François Hollande organise son pot de départ sur Facebook (ou presque)

Sur le web

Par Elodie le

Mercredi soir, la page Facebook officielle de François Hollande annonçait la tenue d’un pot de départ le 7 mai prochain. Une volonté de célébrer la fin de son quinquennat ? Non, simplement une blague de pirate(s).

500 membres s’y étaient déjà inscrits. Pensez donc : le président de la République organise un pot de départ pour célébrer la fin de cinq années d’exercice au plus haut sommet de l’État. Pourquoi ne pas y croire, puisque c’est le compte officiel de François Hollande qui annonçait l’événement en ces termes ?

« Nous y voilà, nous attendons ça avec impatience depuis 5 ans. Nous allons fêter ça dignement, venez nombreux, ramenez les enfants, c’est une fête populaire ». Fête qui devait se tenir de 20 heures à 5 heures du matin, au sein même du palais de l’Élysée.

500 inscrits, 1 000 personnes intéressées

La mention, « (n.b c’est de l’humour) » ne laissait plus grand doute quant au caractère potache de l’invitation. Cela ressemble donc à un piratage de compte en règle. Et pour cause, l’Élysée a supprimé le message peu de temps après sa publication. Il faut dire que François Hollande ne cacherait pas son spleen à la perspective de quitter l’Élysée.

L’invitation a été lancée par un collectif répondant au nom de « Pour une démission de François Hollande ». Certainement chagriné qu’il ne se soit pas exécuté durant son mandat, le groupe a préféré prendre les devants en annonçant ce faux pot de départ.

Un piratage qui interroge

Une potacherie qui interpelle tout de même sur la sécurité toute relative du compte du président. Si l’on ne connait rien de la manière dont les pirates sont parvenus à leurs fins, il semble que la double authentification proposée depuis plusieurs mois par Facebook n’a pas été activée.

Comme le rappelle Le Lab, en 2011, Nicolas Sarkozy était également victime de cette supercherie. Le président d’alors n’avait pas encore communiqué sur ses velléités de candidature à sa propre succession.