Condamnés à payer 4,6 millions d’euros à Microsoft pour avoir piraté Windows XP

Business

Par Elodie le

Cinq Français originaires de Bayonne revendaient sans licence des copies piratées du système d’exploitation de Microsoft, Windows XP. Ils ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et 4,6 millions d’euros de dommages et intérêts.

microsoft-windows-xp-pirate

La stratégie offensive de Microsoft porte ses fruits : 5 personnes ont été condamnées par le TGI de Bayonne à des peines allant de 12 à 18 mois de prison avec sursis et 4,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir vendu des logiciels piratés de Windows XP. Une petite entreprise bien rodée puisque, dès 2008, un Bayonnais de 46 ans, vite rejoint par quatre comparses, s’approvisionnait en logiciels XP sur des sites internet chinois ou des ordinateurs usagés pour une bouchée de pain, entre 5 et 10 euros, puis les revendait entre 45 et 75 euros.

Un business lucratif

Un business très lucratif qui leur aura rapporté quelque 720 989 euros en deux ans. Sur les cinq prévenus, le Bayonnais de 46 ans a reçu la condamnation la plus lourde puisqu’il doit s’acquitter à lui seul d’un million d’euros de dommages et intérêt.

Lors de la perquisition de son domicile, 350 stickers de logiciels ont été retrouvés ainsi que des étiquettes blanches portant des clés d’activation et 160 CD-Rom de copie du fameux OS de Microsoft, rapporte Sud Ouest. L’un des contrefacteurs était un récidiviste selon l’avocat de Microsoft, Jean-François Jésus, il avait déjà été condamné par la Cour de Toulouse en 2014 pour des copies piratées d’OS. En 2008, Microsoft s’était déjà attaqué aux copies pirates de Windows XP Pro via une mise à jour de son logiciel anti-piratage (message d’avertissement régulier, écran noir toutes les heures), une procédure beaucoup plus indolore qu’aujourd’hui.