Xandrie reprend la plateforme de streaming Qobuz

Sur le web

Par Elodie le

Placé en redressement judiciaire, la tribunal de commerce de Paris a confié la reprise de la plateforme de streaming et de téléchargement de musique haute définition Qobuz à la société Xandrie.

qobuz-reprise_xandrie

Sauvée ! La plateforme de streaming musical chérie des mélomanes ne passera pas à l’as, le tribunal de commerce de Paris a choisi de confier la reprise des actifs de Qobuz, fondée en 2008, à la société Xandrie, éditrice d’allbrary, « première bibliothèque digitale ».

Les arguments du PDG de Xandrie ont su convaincre la tribunal, celui-ci entend investir 13 millions d’euros dans le projet de Yves Riesel, co-fondateur de Qobuz, « l’une des rares pépites de l’Internet culturel français, qui a développé une offre de musique en ligne unique au monde », selon lui.

Yves Riesel est finalement satisfait de cet épilogue, après plusieurs années de lutte, notamment pour développer Qobuz à l’international (Angleterre, Allemagne, Suisse, Autriche, Irlande, Pays-Bas, Luxembourg, Belgique). Faute d’une levée de fonds suffisante, Qobuz a été placée en procédure de sauvegarde en août 2014, quatre repreneurs s’étaient alors fait connaitre.

Aujourd’hui, Yves Riesel n’est pas mécontent que le repreneur soit un acteur du secteur : « Le tribunal a fait le bon choix. Xandrie a donné dans son offre des garanties au tribunal quant à son respect des fondamentaux de l’offre Qobuz : originale et rebelle ! Car la valeur de Qobuz c’est le respect de sa différence. Xandrie me semble avoir compris qu’il faut respecter et développer ce savoir-faire spécifique, et aussi maintenir la valeur de Qobuz », a-t-il expliqué dans un communiqué.

Le PDG de Xandrie s’est dit « capable d’assurer le financement et le développement de l’activité, la sauvegarde de la majorité des emplois ainsi que la préservation des intérêts des abonnés et clients de Qobuz. ».