Les chances qu’Avatar 2 débarque en 2018 s’amenuisent

Cinéma

Par Fabio le

Ou du moins, James Cameron en doute fortement aujourd’hui. Le réalisateur canadien a déclaré dans une interview à The Star que la suite du long-métrage de 2009 (déjà !) n’arriverait pas en 2018.

Que les amateurs de l’univers gardent espoir, on sait très bien que ce genre de déclarations ne grave rien dans le marbre. C’est aussi une manière pour le réalisateur de Titanic de ne pas s’enchaîner lui-même avec une date limite qu’il ne pourrait peut-être pas tenir, et de ne pas déclencher l’ire des fans s’il venait à ne pas respecter des promesses de sorties. Reste qu’au vu des ambitions du projet global, qui doit accoucher de pas moins de 4 longs-métrages Avatar de 2018 à 2023 (le 2, le 3, le 4 et le 5, donc), les délais sont serrés.

Eh bien, [une sortie] en 2018 ne va pas arriver. Nous n’avons pas donné de date de sortie. Ce que les gens doivent comprendre c’est que c’est un rythme de sorties. Nous ne sommes pas en train de faire Avatar 2. Nous faisons Avatar 2, 3, 4 et 5. C’est une entreprise épique ! […] Je sais où je vais être pendant les 8 prochaines années de ma vie. Si vous y pensez, ce n’est pas une période de temps raisonnable. Cela nous a pris 4 ans et demi pour faire un seul film et maintenant nous allons en faire 4 !

Une série gargantuesque

Espéré initialement pour 2014, ce second volet aurait dû commencer à être tourné en ce moment-même. Mais James Cameron n’a donné point d’autres détails sur son statut actuel. Rappelons que le réalisateur a prévu un tournage unique pour l’ensemble des quatre suites de la saga Avatar, et qu’il a déjà donné quelques détails au sujet du casting et du scénario du second volet.

En attendant, les amateurs de l’univers pourront aller vivre quelques expériences fortes du côté du parc Animal Kingdom à Orlando, aux Etats-Unis, où une section dédiée à Pandora ouvrira le 27 mai prochain, ou encore suivre le développement du nouveau jeu vidéo signé d’Ubisoft et Massive Entertainment basé dans l’univers d’Avatar.

Source: Source