[James Bond] Daniel Craig est-il bipolaire ? “Je préfère me trancher les veines que rempiler”

Cinéma

Par Elodie le

Oui, c’est un peu abrupt, mais ses dernières déclarations concernant son désir ou non de poursuivre l’aventure James Bond laissent perplexe tant elles sont contradictoires et radicalement opposés ?

Daniel-Craig-james-bond-trancher-veines-rempiler

Fin septembre, dans une interview au Daily Mail, Daniel Craig expliquait sans ambages : « je serai James Bond tant que j’en serai capable », douchant ainsi les espoirs de tous les prétendants à sa suite pour incarner le mythique agent 007, dont Damian Lewis qui semblait être le favori des producteurs.

Oui, mais non. Il semblerait que ce même Daniel Craig, quelques semaines plus tard, a une opinion tout à fait différente dans les colonnes de Time Out. Réincarner James Bond ? « Plutôt m’ouvrir les veines ! » Ce qui a le mérite d’être clair dans la formule, l’est beaucoup moins à la lumière de ses déclarations précédentes.

« Actuellement ? Je préfèrerais briser ce verre et me tailler les veines. Non, pas en ce moment. Pas du tout, même. J’en ai fini avec ça, à cet instant. C’est terminé. Tout ce que je veux faire, c’est tourner la page », a-t-il lancé.

La question ne l’a même pas effleuré : « Je n’y ai pas réfléchi une seconde. Pendant un ou deux ans, je ne veux pas y penser. Je ne sais pas ce que sera l’étape suivante. Je n’en ai aucune idée. Et ce n’est pas une question de méfiance. Personne n’en a aucune putain d’idée ! Mais là, tout de suite, on a fini. Je ne suis en discussion avec personne à propos de rien. Si je faisais un autre James Bond, ce serait seulement pour l’argent. »

Clair et net, on vous dit. Son prétendant éventuel, les rumeurs, tout ça ? « Écoutez, je n’en ai rien à foutre. Bonne chance à lui ! Tout ce qui m’importe, c’est que si j’arrête, nous ayons laissé les choses dans un bon état et que des gens prennent la relève et fassent mieux encore. C’est tout. Il faut juste faire encore mieux ».

Voilà, voilà.

Bon, ces déclarations… envolées dirons-nous, peuvent s’expliquer assez aisément. L’interview donnée à Time Out date de juillet dernier, soit quatre jours à peine après avoir mis fin à huit mois de tournage harassant aux quatre coins du globe (Mexique, Londres, Maroc, montagnes autrichiennes et Rome) pour Spectre, 24e opus de la saga James Bond. C’est au moins un avertissement pour ceux qui voudraient prendre la relève : James Bond, ce n’est pas une sinécure.

Depuis, Daniel Craig s’est calmé, il a semble-t-il pris des vacances (il le dit lui-même, quand il se sent en vacances il « boit beaucoup plus ». « J’ai commencé cette semaine ») et eu le temps de réfléchir à son envie de rempiler puisqu’il a signé pour un 5e James Bond avec Sony Pictures.

On a eu chaud !

4 réponses à “[James Bond] Daniel Craig est-il bipolaire ? “Je préfère me trancher les veines que rempiler””

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *