Seagate : Le géant du disque dur va licencier 2127 salariés

Hardware

Par Henri le

Les salariés de la firme Seagate ont de quoi être inquiets. La direction vient en effet de confirmer la fermeture d’une usine située en Chine.

disque-dur-interne-seagate-3to-tunsie

Le plan de restructuration annoncé par Seagate commence à se mettre en place, et les salariés en font durement les frais. L’entreprise vient de confirmer la fermeture de son usine de production située à Suzhou, en Chine. Elle avait été récupérée par la firme en 2006 lors du rachat de son concurrent Maxtor pour 1,9 milliard de dollars.

Des licenciements à la pelle

Ce sont donc 2127 salariés qui vont perdre leur travail. La firme espère ainsi réaliser des économies de l’ordre de 20 millions de dollars par an.

Mais ce n’est pas tout. Le plan de licenciement annoncé l’été dernier devrait être plus important que prévu. Alors qu’il ne concernait que 1600 postes principalement situés aux Etats-Unis, il sera étendu à 8100 salariés dans le monde entier.

Un marché fragilisée

Le marché du disque dur souffre de plusieurs maux. Il est directement affecté par la mauvaise santé du marché PC, qui baisse d’année en année, mais aussi par la démocratisation massive de la technologie SSD.

000000044456

Alors que Western Digital a récemment acheté Sandisk, Seagate a pris un retard considérable de ce côté-là. Les différences entre ces deux systèmes de stockage sont très importantes, et l’expertise n’est pas la même. Seagate a ainsi raté un virage qui pourrait lui causer bien des soucis.