Fortnite réalise des chiffres ahurissants sur iOS

Jeux-Video

Par Mathieu le

Trois semaines et déjà quinze millions de dollars engrangés seulement sur iOS. Ce sont les chiffres hallucinants prouvant les débuts plus que réussis du battle royale Fortnite sur smartphone. Si l’on pouvait légitimement se douter que le jeu vidéo des créateurs de Gears of War allait rencontrer un succès rapide, le rapport effectué par la société d’analyse Sensor Tower met en avant l’indiscutable popularité du titre, même sur mobile.

Candy Crush Saga, Clash of Clans et Pokémon GO ont trouvé un nouvel adversaire de taille. En l’espace de trois semaines, Fortnite a prouvé qu’il était bien attendu par des millions de joueurs à travers le monde puisqu’on compte actuellement plus de onze millions d’installations, seulement sur les appareils d’Apple. Certains avancent que cet immense succès financier du titre d’Epic Games est en partie dû à son arrivée récente. Rappelons toutefois un détail important : il n’est pas nécessaire de payer pour gagner dans ce jeu.

Une expérience qui séduit

En effet, Fortnite ne propose à l’achat que des objets qui n’ont aucune incidence dans le gameplay comme des costumes ou des animations supplémentaires pour vos personnages. Le fait que le jeu ait réussi à récolter plus de quinze millions de dollars en trois semaines prouve donc l’effervescence autour de l’expérience qu’il propose.

Ce qui fait le succès immédiat de cette version mobile du jeu, c’est surtout le fait qu’elle propose un contenu en tout point similaire à ses grandes sœurs sur consoles. Les développeurs ont ainsi réussi à proposer une expérience de jeu adaptée pour smartphones tout en s’assurant que l’esthétique qui fait le charme de Fortnite tout comme son système de progression soient presque identiques aux moutures PS4 et Xbox One. Il n’est donc pas rare, voire même logique, de voir des joueurs possédant le titre sur console télécharger la version iOS par la suite pour continuer de jouer même en déplacement.

Et sur Android ?

Dans leur rapport, Sensor Tower note par ailleurs que depuis qu’Epic Games est passé de la bêta privée au lancement mondial du jeu, le développeur a triplé ses revenus mobiles, les faisant passer de 600 000 à 1,8 million de dollars. Il est encore trop tôt pour s’exprimer sur les gains dans le temps que pourraient réaliser les créateurs de Fortnite, notamment lorsqu’il sortira sur appareils Android. On peut toutefois constater que le studio en charge du jeu a déjà réussi son pari, notamment sur le plan économique.

14 réponses à “Fortnite réalise des chiffres ahurissants sur iOS”

  1. Fortnite est un jeu genial ou on peut jouer a plusieurs entre amis qui nous proposent des modes de jeux divers et variés il m’éritent amplement son succès 
    En plus pour s’atisfaire les joueur il sortent des pioches des skin ainsi que des planeur est des danse contre des v bucks que l’on peut gagner dans le mode campagne sauver le monde en faisant des missions asser simple qui font gagner 50 ou 100 v bucks selon la difficulté je trouve sa assez raisonable sachant que le mode campagne ne coûte que 40 €.

  2. Si je devais choisir au bout de 15 minutes si j’aime ou pas quelque chose, je serais passé a coté de très nombreuses perles, dans le jeu vidéo comme dans les films ou les livres.

    Mais chacun ses gouts et son opinion 🙂

  3. Haaa. Le bon vieux raisonnement "je pousse tout à l’extrême", sans tenir compte du mot "certains", qui annonce que ce n’est pas le cas de tout. Il m’avait manqué celui là !
     
    Oui, certaines choses méritent de pousser un peu plus. Tout comme : et je me cite "CERTAINS JEUX", ne le nécessite pas.

    Cependant je suis prêt à mettre ma main au feu, cher monsieur, que vous avez jugé des choses : jeux/film/art/bouffe/etc. Bien plus rapidement que "15 minutes", avant de vous rendre compte que vous cataloguiez cela de la m.e.r.d.e.
    Non ? Je me trompe ? Vous avez toujours passé plus de 15 minutes ?

    Alors on va pousser le raisonnement au bout aussi, histoire de faire avancer les choses : Je commence à citer les choses "nulle", pour voir si tu as passé effectivement plus de 15 minutes dessus sur TOUTES les choses citées ? ? A mon humble avis, on va trouver pléthore de chose que tu n’as même pas testé toi même 1 seule seconde, avant de décréter que tu n’aimais pas. 🙂

  4. J’ai déjà catalogué des trucs en moins de 15 minutes oui, c’est même exactement ce que j’ai dis dans mon message. Mais je ne me suis pas arrêté a ces 15 minutes, j’ai continué pour voir si ce jugement était fondé ou non, et, dans beaucoup de cas, il ne l’était pas.

    Encore une fois, chacun ses gouts et son opinion. Libre a toi de juger qu’une partie d’un jeu est suffisante pour savoir que le jeu ne te plait pas.

  5. Tout à fait libre àmoi. Alors pour le coup, pourquoi tu t’es senti obligé de répondre à mon message  par un "hors-sujet" en venant me faire la morale ? On se pose finalement la question.

    De plus, faut arrêter les mythos dans la vie, tu vas me faire croire que tu as toujours
    continué, tout, quand tu avais jugé que tu n’aimais pas ? Tout tout le
    temps ? Musique/jeux/films/alimentation/sortie/divertissement ? Tu n’as jamais dis "je n’aime pas" sans avoir réellement essayé ? Tu n’as jamais désinstallé un jeu après quelques minutes, arrêté une série ou un film ? Tout ça APRES que tu savais que tu n’aimais pas ? Tu as toujours  attendu un facteur temps de X > 15 minutes avant de dire "ha oui ok
    c’est bon je peux supprimer ou arrêter". (D’ailleurs, c’est combien le temps à partir du moment où je ne me serai pas pris un commentaire dans la gueule ?)

    Bien félicitation, tu es maso. Ou… Plutôt un bon gros mytho dans ton cas je pense, car il est  presque humainement impossible que tu le fasses réellement, dans toutes les situations, pour tout.

    Car perso, je ne continue pas de manger de la m.e.r.d.e pendant 15 minutes pour
    savoir si je n’aime réellement pas. La première bouchée suffit.

  6. Je suis navré de t’avoir offensé jusqu’au point ou tu te sente obliger d’aller jusqu’a l’attaque personnelle, et navré que le fait que je considère hors sujet ton message te mette dans un tel état.

  7. Je suis navré que tu n’es pas plus d’argument pour répondre à mon dernier message. Et navré que tu ne réponde pas sincèrement aux questions posées (on se demande pourquoi :). Peut être te rends tu comptes que tu fais exactement comme moi, au final ?)

    Quand on a plus d’argument et qu’on se retrouve au mur et qu’on se rend compte de sa connerie, on commence à attaquer la forme, ou l’émotion de l’interlocuteur pour le décrédibiliser. Cela s’appel de l’argumentation ad hominem, qui a plusieurs formes. L’émotion ressenti par l’un, n’est pas un facteur d’argumentation pour prouver que l’on a raison, désolé.

    Bonne continuation, Mr Maso 🙂

  8. Et le fait d’attaquer l’interlocuteur, c’est de l’argumentation ad personam.
    Navré du coup de ne pas rentrer dans ton jeu.
    J’ai peu être autre chose a faire que de passer mon temps a t’expliquer en quoi un jeu vidéo diffère d’un plat, mais si te dire que je n’ai plus d’argument te fais te sentir mieux, alors tant mieux.

    Bonne continuation.

  9. Et le reste du message ? Les questions dans le but de te faire avoir une réflexion ? En gros 80% du message ? Ce n’est pas du ad personam, désolé, mais bien essayé.

    "J’ai peu être autre chose a faire que de passer mon temps a t’expliquer en quoi un jeu vidéo diffère d’un plat"

    1/Je n’ai jamais dis que c’était pareil (à 100%),2/ les deux relevant de l’art et de la distraction, il y a aussi des similitudes. Tout comme le singe différé de l’homme, mais à également des similitudes. Et donc la comparaison sur ces similitudes est totalement correcte. 3/ Oh tiens, par miracle, tu as pris le mot s’éloignant le plus, pourquoi as-tu supprimé "film", "série", et autres exemples ?
    Curieuse sélection de mot sortis du contexte pour faire falloir une pseudo défense. On en parle des autres mots ? 😀

    Bien essayé aussi, mais un grand fail encore une fois.

    "’ai peu être autre chose a faire que de passer mon temps"
    Non, tu n’as rien d’autres à faire, ne fais pas le mec trop surbooké alors qui vient toujours répondre. Un grand classique du mec sans arguments, contre le mur. Le coup du "non mais je suis tellement intelligent et j’ai tellement raison que je n’ai pas le temps de t’expliquer, désolé.. Tu les enchaines.

    Tu n’en a plus d’argument, car tu as bien évité les miens sans répondre, en enchainant l’argumentation ad hominem. C’est totalement révélateur mon grand. Allez, casses toi 🙂

    Oh grand toi qui n’a pas le temps, qui est trop surbooké. Mais qui reviendra lire ce message tout de même, et lutteras pour ne pas répondre :D.

    T’es un stéréotype à toi tout seul. J’adore jouer avec toi :’D. Bon allez, vraiment fini cette fois, gros bisous et à la prochaine news :D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *