30 ans après, un fan découvre un message secret sur l’affiche du Tombeau des Lucioles

Cinéma

Par Mathieu le

Pour ceux qui connaissent les différents univers créés par Ghibli, Le Tombeau des Lucioles est très certainement la pierre angulaire de l’ensemble des travaux et succès du studio d’animation. Le film, sorti en 1988 au Japon, et qui fête donc (déjà) son trentième anniversaire, a été réalisé par un certain Isao Takahata, grand maître de l’animation nippone décédé il y a peu.

Sous un ciel menaçant

Deux événements qui ont donné envie aux spectateurs de se replonger dans le long-métrage et de l’analyser une fois encore. Il faut dire qu’il y a tellement d’éléments mystérieux dans ce film que même aujourd’hui certains n’ont pas encore réussi à véritablement comprendre toute sa complexité et les différents messages que souhaitait faire passer son créateur, Isao Takahata. Mais des fans ont fait une macabre découverte il y a deux jours sur Twitter.

Après avoir analysé le poster des heures durant, Fonda Toshi et Hideo Mayura ont remarqué un élément en arrière-plan qui n’avait jamais été cité auparavant. Il est vrai que lorsqu’on regarde l’affiche du Tombeau des Lucioles, on a tendance à se focaliser sur les deux protagonistes, Seita et Setsuko, mais surtout sur l’ensemble des lucioles qui les entourent. Pourtant, une ombre aux courbes étranges menace de sa présence derrière.

Grâce à un logiciel de retouche, les deux fans ont donc joué sur la luminosité et le contraste de l’image pour révéler une silhouette de B29, un bombardier lourd utilisé par les États-Unis pour attaquer le Japon. Et ce n’est pas tout.

Lucioles et bombes

Si l’on se concentre bien sur l’image, on voit que certaines formes, que l’on prenait logiquement pour des lucioles, proviennent en réalité de cet appareil volant au-dessus des protagonistes et sont en réalité…des bombes. Pour rappel, Le Tombeau des Lucioles prend place dans le Japon de 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

On y suit les aventures de Seita et Setsuko, deux jeunes enfants livrés à eux-mêmes à la suite du bombardement de Kobe ayant fait des ravages dans leur village et tués leur mère par la même occasion.

Bien évidemment, nous vous encourageons, si ce n’est pas déjà fait, à voir ce long-métrage réalisé par Isao Takahata, mais également à consulter notre dossier des six films Ghibli qu’il est impératif d’avoir vus dans sa vie.