Les États-Unis envisagent d’interdire les ordinateurs portables dans les cabines des vols depuis l’Europe

Business

Par Gaël Weiss le

Le département de la sécurité intérieure des États-Unis réfléchit très sérieusement à interdire les ordinateurs portables, mais aussi sûrement tous les appareils électroniques plus grands qu’un smartphone, de tous les vols en direction des États-Unis depuis l’Europe.

Crédit : Anna Zvereva

Après les vols en provenance du Moyen-Orient en mars dernier, les États-Unis voudraient donc interdire les ordinateurs portables des vols en provenance d’Europe, rapportent à la fois le Guardian et le site américain Daily Beast. Une information confirmée hier par le compte Twitter du département de la sécurité intérieure des États-Unis, qui tient toutefois à nuancer l’annonce.

« Aucune décision finale concernant l’extension de l’interdiction de grands appareils électroniques dans les cabines des avions n’a été prise. Toutefois, cette décision est actuellement discutée. Le département de la sécurité intérieure continue d’évaluer les menaces actuelles et fera des changements quand cela sera nécessaire afin d’assurer la sécurité des voyageurs ».

Par grands appareils électroniques, il faut entendre tous les appareils électroniques dont la taille dépasse celle d’un smartphone. Sont compris dans cette catégorie les ordinateurs portables, les tablettes, mais aussi les consoles de jeux. En d’autres termes, si cette décision est bien prise à l’avenir, il sera impossible de jouer à la Switch, par exemple, dans un vol à destination des États-Unis. Mais ce seront surtout ceux qui voyagent pour des raisons professionnelles qui seront le plus touchés, puisqu’ils ne pourront plus travailler dans l’avion.

Les appareils électroniques en soute présentent également des dangers pour les vols

Comme en mars dernier avec une interdiction similaire sur les vols en provenance du Moyen-Orient, cette décision est motivée par des menaces d’attaques terroristes. Le New York Times rapportait à l’époque que des terroristes auraient eu pour projet de cacher des explosifs dans des laptops ou des tablettes.

Pour autant, ce genre de décision n’est pas sans poser des problèmes supplémentaires. Les appareils électroniques, bannis des cabines, se retrouveront alors dans les valises, dans la soute de l’avion. Or, cela pose des problèmes de sécurité supplémentaire (outre le fait que les valises sont souvent très maltraitées) du fait de l’instabilité rare, mais chronique des batteries au lithium à prendre feu. The Daily Beast rapporte ainsi qu’en 2016, sur le seul territoire des États-Unis, 33 incidents liés à des appareils électroniques transportés en soute se sont produits. Le plus grave d’entre eux a provoqué un incendie dans la soute et a obligé le personnel navigant à faire sortir les passagers par les sorties d’urgence. Un mal pour un bien ?