Pas de capteur d’empreintes digitales sous l’écran pour le Galaxy Note9 ?

Smartphone

Par Olivier le

Samsung aurait abandonné l’idée d’intégrer un capteur d’empreintes digitales sous l’écran de son futur Galaxy Note. L’indiscrétion provient de Ming-Chi Kuo, un analyste aux sources souvent infaillibles.

Ming-Chi Kuo partage habituellement des rumeurs en lien avec Apple, mais à l’occasion, il ne dédaigne pas s’intéresser à d’autres constructeurs. Avant le lancement du Galaxy S9 par exemple, il avait annoncé que Samsung allait conserver un lecteur d’empreintes digitales « classique » (mais mieux placé que sur le Galaxy S8). À cette occasion, il avait également fait le pronostic que ce qu’il a baptisé Galaxy Note9 allait intégrer ce même capteur sous l’écran.

Des difficultés technologiques

À six mois du lancement du smartphone au stylet, l’analyste fait marche arrière. Il est plus que probable que Samsung ait abandonné cette idée d’un capteur sous l’écran en raison de « difficultés technologiques ». Le lecteur d’empreintes digitales fonctionnerait mal quand il y a un film protecteur sur l’écran, et les performances ne seraient pas suffisamment bonnes en fonction de l’environnement de l’utilisateur.

Il est donc probable que Samsung en reste au même capteur d’empreintes que le Galaxy S9, ainsi qu’aux méthodes d’identification des derniers modèles : reconnaissance de l’iris, du visage, le schéma, le mot de passe et le code de déverrouillage. Le Galaxy S9 comprend aussi une fonction d’analyse intelligente combinant la reconnaissance faciale et celle de l’iris.

Un autre constructeur s’est lancé sur le marché du capteur d’empreintes sous l’écran. Il s’agit de Vivo avec le X20 Plus UD, dont les précommandes ont débuté le 25 janvier. La technologie utilisée est celle de Synaptics, que Samsung n’aurait donc pas voulu utiliser de son côté.