La qualité de Dragon Ball Super laisse à désirer, mais c’est normal

culture geek

Par henel le

Nous étions assez mitigés lors de notre critique par le départ de Dragon Ball Super et la nouvelle qui suit ne fait pas pencher la balance en faveur de la série… bien au contraire.

Comme chaque dimanche, un épisode de Dragon Ball Super est diffusé au Japon. Celui d’hier soir à fait l’effet d’une goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Une image valant bien mieux qu’un long discours, en voici une :

Si Beerus s'en sort, ce n'est pas le cas de Son Goku...
Si Beerus s’en sort, ce n’est pas le cas de Son Goku…

Oui, c’est bel et bien une image de l’épisode d’hier. Vous en voulez encore ? Kotaku en a sélectionné quelques-unes :

1379007683333737507

1379007683415171107

1379007683519638051

1379007684039242275

1379007684192289059

Scandale au Japon, ces images sont le produit d’un travail fourni semaine après semaine, à la va-vite. La faute aux méthodes de travail pratiquées dans l’industrie de la japanimation, qui imposent des deadlines intenables (une semaine par épisode, c’est énorme). Cependant, ce problème ne touchera sans doute que la version TV. Pour Sailor Moon Crystal par exemple, la qualité de l’anime en blu-ray n’a rien à voir. La preuve en image :

A droite, la version Blu-Ray
A droite, la version Blu-Ray

C’est donc un choix (discutable) de fournir ce type d’épisodes à la diffusion, au risque de tuer la hype autour de la série. Le déclin de la japanimation, comme dirait le créateur d’Evangélion ? En tout cas, les fans qui souhaiteront déguster cette série avec une bonne qualité d’images feront preuve de patience.

Source: Source