Blizzard prend des mesures pour (essayer de) faire taire « les rageux » sur Heroes of the Storm

Par Fabio le

Avec son système d’expérience partagée et l’impossibilité de parler à ses adversaires en partie, Blizzard avait déjà fait beaucoup pour limiter les excès de testostérone (et les insultes qui s’en suivent), chose courante dans l’univers du MOBA. Ça n’a apparemment pas suffi.

4E0H4J9UNQTS1434411194127

Aussi, le développeur américain va mettre en place de nouvelles mesures destinées à calmer les ardeurs des plus rageux. Dans la prochaine mise à jour, de nouvelles options de signalement vont donc être déployées. Chaque joueur victime d’un abus verbal pourra personnaliser un peu plus qu’auparavant le signalement du rageux. Des catégories de signalement ont été créées pour faciliter le travail de Blizzard : Messages abusifs, Antijeu délibéré, Absence/non-participation, Triche/utilisation de bots/piratage, Nom inapproprié et Spam.

Une nouvelle sanction pour les manquements aux règles de communication pourra être ensuite appliquée : la discussion restreinte. Les joueurs trop souvent signalés et que Blizzard aura en conséquence considéré comme nuisible verront leurs options de discussions limitées. Ils ne pourront notamment plus parler dans les canaux de discussion ou envoyer un message privé à un contact qui ne figure pas dans leur liste d’amis.

La première fois que la discussion restreinte est appliquée à un joueur, il sera réduit au silence pendant 24 heures. Cette durée sera ensuite doublée pour chaque sanction supplémentaire, sans limite dans le temps, précise le développeur.

Force est toujours de constater, en tout cas, que le harcèlement verbal est une donnée centrale de l’expérience MOBA. Depuis la sortie de League of Legends en 2009, Riot Games a beaucoup œuvré pour tenter de limiter les nuisances des rageux (avec l’introduction du Tribunal, par exemple), sans jamais y parvenir totalement.

Tous les détails sur le site officiel de Blizzard