Le projet japonais de nettoyage de la ceinture de déchets spatiaux autour de la Terre a échoué

Espace

Par Fabio le

L'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) a confirmé que sa dernière expérience en matière de nettoyage de l'espace avait échoué.

Crédits JAXA
Crédits JAXA

Lancée en décembre dernier depuis la base de lancement de Tanegashima, au Japon, la fusée de ravitaillement nommée Kounotori (6) n’a réalisé le boulot qu’à moitié. Si l’appareil a bien réussi à réapprovisionner la station spatiale internationale, ce qui était sa mission première, il a en revanche échoué à sa mission secondaire. Cette dernière, expérimentale, consistait à tester une tige designée pour récupérer les déchets spatiaux. Formée d’un tressage d’acier et d’aluminium, longue de 700 mètres une fois déployée, la tige devait attirer des déchets en se servant de la force électromagnétique. Problème : la laisse n’est pas sortie et les techniciens n’ont pas pu effectuer de réparation à distance.

Une mission ambitieuse

Comme on vous le disait en décembre, La NASA estime à 500 000, le nombre de débris dans l’espace (satellites inopérants, fragments d’explosions, étages de fusée), ce qui pose un certain nombre de problèmes, et des risques toujours plus grands de collision avec les satellites actifs.

La gestion des déchets est en tout cas un vrai enjeu de demain, qui demandera beaucoup d’ingéniosité, que ce soit sur Terre directement (voir cette barrière filtrante pour récupérer les déchets plastiques dans les océans) ou dans l’espace.

Source: Source