Jamboard : au tour de Google de présenter son « tableau blanc » en forme de tablette 4K géante

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Vous vous souvenez de la Surface Hub ? Mais si, l’immense tablette de 55 pouces que Microsoft a commercialisé au début de l’année et qui est censée remplacer les fameux tableaux blancs des salles de réunion. Eh bien Google vient d’annoncer un concurrent, le Jamboard.

google-jamboard-01

Le Jamboard, c’est, sur la forme, une immense tablette de 55 pouces installée sous Android et censée remplacer les vieux et salissants tableaux blancs que l’on trouve traditionnellement dans les salles de réunion. Le but ? Permettre à toute la salle de participer avec son smartphone au brainstorming en cours sur l’écran.

Car la tablette connectée en WiFi permet d’afficher en quelques clics des documents (issus de G Suite, les outils professionnels de Google), d’importer des images et surtout reconnaît et transforme l’écriture manuscrite en quelque chose de lisible. Google a d’ailleurs fait en sorte que la tablette reconnaisse automatiquement un mouvement qui déplace un élément d’un autre écrit.

google-jamboard-02

Ajoutez à cela des accessoires pratiques comme des stylets, une brosse virtuelle, mais aussi et surtout un (joli) support permettant de déplacer facilement cette tablette vendue plusieurs milliers d’euros.

« Seulement » 6000 dollars

L’argument principal de Google ? Cette tablette est vendue « seulement » 6000 dollars. Cela peut sembler beaucoup, mais Google propose un appareil financièrement beaucoup plus intéressant que celui de Microsoft. Le prix de départ de la Surface Hub est en effet de 9000 dollars pour la version de base (dotée d’un écran Full HD) et peut monter jusqu’à 22 000 dollars pour la version la plus haut de gamme, équipée d’un écran 4K.

google-jamboard-03

Ce sur quoi Google insiste peu, en revanche, ce sont les caractéristiques de sa tablette. A l’exception de son écran 4K, de son OS (Android) et de sa caméra « HD » on ne sait rien de ses autres composants. Réponse l’année prochaine, puisque Jamboard ne sera pas livré avant 2017 aux entreprises américaines intéressées.

Source: Source