L’Europe met en place les premières réglementations sur les voitures autonomes

Automobile

Par Zacharia G le

Ce 23 mars, la Commission économique des Nations-Unis pour l’Europe (UNECE) a officiellement autorisé l’utilisation des voitures automatisées. Toutefois, il ne s’agit pas encore des voitures complètement autonomes comme la Google Self Driving Car. Des discussions doivent encore avoir lieu à ce sujet.

google-self-driving-car-prototype

La déclaration officielle est la suivante :

À compter de ce jour, les systèmes de conduite automatisée seront explicitement autorisés sur les routes, à condition qu’ils soient conformes aux règlements des Nations Unies sur les véhicules ou qu’ils puissent être contrôlés, voir désactivés par le conducteur.

Avant ces réglementations, aucune loi n’a été mise en place pour encadrer ce genre de véhicules. Ce n’est donc qu’un premier pas, qui concerne les quatre-roues qui possèdent des systèmes d’assistance.

voiture-systeme-automatise

Ce n’est pas une autorisation pour des voitures autonomes de niveau 4 ou 5, seulement pour les systèmes automatisés. (…) Ceci comprend notamment les systèmes qui, dans certaines circonstances, pourront prendre le contrôle du véhicule, sous la vigilance permanente du conducteur, comme les systèmes veillant au maintien de la trajectoire, les fonctions d’assistance au stationnement ainsi que la fonction autopilote sur autoroute.

Reste encore à aborder la question des responsabilités en cas d’accident, puis des voitures entièrement conduites par des intelligences artificielles. Aux États-Unis, ces dernières pourraient très bien finir par obtenir un statut de conducteur à part entière, et se passer entièrement de conducteur et donc, de volant.

Source: Source