Le prochain jeu Pokémon gratuit fait par des fans qui se fera tèj par Nintendo s’appellera donc Pokémon Prism

Par Corentin le

pokemon-prism

Et on est reparti pour un tour ! Un nouveau jeu non officiel Pokémon Prism est sur le point d’être rendu disponible gratuitement en téléchargement. Il s’agit de Pokémon Prism, un ROM Hack en 60 FPS qui empreinte très largement à l’esthétique Game Boy Color des épisodes Or/Argent/Cristal et qui propose une toute nouvelle aventure ainsi que des fonctionnalités inédites pour un jeu Pokémon de cet acabit.

Comme vous avez pu le constater dans le trailer ci-dessus, il sera possible de faire beaucoup de choses dans Pokémon Prism, comme personnaliser son dresseur (chose qu’il n’a pas été possible de faire dans les jeux officiels avant 2013), incarner directement un Pokémon, obtenir 20 badges, capturer 200 Pokémon (dont certains issus de générations ultérieures à Or et Argent) et découvrir la toute nouvelle région de Naljo.

Le jeu est mis sur pied par le collectif de San Francisco Nsomniart ainsi que par les développeurs de Twitch Plays Pokémon. Mais si ! Souvenez-vous, cette drôle d’expérience où le public d’un stream jouaient tous ensemble à Pokémon Rouge et Bleu en indiquant les commandes dans le chat. Et quand je dis tous ensemble, il faut comprendre tous en même temps, ce qui donne forcément une partie pour le moins chaotique. C’était sympa et nous vous avions même fait des résumés détaillés et amusants sur le Journal du Gamer.

S’ils sont dans le coup, c’est simplement parce que si le jeu n’est pas encore disponible au téléchargement, il est déjà possible d’y jouer… avec 400 autres personnes.

Regarder une vidéo en direct de TwitchPlaysPokemon sur www.twitch.tv

Quand Nintendo fâché, señor, lui toujours faire ainsi

Le jeu devrait être jouable par tout un chacun à partir de décembre. Et si vous voulez un bon conseil, chers fans de petits monstres de poche qui souhaitez vous essayer à Pokémon Prism, c’est qu’à la seconde où ce ROM hack est rendu disponible, vous aurez intérêt à vous dépêcher pour le récupérer.

Parce que chez The Pokémon Company et Nintendo, c’est le zubat-signal qui va se déclencher. Une armée d’avocats va débouler dans les couloirs et commencer la rédaction d’une notification DMCA qui tombera dans la boîte mail de quiconque hébergera le jeu.

Après tout, c’est ce qui est arrivé à Pokémon Uranium, un projet de fans qui reprenait l’esthétique de Rubis et Saphir, et ce n’était pas il y a dix ans, mais cet été. Je ne vois pas pourquoi Nintendo aurait changé son fusil d’épaule entre-temps. L’éditeur a d’ailleurs également demandé à des fans de Metroid de retirer leur incroyable remake de Metroid 2 qu’ils avaient fait à l’occasion des 30 ans de Metroid.

Bref, je ne donne pas une semaine à Pokémon Prism avant de subir le même sort.

Après, si les développeurs sont suffisamment malins, ils pourraient faire comme les développeurs de GoldenEye: Source et le diffuser en peer-to-peer. Ainsi, il n’y aurait pas d’hébergeur attitré et ça serait plus compliqué d’identifier une seule source pour le fichier.

Ah, si seulement Nintendo pouvait être comme SEGA et donner le blanc-seing à ses fans pour qu’ils créent de formidables jeux. Après tout, c’est ce que Sonic Mania sera et il s’annonce super bien.

> Via Kotaku

stopwatch 4 min.