemble des ordinateurs de la planète utilisant cet OS.

Le site a notamment relevé des paramètres de personnalisation activés par défaut, comme nous vous le relations hier dans Les 10 choses à savoir avant de passer à Windows 10. Ainsi, si vous n’y prêtez pas attention, les options relatives aux informations (et donc vos données personnelles) envoyées à Microsoft sont toutes activées.

Marine Le Pen utilise cette constatation dans sa lettre ouverte à la CNIL pour dénoncer « l’espionnage généralisé des citoyens que Microsoft s’apprête à mettre en place avec la sortie de son nouveau système d’exploitation ‘Windows 10’ »

« Ce logiciel omniprésent sur les PC absorbera les données de l’utilisateur : les sites web visités, les réseaux et mots de passe utilisés et jusqu’à la localisation des appareils, les données de calendriers, les contacts, les noms et surnoms des contacts, la voix des utilisateurs quand ceux-ci utiliseront d’autres applications Microsoft incluses dans Windows », averti ainsi la présidente du Front national.

Plus grave encore, Marine Le Pen dénonce l’usage qui sera fait des données collectées : « Ces données seront ensuite exploitées par Microsoft et pourront être revendues à des annonceurs et à tout type d’entreprise. Par le biais de l’ordinateur, présent dans près de 80% des foyers français, Microsoft met en place un espionnage de masse des citoyens et viole ainsi leur vie privée. »

microsoft_windows_10

Cette pratique n’est pourtant ni nouvelle, ni méconnue, ni le fait d’une seule entreprise. La plupart, si ce n’est la grande majorité des entreprises high-tech, procède de la même manière avec les données de leurs utilisateurs : Facebook, Google et Co. La CNIL a d’ailleurs sanctionné Google d’une amende de 150 000€ notamment pour sa politique de collecte des données des internautes.

Lui rappelant sa mission de « protection des données personnelles » des internautes, Marine Le Pen appelle la CNIL à « analyser les conséquences de Windows 10 sur la vie privée des Français. »

« En tant qu’autorité chargée de veiller à la protection des données personnelles des Français, nous espérons que vous direz non à l’espionnage généralisé des citoyens par le logiciel Windows 10 équipant les PC. Nous attendons votre réponse et les mesures que vous jugez nécessaires afin que Microsoft se conforme à la loi française sur la protection de la vie privée. »

Si la CNIL n’a pas encore formulée de réponse, un cadre de Microsoft a pris la balle au bond. Dans un tweet savoureux en écho à la lutte intestine que se livre les Le Pen père et fille, Marc Mossé, directeur affaires publiques et juridiques de Microsoft France.

Comme le souligne Le Lab, certains internautes n’ont pas manqué de relevé que Marc Mossé était également élu PS en tant que conseiller municipal d’opposition à Meudon.