L’Inde se positionne pour être le premier pays à accueillir une portion d’Hyperloop

Ville de Geeks

Par Fabio le

La société Hyperloop Transportation Technologies et le bureau du développement économique de la région d'Andhra Pradesh vont travailler ensemble pour connecter les villes de Vijayawada et...

La société Hyperloop Transportation Technologies et le bureau du développement économique de la région d’Andhra Pradesh vont travailler ensemble pour connecter les villes de Vijayawada et Amaravati par Hyperloop.

Quel pays sera le premier à permettre à ses habitants de voyager en Hyperloop ? Difficile à dire, tant ils sont nombreux à s’être positionnés récemment. Les Etats-Unis (côte Ouest et côte Est), la Corée du Sud, l’Europe (avec notamment un Paris-Amsterdam en 30 minutes dans le viseur) ou encore les Émirats arabes unis sont sur le coup.

De 70 minutes à 6 minutes

C’est aujourd’hui l’Inde qui se positionne et qui va donner à l’entreprise américaine (qui n’est pas la seule à travailler sur le sujet) la liberté d’explorer le potentiel du terrain indien à cet endroit pour décider si mettre en place ce mode de transport serait pertinent. Les deux villes de la région d’Andhra Pradesh sont séparées de 43 petits kilomètres, un voyage qui prend aujourd’hui 1h10. Hyperloop Transportation Technologies pense pouvoir relier les deux villes et raccourcir le temps de trajet à six petites minutes.

Comme dans les autres régions, le projet reste bien évidemment à l’étude, voire encore un fantasme. D’une part la technologie Hyperloop a encore beaucoup à évoluer – même si les pods battent régulièrement leur record de vitesse, ils sont encore loin de l’objectif -, d’autre part, tout reste à faire en matière de sécurité, de réglementations et d’intégrations d’un tel projet dans les urbanismes actuels.