[Breaking] Twitter se rapproche d’une vente, Google parmi les prétendants

Général

Par Elodie le

Selon CNBC, Twitter intéresserait plusieurs grandes entreprises américaines. Le conseil d’administration, désireux de parvenir à un accord, mettrait également la vente (de tout ou partie des actions ?) de la compagnie sur la table.

vente-twitter-google

Toutes les options étaient envisagées par le conseil d’administration de Twitter (dont l’un des cofondateurs est membre) qui se réunissait en début de mois pour évoquer l’avenir de la plateforme de microblogging.

Et celle d’une vente semble se rapprocher croit savoir CNBC. Selon la chaîne US, Twitter intéresserait plusieurs compagnies technologiques et/ou sociétés de médias et une prochaine offre formelle ne serait pas à exclure.

Google et salesforce parmi les prétendants

Parmi les prétendants, Google, dont le nom revient à chaque rumeur de vente de la compagnie, mais aussi Salesforce.com, le leader mondial des services cloud de gestion de la relation client qui s’est fait ravir LinkedIn par Microsoft.

Si aucune vente n’est imminente, les sources proches du dossier assurent que le conseil d’administration de Twitter est prêt à examiner les offres qui lui seront transmises et est désireuse de parvenir à un accord. Il n’y a toutefois aucune garantie qu’un accord se concrétise. Mais les choses sont lancées et pourraient potentiellement déboucher sur un rachat d’ici la fin de l’année.

As usual, toutes ces rumeurs ont entraîné une hausse du cours de l’action de Twitter (+17 %).

Une croissance au point mort

Twitter compte aujourd’hui plus de 350 millions d’utilisateurs actifs par mois, loin derrière Facebook et ses 1,59 milliards de membres ou Snapchat et Instagram dont la croissance ne saurait se démentir. La croissance, c’est justement ce qui manque à Twitter qui peine à recruter de nouveaux membres et donc à se développer.

Le retour de l’enfant prodigue Jack Dorsey il y a un peu plus d’un an n’a pas permis à Twitter de redresser la barre, malgré un plan de restructuration (336 licenciements) et le lancement de plusieurs fonctionnalités pour ouvrir la plateforme à une audience élargie, dont la dernière d’entre elles, la fin toute relative des 140 caractères.

Source: Source