Nintendo répare les Joy-con gauche défectueux de la Switch avec un petit morceau de mousse (et ça marche parfaitement)

Jeux Vidéo

Par Corentin le

Il y a des problèmes qui peuvent paraître compliqués, mais qui ont une solution toute simple. Le souci de déconnexions intempestives du Joy-con gauche de la Switch en fait partie.

Le principal problème de conception de la pourtant très bien pensée Nintendo Switch est sans conteste les problèmes de connectivité du Joy-con gauche (le bleu pour les néons, celle qui a le bouton « – »). La manette est sujette aux déconnexions intempestives avec la console quand celle-ci est dockée.

Des bricoleurs ont d’ores et déjà identifié le problème comme on vous en avait déjà parlé. La base du stick est en métal et elle crée des interférences avec l’antenne Bluetooth qui termine sa course juste à côté. L’ajout d’un simple câble en amont que l’on place à l’arrière de la manette a montré son efficacité et permet même d’augmenter drastiquement la portée du signal.

Seulement, voilà. On n’a pas tous un fer à souder sous la main et on n’a pas tous envie de rendre caduque sa garantie avec une modification non autorisée de la manette.

L’autre option est donc de l’envoyer au SAV. Le site américain CNET a eu la bonne idée de prendre en photo l’intérieur de la manette avant de l’y envoyer. Au retour de la procédure (très prompte d’après le journaliste), il a ainsi pu faire le comparatif de ce qui avait changé.

Voici la manette avant :

Sean Hollister/CNET

Et après.

Sean Hollister/CNET

La différence, vous l’aurez certainement remarquée, est ce petit carré de mousse noire, justement placée au niveau de l’antenne, en bas à droite de la manette. D’après le journaliste de CNET, il s’agit vraisemblablement d’une mousse spéciale, traité avec du carbone et/ou du nickel afin de lui donner des propriétés de conduction. Ce qui, au final, protège l’antenne des interférences.

Ledit journaliste a par ailleurs commandé une nouvelle manette témoin et cette dernière ne rencontre aucun problème de connexion. Après l’avoir ouverte, il n’a cependant remarqué aucun ajout particulier, même pas la fameuse mousse. Cependant le numéro d’identification au centre du circuit imprimé est différent, ce qui accréditerait la thèse selon laquelle Nintendo aurait déjà changé sa chaîne de production de manette pour corriger l’erreur.

Et en France ?

Tout cela est bien beau, mais ça se passe aux États-Unis. J’ai donc appelé le service après-vente français pour savoir si la méthode de réparation était la même ici. Malheureusement, aucun détail ne m’a été donné sur la procédure de réparation, bien qu’on m’ait assuré qu’en cas de problème de communication sans fil, la manette était bien prise en charge.

« Il suffit de remplir le formulaire en ligne et de renvoyer le Joy-con “-”, le gauche. Et uniquement ce Joy-con. Ça suffit, pas besoin d’envoyer le reste. Après, on voit, soit on répare si c’est possible, soit on remplace tout simplement la manette. »

Le SAV a également précisé que le nombre de retours n’était pas particulièrement élevé et que si le problème du Joy-con gauche était connu, ce n’était pas particulièrement la ruée au guichet.

À vous de voir si vous êtes capables de vous passer du Joy-con gauche pendant quelques jours. Je ne peux pas témoigner de l’expérience de tous les produits renvoyés au SAV, mais en ce qui me concerne, je suis déjà passé par la procédure une fois pour le stick droit de ma New 3DS. Ça s’est très bien passé et ma console est revenue réparée en quelques jours. N’attendez donc pas que votre garantie expire pour corriger le problème de votre manette. Et n’hésitez pas à nous partager votre expérience ! On serait curieux de savoir si, en France aussi, on a droit à ce bricolage à base de mousse.